À toi, la maman fatiguée

À toi la maman fatiguée Je Materne

Tu ne sais plus quand est-ce que t’as dormi 8 heures d’affilée. Encore moins de quand t’as eu une grasse matinée.

T’évites les miroirs pour ne pas croiser ton regard hagard, tes cheveux couettés, pis tes cernes engravés.

Tu carbures aux cafés et à ta cachette de sucré.

T’es ben, ben fatiguée.

(Tu dirais même épuisée. Mais tu te gardes une p’tite gêne en public, t’sais, pour garder le moral et fonctionner.)

Pis le pire c’est que t’as beau courir, on dirait que t’as jamais fini. Ta To-Do List grandit de jour en jour presque jusqu’en Australie.

À toi, la maman fatiguée - La meilleure pensée pour t'encourager! Blogue Je Materne

C’est toi, la Maman Fatiguée, ou quelqu’un que tu connais bien.

C’est la maman en début de grossesse, verte d’un mal de coeur qui n’en finit plus de ne pas finir.

Ou la maman d’un bébé tout frais, qui fantasme sur le mirage d’une « nuit complète ».

La maman de minis plein de vie.

La maman avec un chum déployé, travaillant trop d’heures par semaine, séparé, absent, ou pas ben ben impliqué.

La maman qui a livré plein de batailles et a fait plein de sacrifices. Elle a les vergetures, la cicatrice de césarienne ou la morsure du bébé pour le prouver.

C’est aussi la maman au bout du rouleau, déprimée.

Tu l’as pas vue venir, la fatigue. Même si tu l’avais attendue avec une poêle à frire, elle t’a presque vaincue d’avance parce que t’en as trop à faire.

À toi, la maman fatiguée - La meilleure pensée pour t'encourager! Blogue Je Materne

Mais on te voit, Sister. On te trouve ben bonne pis belle. Les difficultés que t’as rencontrées ou surmontées ont fait sortir la meilleure version de toi. T’es encore plus hot dans le fond, de la même façon que les tasses japonaises fracassées et rapiécées avec de l’or sont rendues merveilleuses.

On voit que t’es ben fatiguée, et on aimerait t’aider. Essaie ces trucs de chums de filles, stp.

Donne-toi du slack. Ta famille peut manger santé même si c’est des sandwichs ou des repas congelés.

Demande de l’aide, et accepte la bouée de sauvetage. Sauve-toi toi-même avant d’aider tout le monde. Fais par exemple garder tes précieux par ta mère une couple d’heures par semaine pour souffler.

Détruis ce que tu n’as plus besoin dans ta vie. Fais le deuil d’une maison Spick and Span et d’une centaine de jouets en gardant les préférés, pour faire ton bonheur à toi aussi parce que tu finis toujours par tout ramasser. Ou fais le deuil de ta carrière pour un temps, pour avoir une vie qui te fait respirer.

Dors, belle maman. S’il le faut fait des siestes, du cododo pis couche-toi en même temps que les p’tits derniers.

Avant tout, rappelle-toi cette pensée à chaque jour, toujours, quand tu tombes comme une pile de linge d’une tonne sur l’oreiller:

Tu fais une super job.
T’es importante.
Pis t’es aimée
.

À toi, la maman fatiguée - La meilleure pensée pour t'encourager! Blogue Je Materne

 

Sauvegarder sur Pinterest

P.S. Si tu connais des mamans fatiguées, partage et mets du soleil dans leurs journées. Merci!

 

Suivez-nous

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne (This Parenting Thing). Elle est bachelière en sociologie, passionnée de puériculture, blogueuse famille depuis 8 ans, et coach familiale. Reconnue dans la francophonie comme experte en parentalité naturelle et heureuse, elle offre son soutien pour aider à devenir le meilleur parent possible et combler vos enfants sur tous les plans avec l'Académie pour parents, à découvrir!
Suivez-nous

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

2 comments
Giacomo

Tellement vrai!
Bravo pour ce partage de vie… dans l’ombre mais ô combien important!
Cordialement

View Comment Reply
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge