Mon bébé, ces moments-là ne reviendront plus jamais

Mon bébé, ces moments-là ne reviendront plus jamais... Articles populaires Je Materne

J’ai été surprise quand je classais ton petit linge de bébé.

J’ai comme eu le cœur gonflé.

Pis ça m’a comme laissée bouche bée.

Y’a des choses que j’ai vraiment de la difficulté à donner. Pis c’est vraiment pas parce que je m’accroche aux choses. Mais ce linge-là avait comme une valeur sentimentale.

C’est comme si le passé venait brasser le présent. Me sortir de notre routine. Me faire réaliser l’ampleur de ce qu’on est en train de faire.

Je te revoyais sourire, dans ce petit gilet.

Je te revoyais courir, dans ces petits pantalons.

Je revoyais ta belle petite bette, toute contente.

Je me rappelais avec bonheur de nos moments doux ensemble. Et mon cœur devenait gros en même temps en réalisant que ces moments ne reviendront pas.

En fait, ça doit être ces moments-là que j’avais l’impression de donner. Tous ces morceaux de linge me semblaient être comme des mémentos de ce qu’on a fait ensemble et je ne voulais pas les laisser aller.

Mais trop tard, que je le réalisais ou pas, ils sont déjà envolés.

Chut, dis-le pas trop, mais j’en ai gardé quand même quelques-uns, de ces morceaux. Pour que tu puisses jouer avec en habillant tes poupées. Ou pour que tu aies le plaisir toi aussi un jour de mettre à un bébé ce que tu as déjà porté. Ou pour mes yeux de mémé.

Mais mes mémoires du passé, je sais qu’à quelque part je les ai toutes conservées.

J’étais là, à essayer d’attraper au vol ces mirages du passé parce que je veux me rappeler du fun qu’on a eu ensemble.

Je me disais que je veux qu’on s’en crée beaucoup d’autres encore.

J’en suis un peu nostalgique, déjà, et je n’imagine pas encore comment je le serais quand tu ne seras vraiment plus un bébé, et que tu te seras envolé du nid.

J’entends le tic, tac, toc de l’horloge de ta chambre. Je sens le tic, tac, toc de notre temps ensemble. Je suis consciente plus que jamais, mon bébé pas si bébé que ça, que ça passe tellement vite. J’en comprends l’importance dans ces moments-là.

Mais j’me rassure avec une constante:

Je t’aime tellement fort et je suis heureuse de t’avoir avec moi au moins pour une saison de notre vie.

Je te fais la promesse, mon bébé, d’essayer de faire de mon mieux pour passer beaucoup de temps de qualité ensemble.

De faire ce qu’il faut pour qu’au final t’ailles une enfance heureuse.

Ça me fera une vieillesse peut-être nostalgique, mais aussi chanceuse, j’en suis sûre.

Parce que ça m’en fera beaucoup à te raconter.

Et je saurai que j’en ai beaucoup profité.

Suivez-nous!

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Maman de 4, fondatrice de Je Materne (à l'international, This Parenting Thing) et de l'Académie pour parents, pour mieux vous aider!
Suivez-nous!

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:


x