Connaissez-vous les cuisines collectives?

Connaissez-vous les cuisines collectives?

Introduction aux cuisines collectives pour une meilleure gestion de famille!

Janvier et septembre sont devenu depuis longtemps synonyme de réorganisation pour moi. C’est le retour à l’école et au travail après de longues vacances, c’est donc le retour à la routine. On essaye donc de trouver tous les trucs possibles pour sauver du temps, surtout avec les repas.

Bien sûr le meilleur truc est de cuisiner d’avance. Et rien de mieux que de participer à des cuisines collectives pour le faire!! L’idée est simple, on cuisine en gang pour diminuer les coûts et parce qu’on est plusieurs, c’est plus rapide et plus amusant!! Il existe tellement de groupes de cuisines collectives au Québec que je suis certaines qu’il y en a pour tous les goûts!

Le moyen le plus rapide de trouver un endroit pour en faire près de chez-vous est d’aller jeter un coup d’œil sur le site internet du Regroupement des cuisines collectives du Québec (RCCQ), mais ce n’est pas le seul moyen, car ce n’est pas tous les groupes qui y sont affichés. Beaucoup d’organismes des milieux communautaires en font. Regardez dans les maisons de la famille, les centres de femmes ou tout autre organisme communautaire près de chez vous.

Ce qui est vraiment génial, c’est qu’il y en a pour tous les goûts : des groupes pour les repas, d’autres pour les desserts, certains font des repas végétariens, d’autres sans gluten, bref, il n’y a pas de limite!!

Et s’il n’y a pas ce que vous recherchez, rien ne vous empêche d’offrir de former un groupe de cuisines collectives. Les ateliers peuvent avoir lieu de jour comme de soir. Certains organismes ont des garderies comme d’autres permettre de cuisiner avec nos enfants.

Pour ma part, j’ai participé à 3 types de groupes de cuisines collectives complètement différents.

1. Cuisines collectives avec un groupe de mamans

Le premier auquel j’ai participé avant lieu une fois par mois et permettait d’accueillir 4 à 6 mamans. Les enfants allaient à la garderie durant ce temps, mais nous devions les prendre en charge durant le dîner tout en continuant de surveiller nos cuissons. La garderie étant au sous-sol, on m’apportait bébé pour le faire boire et ça, c’est quand je ne cuisinais pas avec lui dans le porte-bébé.

Nous nous rencontrions la veille de la cuisine pour choisir nos recettes. Nous choisissions celles-ci en fonction des spéciaux de la semaine et de ce que l’organisme Moisson Laurentides nous donnait comme denrées. Nous réussissions souvent à faire 4 repas et une soupe ou un dessert.

Le choix des repas était par contre parfois difficile, car nous n’arrivions pas toujours à nous entendre. De plus, nous devions nous séparés les choses à acheter ce qui n’était pas toujours évident car ce n’était pas tout le monde qui possédait une voiture.

J’ai tout de même participé à cette cuisine collective durant quelques années, car ça m’aidait beaucoup financièrement et j’y trouvais mon compte malgré tout.

2. Cuisines collectives entre amis

Le deuxième type de cuisine collective à laquelle j’ai participé est tout simplement une cuisine entre amis. Si on ne pouvait pas se rencontrer pour décider de nos recettes, on le faisait sur un groupe Facebook tout simplement.

Une personne ou plusieurs se chargeaient d’acheter les choses, mais chacune apportait aussi des choses qu’elles possédaient déjà à la maison. Nous séparions ensuite le coût des achats équitablement. Les enfants étaient évidemment les bienvenus puisqu’ils pouvaient nous aider où bien jouer ensemble.

Ce type de cuisines collectives c’est une formule que j’aime bien, c’est agréable d’être avec des gens que je connais et avec qui je sais que je suis efficace, mais ça fait longtemps que je n’ai pas renouvelé l’expérience, faute de temps.

3. Cuisines collectives parent et enfant

Le troisième et dernier type de cuisine dont je vais vous parler est celui auquel je participe présentement. Il s’agit d’une cuisine collective de collation qui a lieu 1 fois/mois à laquelle parent et enfants peuvent participer. Personnellement, j’amène 1 enfant à la fois pour éviter des chicanes du genre c’est mon tour de brasser et ça leur fait un beau moment en solo avec moi chacun notre tour.

Nous faisons 3 recettes au coût de 1$ la portion. Les recettes sont décidées par la personne en charge la semaine avant l’événement et elle s’occupe des achats. Nous avons qu’à dire si nous y allons et combien de portions nous prendrons, ce qui fait beaucoup moins de gestion pour les participants

C’est sûr que ça peut être intimidant de cuisiner avec des gens qu’on ne connait pas les premières fois, mais la plupart des cuisines collectives sont bien organisées. Et quand on y va avec les enfants, ça rend les repas encore meilleurs.

Quel enfant n’aime pas dire que son muffin c’est le meilleur du monde, car c’est lui qui l’a fait ?

Annie Laflèche

Annie Laflèche

Blogueuse Activités pour enfants chez Je Materne
Annie Laflèche est maman et belle-maman de 4 enfants. Elle fait en ce moment un retour aux études et écrit aussi le blogue Le petit monde de Ginger. Suivez sa chronique pour des inspirantes Activités pour enfants!
Annie Laflèche

Les derniers articles par Annie Laflèche (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge