• Home  / 
  • Puériculture
  •  /  Langage des signes pour bébé: Le bonheur de communiquer avec son tout-petit, sans pleurs ni frustrations

Langage des signes pour bébé: Le bonheur de communiquer avec son tout-petit, sans pleurs ni frustrations

Le langage des signes pour bébé, Blogue Je Materne

Le langage des signes pour bébé est une méthode prisée par plusieurs parents. Enquête sur son efficacité et explications pour le pratiquer…

L’acquisition du langage chez les enfants se fait entre 18 mois et 3 ans. Ils sont difficilement capables de le faire plus tôt puisque les petits muscles situés tout autour de leurs mâchoires ne sont pas encore assez développés. Avant cet âge, le seul moyen qu’ils ont de communiquer leurs besoins est de pleurer, d’émettre des cris ou des babillages… Les parents ont, de fait, parfois beaucoup de mal à interpréter ce que veut dire l’enfant.

J’ai découvert récemment que l’on pouvait enseigner aux bébés à partir de 6 mois un langage des signes pour bébé qui faciliterait les communications, éviterait bien des crises de non compréhension et apaiserait les enfants comme les parents dans leurs interactions au quotidien.  Le langage des signes pour bébé est un langage transitoire qui regroupe des signes correspondant à des mots que l’enfant utilise couramment. D’après ceux qui le pratiquent, il aide beaucoup l’enfant de 6 à 24 mois à communiquer avec ses proches. Dès 6 à 8 mois un enfant est tout à fait capable d’imiter les gestes qu’on lui montre. De plus sa mémoire commence à être de plus en plus performante.

Marie-Ève B-Gaudin, orthophoniste et blogueuse pour Naître et Grandir, explique sur le langage des signes pour bébé:

« Le bébé commence à comprendre des mots vers 6 mois et plus clairement vers 8 à 9 mois, mais n’est pas capable de les prononcer tout de suite. Il y a un écart entre la compréhension et l’expression. Le bébé imite des gestes avant d’imiter des sons et des mots. Les mouvements nécessaires à la parole sont plus difficiles à faire que certains mouvements des mains, notamment.

Dans ma pratique, j’utilise d’ailleurs des gestes (par exemple « encore » et « fini ») avec les enfants qui ont des difficultés importantes à communiquer et qui ne parlent pas. Entendre le mot et voir le geste en même temps les aide à comprendre; faire le geste leur permet de s’exprimer. « 

Ainsi, entre 6 et 24 mois, l’enfant comprend de mieux en mieux mais n’est pas encore capable de parler clairement. Le langage des signes pour bébé l’aiderait à réduire sa frustration.

 

Comment fait-on?

 

Pour débuter, on choisit dans le langage des signes pour bébé les mots les plus courants que l’on estime importants dans les interactions familiales quotidiennes, afin que bébé nous communique ses besoins essentiels: téter, dodo, maman, papa, boire, manger, mal, etc.

On parle à son bébé en associant un signe avec un mot. Refaire systématiquement le signe lorsque le mot est employé. L’avantage est qu’il est possible d’inventer les gestes qui nous conviennent, puisqu’il n’existe pas de règle stricte dans le « Signé bébé »! En s’inspirant du langage des signes officiel adressé aux sourds et malentendants (LSQ), on peut avoir quelques bases adaptables à notre quotidien.

Après une phase d’apprentissage plus ou moins longue, le bébé pourra communiquer son besoin par le signe que vous aurez choisi. En général les enfants commencent à signer vers l’âge de 10 à 12 mois. Donc bien avant l’acquisition d’un langage parlé élaboré.

langage des signes pour bébé langage des signes pour bébé langage des signes pour bébé

Un lien unique avec votre enfant!

  • L’apprentissage des signes doit être un moment de partage et de complicité. Il faut être patient et aller au rythme de l’enfant, sans le forcer.
  • Cela n’est pas un exercice scolaire voué à des évaluations, ni une compétition! Cela doit rester un jeu et une expérience enrichissante pour l’adulte comme pour l’enfant
  • Les mots signés sont unique à vous et votre famille. C’est comme un langage codé secret qui vous appartient!

 

Quelques précautions à prendre

  • Toujours associer le geste à la parole
  • Maintenir une constance dans les gestes choisis pour ne pas mêler bébé dans un flot d’informations trop compliquées à gérer pour lui.
  • Rester malgré tout attentif aux autres moyens de communication qu’emploierait l’enfant (gestes spontanés, mimiques, etc)
  • Se limiter à 4 ou 5 mots au début, les plus courant et augmenter petit à petit… Certains enfants signent plus de 50 mots !
  • Une fois que le langage est acquis, cesser d’utiliser le geste associé au mot.

 

Les bienfaits du langage des signes pour bébé

 

  • Permet au bébé de communiquer ses besoins
  • Réduit les frustrations du bébé: il se sent compris et entendu
  • Participe au développement intellectuel et émotionnel
  • Favorise la confiance en soi et l’estime de soi
  • Facilite la compréhension des premiers mots
  • Renforce les capacités d’observation, kinesthésiques et de maîtrise des gestes de l’enfant
  • Renforce le lien parent-enfants

 

Finalement, c’est bien ou non? 

langage des signes pour bébé

Le langage des signes pour bébés existe depuis plus de 20 ans. Dans les années 1980, deux courants sont apparus aux États-Unis. Celui qui prédomine au Québec est le « Baby Signs« . C’est un procédé d’apprentissage récent, il n’existe donc qu’un nombre limité d’études à ce sujet. Certaines d’entre elles estiment que le langage des signes pour bébés accélère le développement du langage, mais d’autres ne sont pas en accord avec cette hypothèse. En effet, certains craignent qu’apprendre à signer ses mots avant d’acquérir la parole peut mener à des retards de développement langagier. Rien n’a encore été clairement prouvé à ce sujet.

Cependant, de nombreux témoignages indiquent que les bébés qui ont signé des mots n’ont ni plus d’avance ni plus de retard que les autres, dans leur apprentissage du langage parlé. Et bien souvent, ils abandonnent  le signe dès que la prononciation du mot est acquise. Peut-être leur évite-t-on ainsi quelques mois de frustrations?

Finalement, de mon point de vue, ce mode de communication n’est ni bien ou mauvais en soi. Dans la parentalité, l’essentiel est de suivre son cœur… et celui de son enfant! Cela n’engage en rien d’essayer, puis d’arrêter si finalement signer les mots devient plus une contrainte qu’un plaisir: gardez à l’esprit que cela doit rester une expérience joyeuse et enrichissante!

 

Sources

Livre

Signe avec moi, de Nathalie Bouhier-Charles et Monica Companys

 

Sites internet

Signe avec moi

Baby Sign Language

Sign 2 Me

Réseau signe bébé

Le langage des signes pour communiquer avec bébé

The Impact of Symbolic Gesturing on Early Language Development

Baby Signing Classes

 

Marine Gauthier

Marine Gauthier

Blogueuse Parentalité de proximité chez Je Materne
Marine Gauthier est maman proximale d'une petite fille pratiquant le cododo, le portage, l'allaitement et la motricité libre. Vous aussi n'en avez jamais assez d'une parentalité maternante? Assurez-vous de suivre sa chronique Parentalité de proximité! Et suivez-la aussi sur son blogue personnel
Marine Gauthier

Les derniers articles par Marine Gauthier (tout voir)

4 comments
yann

Superbe article! Tout y est!
Je suis particulièrement d’accord avec vous quand vous dîtes qu’on peut utiliser les signes qui nous conviennent et qui nous semblent plus pratiques ou qui nous parlent plus.
Toujours dans l’optique que signer avec bébé doit rester un plaisir partagé, il n’est pas nécessaire de s’infliger des contraintes si on n’est pas à l’aise avec un signe!
On peut donc inventer son propre signe ou alors aller piocher des signes dans d’autres langues (car chaque pays possède sa propre langue des signes). Par exemple, si nous trouvons que deux signes sont trop proches, nous utilisons un signe français et un signe américain ou anglais.
Le but n’est pas d’en faire des bilingues en langue des signes, mais bien d’utiliser les signes pour passer ce cap préverbal parfois compliqué.
Et pour celles et ceux qui voudraient utiliser des signes issus de la LSF (langue des signes française), pourquoi ne pas utiliser le dictionnaire de signes en vidéo ici: => http://bebeblabla.fr/dictionnaire/
Déjà plus de 50 signes et on en ajoute tous les jours!
Merci encore pour cet article très intéressant.
Yann de bebeblabla.fr
yann Articles récents…Comment une assistante maternelle signe avec les bébés (témoignage)My Profile

View Comment Reply
Julien

Merci pour cette introduction très claire,

Spontanément j’ai l’impression autour de moi qu’on est nombreux à leur apprendre assez tôt le signe pour dire « au revoir ».

Je vais essayer pour « manger », « couche », « boire », « fatigué », « encore », « fini ».

Et vous par quels mots avez-vous commencé ?
Julien Articles récents…Voyager à Bali avec bébé : itinéraire idéal avec des enfants en bas-âgeMy Profile

View Comment Reply
    yann gillet

    Bonjour Julien,

    Pour débuter, il est intéressant d’utiliser des signes qui offrent une gratification immédiate à bébé.
    Exemple: Manger => il reçoit de la nourriture
    Encore => il a encore de ce qu’il demande (nourriture, câlins, chansons…)

    Donc la liste que vous proposez est parfaite!

    Je rajouterai juste Papa et Maman parce que ça fait une gratification pour les parents quand bébé reproduit ce signe! Et il ne faut pas négliger cet aspect! 🙂

    Bonne journée
    Yann de http://www.bebeblabla.fr

    View Comment Reply
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge