Moins de jouets = Des enfants qui jouent plus

 

Moins de jouets = Des enfants qui jouent plus, Je Materne

Découvrez 8 étapes minimalistes testées pour avoir moins de jouets et plus de plaisir en famille 

Quand les gens m’entendent parler de minimalisme dans la salle de jeu, la première question qu’ils me posent est souvent: « Ok, mais comment on arrive à réduire la quantité de jouets? »

Si l’idée de réduire volontairement la quantité et le type de jouets disponibles pour nos enfants est aussi surprenante, c’est en grande partie parce que l’enfance est associée avec une horde de jouets.

Beaucoup d’entre nous ont grandi avec l’idée que les enfants ont besoin de toutes sortes de jouets pour être épanouis, et se laissent convaincre que le dernier jouet sur le marché est LE jouet qui va occuper l’enfant et lui procurer des heures de bonheur…

C’est totalement faux.

Je ne sais pas pour vous, mais moi quand je pense à mon enfance, j’ai des souvenirs très précis de mes jouets. J’en avait peu et ils étaient significatifs pour moi. Je jouais des heures seule avec mon village de cowboys à inventer des aventures.

Offrir moins de jouets à son enfant, c’est lui offrir la possibilité d’explorer davantage chacun des jouets choisis, d’être moins stressé, voire plus heureux.

Le merveilleux livre « Simplicity Parenting » porte sur cette vision de l’enfance et est un « must » pour débuter à bien vivre avec moins de jouets…

Le grand tri

moins de jouets

Je n’ai pas toujours eu les convictions que j’ai maintenant, et j’ai eu à passer par différentes étapes avant d’en arriver à ce niveau de simplicité dans la salle de jeu. Surtout, j’ai dû doucement me défaire de vieux schémas de pensés (les enfants doivent avoir ci ou ça pour se développer) et développer une confiance en eux.

Je crois profondément maintenant que mes enfants ont le nécessaire pour se développer et s’amuser en eux, et que ce n’est pas un jouet qui fera le miracle.

Je vous présente donc les étapes que j’ai suivies, étalées sur quelques années, pour en arriver là où j’en suis aujourd’hui à vivre avec moins de jouets.

1. Favoriser les jouets sans batteries

La première étape de mon cheminement a été d’éliminer les jouets à batteries. L’enfant devient ainsi celui qui donne vie au jouet et l’anime.

2. Réduire la quantité par catégorie

J’ai simplement réduit les quantités de chaque type de jouets. J’ai séparé l’ensemble de vaisselle en deux, vendu la moitié des Barbies par exemple.

3. Réduire la quantité offerte dans la salle de jeu

J’ai mis les jouets dans des bacs serrés, laissant une quantité limitée de jouets accessibles.

moins de jouets

4. Réduire la quantité de jouets serrés pour rotation

Au fil du temps, je me suis rendu compte que les enfants n’avaient pas besoin de tous ces jouets. J’ai donc tranquillement réduit les jouets que je garde pour rotation.

5. Réduire les livres

Les livres ont été un des derniers éléments à être réduit, mais j’ai choisi après réflexion d’en garder 5-6 significatifs qui feront partie de notre histoire de famille. Pour le reste, nous allons à la bibliothèque chaque 2-3 semaines.

6. Réduire les jouets achetés de bonnes intentions

En faisant le ménage des jouets serrés, je me suis rendue compte de la présence de jouets qui n’ont jamais été réellement aimés, achetés par principe parce qu’ils sont « éducatifs » ou « de qualité ». Mais si les enfants n’ont pas envie de jouer avec eux, ils ne servent à rien. Ces derniers, je les ai donné en don à la ludothèque où nous allons, pour permettre à d’autres de les utiliser.

7. Atteindre l’équilibre en écoutant nos enfants

Les jouets que nos enfants aiment, c’est ceux qui leur donnent envie de jouer des heures. Ces jouets devraient être les grandes vedettes de la salle de jeu. Il faut leur laisser toute la place.


Sur le blogue du livre « Simplicity Parenting », il y a une liste de jouets qu’on ne devrait pas garder, ça peut être un bon point de départ pour vous. On retire les jouets brisés, à utilisation unique, commerciales et ceux auxquels il manque une pièce, entre autres, pour avoir peu à peu moins de jouets.

Une erreur à ne pas faire, c’est d’avoir le réflexe de vouloir en offrir plus quand notre enfant aime quelque chose. Notre enfant aime tellement ce toutou, on en voit un au magasin semblable et on pense lui faire plaisir en l’achetant. Mais allons-nous lui faire plaisir ou « gâcher » l’attachement particulier avec l’autre toutou? Rendre l’autre ordinaire et briser ce rituel de jeu qui s’était créé?

Je ne dis pas de ne rien acheter aux enfants, juste de prendre le temps de réfléchir… Apprenez à connaître vos enfants, réellement, et vous verrez que ce qui leur plaît vraiment ne se trouve souvent pas dans un magasin de jouet.

Avoir accès à certains jouets, c’est bien parce que le jeu permet à l’enfant de se développer, mais ce ne sont pas tous les jouets qui sont égaux.

Notre but en ayant moins de jouets n’est jamais de priver l’enfant, au contraire, nous souhaitons laisser plus d’espace et de temps à ce qu’il aime vraiment plutôt que de le voir passer d’un jouet à l’autre sans arrêt sans jamais s’y engager réellement.

Nos enfants avaient des cadeaux sous le sapin cette année, un nouveau tissu de soie chacune, et un cadeau donc elles rêvent et qu’elles ont anticipé toute l’année… Parce que le minimalisme n’est pas la privation de plaisir ?

8. La ludothèque pour garder moins de jouets

Depuis quelques mois, j’ai considérablement réduit la quantité de jouets gardés serrés grâce à notre inscription à la ludothèque. Nous y empruntons un jouet par enfant pour une période d’environ un mois. C’est abordable et ça permet de répondre aux envies et besoins temporaires sans s’encombrer.

Bon tri de jouets!

Zoé L-Sirois

Zoé L-Sirois

Blogueuse chez Je Materne
Maman de 4 filles, et passionnée de simplicité volontaire, elle nous inspire avec ses chroniques "Maternité et simplicité" et "Discipline positive". Vous pouvez aussi la suivre sur la page Facebook de son blogue: 5 minutes pour jouer
Zoé L-Sirois
2 comments
Simplicité familiale

Bonjour, Heureuse de vous trouver sur le web. J’ai fondé Simplicité familiale à partir de mes formations en anglais de Simplicity Parenting. Bravo pour le résumé. Cela doit circuler pour que les parents cessent de consommer sous de mauvais prétextes !

View Comment Reply
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge