• Home  / 
  • Projet de vie
  •  /  Maman à la maison, ça te tente? Voici un témoignage pour aider à faire ton choix.

Maman à la maison, ça te tente? Voici un témoignage pour aider à faire ton choix.

Maman à la maison, ça te tente? Voici un aperçu pour t'aider à faire ton choix. À lire sur Je Materne!

 

Il y a plusieurs années quand j’ai commencé à faire des recherches sur être maman à la maison, je suis tombée sur une statistique qui disait que 70% des mamans qui travaillent aimeraient plutôt être à la maison avec leurs enfants.

La grande majorité des mamans!

Même, et je dirais surtout, après des années de féminisme dans notre culture, et des années d’études, les mamans pensent encore à ce choix pour être présentes auprès de leurs enfants.

Pourtant, dans les sociétés occidentales, plus de la majorité des mamans travaillent hors de la maison pendant la petite enfance de leurs petits.

C’est à se demander si c’est vraiment difficile de faire le saut à la maison, ou encore, si c’est vraiment ce qu’elles veulent.

 

Est-ce pour toi, être maman à la maison?

 

Je suis maman à la maison depuis 8 ans.

Quand j’ai eu mes jumeaux, on a fait ce choix qui faisait du sens pour nous. Nous avons depuis aussi une petite fille qui va avoir 2 ans, et un mini de 4 mois. Nous avons aussi continué avec l’apprentissage en famille comme alternative à l’école.

À travers le temps, je suis passée par plusieurs questionnements et expériences qui pourraient t’aider à voir ce que c’est vraiment, d’être maman à la maison. Et aussi, savoir si c’est vraiment pour toi.

 

1. Être maman à la maison, mes coups de coeur

 

Si je fais le bilan du côté de mes enfants, je constate quelque chose de quand même extraordinaire.

Comme ils disent en anglais, leur bonheur est « Off the Charts ».

Et je ne dis pas ça pour enjoliver les choses, parce que je me fais un point d’honneur de dire la vérité (j’en ai même un tattoo).

Je dirais que 95% du temps, c’est les enfants les plus pétillants que je connaisse. Et leur bonne humeur ne semble pas venir que de leur génétique – s’ils ont hérité de la mienne, je pense qu’ils sont encore plus heureux que moi, par le fait que je suis avec eux et que je pratique une parentalité naturelle.

Ensuite, j’adore le lien d’attachement fort avec chacun de mes enfants. Je connais beaucoup leurs vies et ils peuvent tout me dire. Et je suis contente d’y être arrivée avec mes jumeaux parce que naturellement les jumeaux peuvent plus s’attacher ensemble, leur jumeau devient souvent leur personne de référence.

D’ailleurs, mes enfants sont les meilleurs amis. Mes plus vieux ont leurs passions en commun, mais ils jouent aussi avec leur soeur à chaque jour, qui en est ravie. Les joies de se courir après dans la maison! Souvent les liens de la fratrie ça peut s’effriter avec l’entrée à la garderie ou l’école, et on a évité avec les apprentissages en famille. J’espère qu’ils resteront meilleurs amis à vie, mais en tout cas c’est bien parti.

De mon côté, mon bonheur est aussi super élevé. Je l’attribue beaucoup à passer du temps avec les personnes les plus importantes. Passer du temps de qualité avec ma famille, voir grandir mes enfants, et faire partie de leurs vies ensoleille mes journées.

D’ailleurs, savais-tu que 95% des parents à la maison se considèrent heureux?

Et j’adore notre liberté! Nous sommes libres de faire ce qu’on veut, sortir quand on veut, et ajuster notre horaire pour profiter des belles journées. De mon côté je peux travailler à mon compte dans mon temps libre. Je réalise mon rêve d’écrire de la maison, et je ne peux pas concevoir retourner travailler pour quelqu’un ou une compagnie.

 

2. Les difficultés de vivre en famille 24 heures sur 24

 

C’est sûr qu’être maman à la maison, ce n’est pas tout rose, tout le temps. Des fois, ça arrive de feeler moins de bonne humeur, ou d’avoir une saison plus difficile (moi, c’est le temps des grossesses à risque et l’hiver que je trouve difficile). Mais tu sais quoi? Je pense que c’est comme ça dans tout emploi – être maman à la maison, c’est bien une occupation à temps plein.

Si tu fais ce choix, je conseille de surveiller quelques éléments. D’abord, je dirais l’ennui. C’est facile de tomber dans la routine et d’éviter à travers les piles de choses à faire de se faire du fun. Il faut se rappeler qu’on est là pour nos enfants et de s’amuser ensemble.

Il faut aussi faire attention à ne pas se piler sur les pieds. En étant toujours ensemble, c’est facile aussi de tomber dans un cercle vicieux de chicanes. Au lieu de mettre notre attention sur ce qui me tape sur les nerfs, je garde en tête de la gratitude qu’on puisse être tous ensemble. Nous sommes aussi introvertis et avoir seulement quelques sorties dans la semaine nous convient bien.

J’ai découvert que j’avais besoin de me réaliser et d’écrire. Je trouve que c’est important de prendre du temps pour soi. Une période par jour y est consacrée, et je me fais aussi des sorties toute seule (avec nouveau-né s’il y a).

Et c’est important de garder du temps pour notre couple. Des soupers en amoureux quand les enfants sont couchés, ou passer les soirées ensemble, c’est notre truc.

Une autre difficulté pourrait être de vivre sur un budget serré. Pourtant, quand j’ai fait un sondage sur les parents à la maison, cette préoccupation était derrière celles de ne pas avoir de reconnaissance par son entourage et manquer de temps libre.

Si t’envisages de devenir maman à la maison, veille donc à évaluer aussi si c’est ok pour toi de ne pas avoir de tapes dans le dos pour ton bon travail, d’avoir une bonne discipline de vie, et ensuite de faire un bon budget bien établi. Évalue si vous aurez besoin de sortir beaucoup et ajuste ton budget en conséquent. Vérifie comment tu te réaliseras aussi dans un projet parallèle, quand les enfants sont couchés par exemple, si t’en as besoin.

 

3. Si c’était à refaire, comment je m’y prendrais?

 

Avec ce que je sais aujourd’hui, pour que ça l’aille encore mieux dans mon rôle de maman à la maison, je me ferais une meilleure visualisation de ma vie future.

Par exemple, rénover une maison avec des enfants autour, c’est pas l’idéal. Ni faire un lancement de business. Nous aurions pu nous y mettre avant. Comme avoir une maison rénovée et ma business profitable avant d’avoir nos premiers enfants.

On a aussi tendance à vivre sur un budget serré comme maman à la maison, mais j’aurais aimé qu’on se permette plus de sorties de couple. Nous comptons s’y mettre cette année!

 

Alors, c’est pour toi?

 

J’ai vécu tellement de beaux moments avec mes enfants, même des moments que j’en ai pleuré de joie, de leurs premiers regards à leurs premières lectures. C’est gravé dans mon coeur pour la vie.

Et je me dis que 3, 5, ou 20 ans dédiés à nos enfants, ce n’est pas tant que ça sur une espérance de vie de 75-100 ans.

C’est peut-être le temps qui nous réchauffera le plus le coeur quand on évaluera notre vie en rétrospective.

Si ça t’inspire, feras-tu le saut?

 

Continuons la conversation en commentaires: Es-tu une maman à la maison ou est-ce que c’est un choix que tu veux faire?

 

Suivez-nous

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est maman de 4 petites merveilles et fondatrice de Je Materne. Elle est bachelière en sociologie, blogueuse famille depuis 8 ans, et coach en parentalité.

Accompagne bien ton enfant avec des informations sérieusement géniales, un plan d'action inspiré, et une tribu super: deviens membre de notre Académie pour parents
Suivez-nous

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge