Comment savoir quel matériel est incontournable pour votre précieux bébé

Notre culture occidentale fait vraiment les choses en grand en brandissant le matériel à se procurer pour un nouveau bébé. Et quand c’est notre premier né, il est facile de rester coincé dans le piège matérialiste. Pas génial pour la planète… ou notre budget.

Comme notre troisième bébé vient de naître et que je revois nos possessions avec plus d’expérience, j’ai pensé qu’il est une bonne idée de partager dans le courant du minimalisme ce que nous avons frugalement, vraiment, vraiment besoin pour un nouveau-né.

Surprise, pas grand chose!

En fait, une grande partie des habitants de notre Terre fait avec quoi, seulement qu’un morceau de vêtement? Et nous nous faisons «vendre» d’y aller avec beaucoup, beaucoup plus… Ça en est triste.


             

La simplicité volontaire est une nécéssité

On peut l’oublier dans les aléas de la vie quotidienne, mais les faits ne mentent pas sur notre consommation effarante. L’Amérique du Nord produit plus de 50% des déchets du monde! Nos produits de plastique, pour n’aborder qu’eux, polluent l’environnement, se retrouvent partout sur la planète, et contiennent des phtalates nocifs au fonctionnement de nos hormones.

Nous devons nous rendre à l’évidence que nos habitudes de vie et de consommation « normales » ne sont plus viables, et trouver des alternatives dès maintenant.

Le minimalisme ou la simplicité volontaire en vogue depuis le tournant du millénaire sont des tendances écologiques pour un plus grand respect du temps et des ressources, tout en favorisant une relation saine avec les items utilisés pour apprécier la vie.

Serge Mongeau, un des leaders québécois sur la simplicité volontaire affirme que:

« La décroissance peut se traduire dans sa vie personnelle par le choix de la simplicité volontaire. Une démarche individuelle qui entraîne des actions collectives. […] Devant les problèmes qui affectent notre planète, la décroissance n’est pas une option parmi d’autres, elle est nécessaire. A l’évidence, nous ne pouvons imposer à une planète fermée et limitée, la Terre, une croissance illimitée. En effet, une telle croissance repose sur une utilisation toujours plus grande des ressources de la planète et elle engendre des déchets toujours plus abondants; or déjà nous dépassons la capacité de production de la Terre — nous consommons le capital terrestre au lieu de nous contenter de ses fruits — ainsi que la capacité de la planète de disposer de ces multiples substances chimiques dues à l’invention humaine, mais pour lesquelles la nature ne dispose pas de mécanismes suffisants pour arriver à les métaboliser. Résultat : l’équilibre de la planète telle que nous la connaissons et telle que nous en avons besoin pour notre survie se trouve menacé à très court terme. »

Un autre courant de pensée de plus en plus en vogue, la philosophie zen, exhorte quant à elle se débarasser du superflu pour se concentrer sur l’essentiel tout en ne produisant pas de karma, ou impacts négatifs avec notre consommation. Nous aurions donc tout intérêt à nous limiter au nécessaire lorsque nous accueillons un enfant.

Avoir plus ne rime pas nécessairement avec une saine réponse aux besoins de bébé. Ou même des nôtres, comme l’affirmait l’humoriste engagé Georges Carlin,

« Tenter d’être heureux en accumulant des possessions est comme essayer de satisfaire sa faim en se collant des sandwiches sur le corps. »

Cela peut même décroître notre qualité de vie, tel que l’affirme l’américain Joshua Becker, auteur des livres sur le minimalisme et du blog Becoming Minimalist. Il affirme être devenu minimaliste au moment où vider son garage de ses « bébelles » empiétait sur le temps passé avec son enfant.

Pour ma part,  je regrette un peu les quelques objets non récupérables ou achetés neufs que nous nous sommes procurés. Mais je m’engage à acheter le plus usagé et durable, ou le fabriquer moi-même, à partir de maintenant, et rediriger les cadeaux en ce sens. Embarquerez-vous aussi dans ce mouvement de simplicité volontaire pour bébé?

Si vous aussi êtes en accord avec le minimalisme et l’éco-consommation, voici ce que de mon expérience nous avons besoin, ou non, pour un nouveau bébé grandisssant. À noter que nous pouvons demander le matériel vraiment, vraiment nécessaire qui est déjà usagé autour de nous, ou le faire de nos propres mains.


 

Bébé et minimalisme: L’essentiel pour nouveau-nés

  

1. Le matériel dont vous avez probablement besoin

Je prends en considération que l’allaitement maternel (recommandé par l’Organisation mondiale de la santé jusqu’à au moins 2 ans), le portage dans les bras au moins pour les 6 à 8 premiers mois ainsi que le cododo sécuritaire (recommandés par des experts en ethnopédiatrie) se sont révélés être le meilleur pour les bébés. Donc, vous pourriez mettre votre lit sur le sol, loin de meubles, et c’est un bon début. Ce dont vous pourriez avoir besoin aussi:

  • Quelques vêtements de rechange pour bébé (unisexe c’est pratique si l’on souhaite plusieurs enfants). Les gens aiment faire des cadeaux pour nouveau-nés, de sorte que vous n’auriez peut être pas beaucoup à y investir. Et ici, nous avons habituellement 3 de chaque élément, lavés à tous les jours ou deux. Lorsque nous ne sommes pas sur la route ou en hiver, le « nu-pied » serait ce qui répondrait le mieux à notre biologie, selon les recherches de Christopher McDougall, auteur du bestseller Born to Run (traduction libre, Né pour courir).
  •  Des couches en tissu, un sac lors de vos déplacements, et des serviettes lavables. Meilleur pour l’environnement, et nous nous habituons vite à leur entretien. Nous les utilisons ici de pair avec la méthode de communication d’élimination, soit être à l’écoute lorsque le bébé a besoin et le mettre sur la toilette.
  • Des serviettes hygiéniques lavables. Pour les premières semaines post-partum.
  • Une poire pour nez. L’hôpital ou la sage-femme peuvent donner celle qu’ils utilisent pour dégager le nez de votre bébé à la naissance. Le bébé a tendance à évacuer ses mucosités en éternuant, sauf en cas de rhume, et alors l’allaitement maternel n’est pas génial avec un nez plein.


2. Ce dont vous pourriez avoir besoin

Ces items sont optionnels selon moi:

  • Le livre Le concept du continuum. Le seul livre parental dont vous pourriez avoir vraiment besoin. Il explique ce que le bébé a besoin pour prospérer et d’être heureux, comme pourquoi les porter à temps plein. John Holt, un leader sur le bien-être des enfants, a dit que ce livre pourrait changer le monde. Si vous avez besoin d’un livre, je recommande celui-ci en premier lieu.
  • Des brassières, pads lavables, et vêtements d’allaitement. Non obligatoires, car si vous voulez allaiter en public avec intimité, vous pouvez mettre deux morceaux de vêtements et soulever la couche externe pour camoufler. Mais cela facilite l’allaitement maternel, et si comme moi vous êtes dus pour de nouveaux vêtements de toute façon et que vous voulez allaiter pendant des années, c’est de bons choix. Vous pouvez facilement même en faire vous-mêmes.
  • Des couvertures de bébé. Quoique des couvertures pour « adultes » légères pourraient faire l’affaire, ou lui faire porter des vêtements plus chauds à la place.
  • Un thermomètre, coupe-ongle, brosse à cheveux, et autres articles spécifiquement pour bébé. Ceux pour adultes que vous avez déjà pourraient très bien fonctionner. Mais vous voudrez peut-être un autre thermomètre parce qu’ils ne sont généralement pas utilisés aux mêmes endroits.
  • Un matelas, un petit matelas près du vôtre, ou une barrière de lit pour votre lit. Si vous avez un petit lit ou que vous ne faites pas l’allaitement exclusif, par exemple, vous pourriez avoir besoin d’une bassinette ou couchette. Pour le problème d’un petit lit familial, certains mettent un autre matelas à côté, mais assurez-vous qu’il est sécurisé et le bébé ne peut pas devenir piégé entre les deux, sinon laissez un grand espace. Il y en a des bons de seconde main. J’utilise une barrière de lit car c’est rassurant pour moi; avoir des bébés « arc-en-ciel » (Rainbow babies, ou des bébés après en avoir perdu[s]) rend très prudent, je crois. Si l’on vraiment investir, utiliser son argent pour un matelas King. 
  •  Une porte-bébé ergonomique ou une écharpe de portage. Il peut vous aider avec votre mobilité et le confort du bébé. J’aime le modèle Mei Tai, confortable, facile à faire, et nous pouvons y pratiquer le peau-à-peau à la maison avec elle. Et ce bébé-ci, comme je fais du portage à temps plein, un de mes seuls investissements a été un bon porte-bébé ergonomique et souple. Si j’y avais pensé avant, je l’aurais fait moi-même.
  • Une chaise-haute ou banc de bébé. Lorsqu’ils sont prêts à manger. Étant donné que la nourriture n’est que complémentaire autour des 6 mois, c’est une période courte. Après peu de temps l’enfant peut manger avec nous à la table sur une chaise régulière. D’autres dispositions peuvent être prises comme manger assis sur nos genoux, comme pratiqué de par le monde.
  • Un siège d’auto. Si vous avez une voiture… Assurez-vous pour un banc usagé d’une part, qu’il n’a pas expiré (durée de vie habituelle autour de 5 à 10 ans au Canada), et d’autre, qu’il n’a pas été dans un accident.
  • Les récipients scellés pour les couches souillées. Si vous ne les lavez pas tout de suite ou de les jetez dans la machine à laver, un récipient avec un peu d’eau facilite le lavage et enferme les odeurs.




3. Ce dont vous n’avez probablement pas besoin

Il existe sur le marché ou les références culturelles occidentales des items dont franchement, on pourrait se passer, nous et la Belle Verte.

  • Les suces et autres items en plastique pour apaiser et faire les dents. Porter et allaiter au bon moment sont habituellement le secret pour des bébés heureux, calmes. Pour les rages de dentition, j’offre mon doigt propre à mordiller (doucement) ou une débarbouillette mouillée froide. Sinon opter pour des items biodégradables.
  • Des stations de changement de couches. Une couverture peut faire tout aussi bien pour changer les couches.
  • Une toilette pour bébé. Au pire, il existe des adapteurs qui se fixent à la lunette d’une toilette régulière, qui elle peut être accessible avec un bloc de bois.
  • Un bain pour bébé et accessoires. Un évier de cuisine propre convient tout à fait. Aussi, prendre un bain avec votre bébé ou un peu d’eau dans la baignoire régulière, dans une salle de bain chaude. Une serviette et une débarbouillette régulières peuvent être utilisées ainsi que des articles ménagers pour les jouets. Réglez la température tiède appropriée avec la peau douce de votre intérieur de bras.

  • Des poussettes. Habituellement, un gaspillage d’argent, de la Terre, de temps d’attachement, et de réconfort lorsque vous pouvez utiliser un porte-bébé ou vos simples muscles de bras. C’est bon pour se remettre en forme, maman, papa, bébé, et autres personnes en charge.
  • Coussin d’allaitement. Nous pouvons utiliser des coussins ou oreillers réguliers.
  • Un parc, lit pliable à emporter pour bébé. Une couverture sur le plancher fait la job, honnêtement j’ai conservé le mien juste pour mettre le bébé quelques minutes à l’écart des mouvements gauches des chiens pendant que j’utilise le four, par exemple. En visite, on peut mettre un matelas par terre.
  • Un banc boumbo, un banc de jeux ou pour balancer. Honnêtement encore, c’est pas long que ça prend le bord, en bon québécois. Les meilleurs choix restent la non-contenue des jeunes enfants, soit les porter tant qu’ils ne sont pas mobiles avec des séances d’explorations directement sur des surfaces diverses comme le plancher ou le gazon.
  • Tous les trucs pour faire des aliments pour bébés. Toutes les cultures complètent l’allaitement. Quand le bébé est prêt cependant, je trouve que la purée est tout simplement plus de travail et ne prépare pas à profiter de la texture des aliments, conduisant à des problèmes alimentaires plus tard, sans doute. Nous irons avec la technique de diversification alimentaimentaire menée par l’enfant (DME) cette fois, en utilisant des morceaux appropriés de nourriture pour l’âge de l’enfant, qui mangera la plupart du temps comme nous le faisons. Une tasse pourrait être utile, mais là encore cette fois, nous prévoyons pour notre bébé de boire de préférence dans de tasses adultes non toxiques que nous avons déjà.
  • Un moniteur de bébé. Le faire dormir avec vous, dans les bras, pendant la journée. Les gens qui nous observent commentent sur l’air calme et reposé de notre bébé.
  • Une garderie ou nounou. Si cette option a été envisagée, voir si vous ne pouvez pas réduire encore plus. Si vous le pouvez, une des plus sages décisions est de planifier avant le premier bébé de vivre avec un seul revenu ou travailler à la maison. Un bébé est mieux avec l’allaitement les premières années et son gardien primaire.
  • Planification des vaccins. J’ai travaillé à l’inspection de vaccins, et j’ai aussi fait beaucoup de recherches à ce sujet; j’ai complétement changé mon point de vue et je décrie maintenant les vaccins. Pour l’instant leur efficacité se révèle douteuse et ils cachent de nombreux méfaits. Pour libérer ma conscience je dois toujours m’assurer que les gens savent ce qui en est sur les vaccins afin qu’ils puissent faire un vrai choix. J’encourage à ne pas croire ce qu’on nous affirme, et à faire nos propres recherches le plus objectivement possible.  Selon les miennes, il ressort que la plupart des maladie étaient déjà sur le déclin lorsque les vaccins ont été introduits, probablement dû à de meilleures conditions de vie et d’hygiène. Les vaccins contiennent des produits chimiques nocifs, comme l’aluminium ou le mercure. Contrairement aux maladies courantes qui passent d’abord par nos mécanismes de défense comme les muqueuses, ils sont injectés à travers de multiples doses directement dans le sang où ils ont accès aux principaux organes comme le coeur et le cerveau. Sans parler de l’erreur humaine, les moisissures, les cellules humaines et animales fœtales, ou autre contamination qui peuvent se produire. Le mieux est de se concentrer sur un style de vie en santé par les activités physiques quotidiennes, l’exposition modérée au soleil, l’allaitement prolongé, et l’alimentation biologique.
  • Des tonnes de jouets. Est-ce qu’on a vraiment besoin de gugusses qui vont nous survivre des centaines d’années, potentiellement, dans des sites d’enfouissement? D’atteinte à notre sanité en essayant de tout ranger? Nous sommes les jouets de nos bébés. Ils aiment apprendre et nous regarder faire des choses, avant d’autres stimulations, démontrent les études (et les faits). Donc, si notre bébé semble s’ennuyer, nous ferions mieux d’être plus actifs. J’ai gardé des jouets et matériel que nous avons eu (souvent en cadeau ou usagé) avec mes jumeaux, mais nous pourrions nous en passer facilement. Sauf peut-être de courts épisodes hilarants de Baby Jumper, mon luxe. Car les enfants ont la capacité étonnante de s’amuser avec peu. Ils sont souvent maîtres de simplicité volontaire; on gagnerait à apprendre d’eux. On connaît le fait qu’une boîte de cadeau est souvent plus appréciée que le jouet lui-même chez les tout-petits. La maison ou l’appartement, ses articles et les activités normales, ainsi que le plein air sont des jouets étonnants.

Moins, c’est un plus?

Je souhaite que ces pensées sur le minimalisme pour bébé puissent vous aider à faire un excellent choix pour votre famille et la Terre, parce que, comme je l’ai découvert, une vie de famille de qualité « avec moins » est certainement possible.

C’est même vraiment, vraiment nécessaire!

Comment savoir quel matériel est incontournable pour votre précieux bébé

Y at-il autre chose que vous utilisez, ou non? Que regrettez-vous d’avoir acheté? Embarquez-vous dans le #minimalismebébé? Merci de partager en commentaire!

Ressources,  livres recommandés

  1. The Continuum Concept: In search of happiness lost / Le concept du continuum: À la recherche du bonheur perdu
  2. Our Babies, Ourselves
  3. How to Raise a Healthy Child in Spite of Your Doctor
  4. Sleeping with Your Baby
  5. Momma Zen
  6. Buddhism for Mothers
  7. Vers la simplicité volontaire, texte de Serge Mongeau
  8. The Containerization of Infants, Brandi Breitbach
  9. The Attachment Parenting Book, Dr Sears
  10. A Baby Needs to Be Carried
  11. Born to Run
  12. Rebelle des bois, Les enfants rois
  13. Dr. Jack Wolfson
  14. TheJunkGuys.ca

 

« La recherche de l’expérience dans les bras [note explicative : l’auteure parle du portage intensif des bébés dans leurs premiers mois de vie], comme les années passent et nous grandissons, prend beaucoup de formes. La perte de la condition essentielle du bien-être qui aurait dû grandir du temps passé dans les bras conduit à des recherches et des substitutions pour elle. Le bonheur cesse d’être un état normal d’être en vie, et devient un objectif. L’objectif est poursuivi par des moyens à court et à long terme. […] La privation du portage dans les bras s’exprime peut-être le plus souvent comme un sentiment sous-jacent de malaise dans l’ici et maintenant. On se sent hors centre, comme si quelque chose manquait; il y a un vague sentiment de perte, de vouloir quelque chose qu’on ne peut pas définir. » – Jean Liedloff, #citation du livre Le concept du continuum Suite: http://mamanszen.com/le-bonheur-commence-avec-le-portage-et-le-travail-libre-de-l-enfant #Happiness is a normal state and starts with being held "in-arms"… #babywearing #blackandwhite

A post shared by Marie-Eve 💗 ThisParentingThing (@thisparentingthing) on

   

Adaptation et traduction de mon article anglais BABY AND MINIMALISM: WHAT DO WE REALLY NEED TO PREPARE FOR A BABY? Section bloguée de mon livre Journal d’une maman à la maison. Droits de publication disponibles pour magazines et blogs, pour propositions de tarifs me contacter.


Suivez-nous

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne. Elle est bachelière en sociologie, blogueuse famille depuis 8 ans, et coach en parentalité.

Accompagne bien ton enfant avec des informations sérieusement géniales, un plan d'action inspiré, et une tribu super: deviens membre de notre Académie pour parents
Suivez-nous

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

3 comments
petitesvagues

Je suis d’accord avec le concept du minimalisme. Ça me rappelle une citation de Marianne Prairie, qui disait ceci : « La préparation intensive peut être un bon antidote à l’anxiété, mais vous préparer ne devrait pas vous rendre anxieux. Vous n’avez pas besoin de tout avoir, tout de suite. La seule chose obligatoire, c’est le siège d’auto pour que vous puissiez sortir de l’hôpital ou de la maison de naissance. » Je trouve aussi que les magasins de gogosses pour enfants sont très bons pour jouer sur nos angoisses et anxiétés afin de nous vendre davantage de leurs produits. Ça me fâche! Par contre, je voudrais apporter un bémol sur vos recommandations. Je ne trouve pas que d’être très rigide dans les normes de vie acceptables soit une bonne solution de rechange. L’allaitement, le portage, le cododo et la DME sont toutes des options fantastiques, mais qui ne fonctionnent malheureusement pas pour tous. Et pour ce qui est des vaccins, c’est un point de vue très critiqué que vous amenez. Tout de même, dans l’ensemble, je trouve que le minimalisme est un concept super intéressant et qu’on gagnerait à accumuler moins de choses dans la vie. Et pour les bébés, je trouve que le fait d’utiliser des choses usagées ou de faire des groupes d’échanges d’items pour bébés est tellement une bonne idée! Les bébés utilisent les choses/vêtements pendant tellement peu de temps, ça vaut la peine d’utiliser de l’usagé!

View Comment Reply
    Marie-Eve Boudreault

    Bonjour! Je ne connaissais pas cette citation, elle est très juste, et pour les observations sur le minimalisme. Pour ce qui est des recommandations, je sais qu’on fait ce qu’on peut. J’ai moi-même fait de l’allaitement mixte avec mes jumeaux, j’ai parlé dans mes textes de nos histoires de cododo et de portage non idéales au début. Ils ont même reçu leurs premiers vaccins car c’est après qu’on s’est posé les questions. Cela n’empêche pas d’être constamment à la recherche de façons de découvrir ce qui serait idéal en puériculture et comment y arriver, c’est ce que j’essaie de faire ici :). Merci du commentaire!

    View Comment Reply
Avoir 3 enfants: Mes impressions sur les premiers mois avec notre troisième enfant | Marie-Eve Boudreault, Auteure

[…] ensemble et la petite jouait aussi, à côté de moi sur lit. Pause allaitement, bisous, nouvelle couche lavable. Je l’installe dans le porte-bébé ergonomique pour la sieste pendant que je marche en […]

View Comment Reply
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge