À toi, la maman qui veut retourner à l’école

À toi, la maman qui veut retourner à l'école - À lire sur Je Materne!

Tu aimerais éventuellement retourner à l’école, mais tu n’es pas assez sûre pour faire le grand saut.

Peut-être que tu n’aimes pas ton travail, que tu veux faire changement, que tu veux réaliser un vieux rêve ou bien que tu es tannée d’être à la maison.

Tu as le droit de vouloir retourner étudier et il n’y a pas de mauvaises raisons de le faire.

Je sais que l’on parle de toi, mais je vais tout de même te raconter mon histoire et peut-être qu’elle t’inspirera, qui sait?

Je me suis longtemps cherchée. Si bien que j’ai étudié dans plusieurs domaines, j’ai complété tous mes cours de base au collégial, mais je n’avais aucun diplôme en poche.

Je n’ai jamais su quoi faire comme carrière, mais je savais que je voulais une famille. Je m’y suis donc consacrée dès mon premier bébé en travaillant à temps partiel pour éviter de l’envoyer à la garderie.

Lorsque ma plus vieille a débuté l’école, j’ai soudainement moins aimé le fait de travailler les soirs et les fins de semaine, mais je l’ai tout de même fait encore quelques temps pour éviter la garderie à ses 2 petits frères. La vie étant bien fait, la boutique pour laquelle je travaillais a fermé peu de temps après mon dernier congé de maternité. C’était donc le moment parfait pour retourner à l’école.

J’avais d’ailleurs fait une demande dans un programme contingenté peu de temps avant, mais j’ai malheureusement été refusée. Comme on en était au 3ème tour, j’ai réfléchi à ce qui me plaisait parmi les programmes restants. Ayant toujours été attirée par le monde des livres et puisque je me sens si bien dans une bibliothèque, le programme de techniques de la documentation s’est imposé de lui-même.

L’avantage d’avoir déjà fait mes cours de base fut que j’avais seulement 4 cours à ma première session. Je me suis donc fait honneur de faire études et devoirs sur mes heures de classe pour être présente pour ma famille le reste du temps. Avec si peu de cours, j’étais même disponible la plupart des jours de congé et je gardais mon plus jeune avec moi dès que j’en avais la chance.

Je me suis souvent sentie coupable de l’envoyer à la garderie alors que son frère et sa sœur n’avaient pas connu ça, mais nous avons choisi ensemble une garderie où il serait bien et qui acceptait que je le garde parfois avec moi à la maison. Et comme mon diplôme d’études collégiales durait 3 ans, j’ai eu la chance de passer 2 étés complets avec les enfants plutôt que de faire la course pour aller les porter au camp de jour. De toute manière, le peu que j’aurais fait en travaillant aurait été rapidement enlevé de mon prêt et bourse.

Je vous avoue par contre que ma dernière session de cours a été plus difficile que les autres, car j’avais 7 cours à faire dans lesquels il n’y avait que des travaux d’équipe. Je me suis donc arrangée pour travailler le plus possible avec les mêmes personnes afin de mieux gérer mon temps. Nous avons même fait des projets de la maison par moment pour faciliter le tout.

Après 1 long mois de congé durant les fêtes où j’ai pu me reposer et refaire le plein de ma dose familiale, c’était maintenant le temps des stages. Des stages dans de beaux milieux où j’ai pu mettre en pratique mes apprentissages, mais où j’ai aussi compris que le 8h00 à 16h00 à raison de 5 jours/semaine, ce n’est pas du tout pour moi. Heureusement, ce n’était que temporaire comme situation.

J’en suis maintenant à l’étape de réaliser un projet en entreprise, ce qui veut dire que dans quelques semaines, tout cela sera derrière moi et j’aurai enfin mon diplôme en main. Je pourrai faire quelque chose qui me passionne. Je pousse même la note un peu en continuant des études à temps très partiel à l’université dès l’automne prochain.

Je n’en reviens pas de tout le chemin que j’ai parcouru depuis 3 ans. Le nombre de fois où je me suis imaginée abandonner, mais que je ne l’ai pas fait.

Des larmes de découragement, il y en a en a eu, mais elles font maintenant place à la fierté.

Je ne te mentirai pas, ça n’a pas toujours été facile. Je m’imaginais tellement faire mes devoirs en même temps que les enfants, mais mon manque de concentration ne me le permettait pas. D’autant plus que c’est beau s’ils passent plus de 10 minutes dans leurs devoirs chaque jour.

Mais j’ai passé au travers. J’aurai ma soirée de graduation en juin et mon petit dernier débutera la maternelle cet automne, ce sera donc le moment parfait pour retourner sur le marché du travail.

Si tu veux retourner aux études, fais-le, le pire qui puisse arriver est que ça ne fonctionne pas. Si c’est le cas, tu n’auras pas de regret, car tu auras essayé.

Et si trouves tes enfants trop jeunes, tu n’as qu’à attendre. Il n’y a pas d’âge limite pour le faire, on peut travailler jusqu’à 50, 60 ou même 70 ans, alors rien ne presse…

 

Annie Laflèche

Annie Laflèche

Blogueuse Activités pour enfants chez Je Materne
Annie Laflèche est maman et belle-maman de 4 enfants. Elle fait en ce moment un retour aux études et écrit aussi le blogue Le petit monde de Ginger. Suivez sa chronique pour des inspirantes Activités pour enfants!
Annie Laflèche
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge