Les secrets d’une vie de famille épanouie

Les secrets d'une vie de famille épanouie - À lire sur Je Materne!

Si vous planifiez délibérément d’être moins que ce que vous pouvez être, je vous avertis que vous allez être malheureux pour le restant de votre vie.

~ Abraham Maslow

 

Comme parent impliqué, tu fais sûrement attention à ce que ta famille ait tout ce dont elle a besoin.

Mais de nos jours, c’est souvent difficile de discerner les besoins réels des besoins fabriqués, comme par la société de consommation.

Pour aider dans votre quotidien, c’est essentiel de savoir quels sont les vrais besoins de chaque personne de ta famille, et s’ils sont répondus.

C’est le secret d’une vie heureuse!

 

Les 8 types de besoins

Le renommé psychologue Abraham Maslow a identifié au siècle dernier les secrets de ceux qui sont épanouis, comme chez Albert Einstein ou Eleanor Roosevelt.

Il a répertorié les besoins de base de l’humain sous 8 catégories qu’on doit prendre en considération pour être complets et accomplis.

Les besoins de base dans les premiers niveaux de sa pyramide sont aussi appelés besoins de déficit, et ils motivent à l’action. Ceux au haut de la pyramide sont des besoins de croissance, dont on ressentirait l’appel en progressant après la satisfaction de nos besoins de base.

Le modèle existe pour faciliter la compréhension, ce qu’on doit en retenir est que ces besoins doivent être comblés pour se sentir comblé.

Vie épanouie: Comment identifier les besoins réels de ta famille? Cliquer pour tout lire sur Je Materne!

 

1. Les besoins physiologiques

Ils sont ce qui est nécessaire à la survie, tels que l’air, l’eau, la nourriture, un abri, des vêtements, le mouvement, ou la reproduction. Sans eux, un être humain ne pourrait pas continuer à vivre ou assurer la survie de l’espèce, demandés par son continuum naturel.

De nos jours, la plupart d’entre nous ont ces besoins satisfaits.

Cependant, il est important de conserver une attention particulière à la qualité des aliments et de l’eau, en raison des organismes génétiquement modifiés, pesticides, herbicides, et autres produits chimiques qui peuvent s’y trouver. Attention aussi à s’assurer que notre nourriture n’est pas appauvrie, donc choisir biologique le plus possible, entier, cru (cuire peut faire perdre beaucoup de nutriments et crée des toxines, pour les huiles et les patates notamment), et boire de l’eau filtrée.

Ne pas oublier non plus d’obtenir la vitamine D du soleil, qui est la meilleure façon de la métaboliser, car les études montrent que beaucoup de cancers sont liés à ne pas en avoir assez, et aussi faire assez d’activité physique.

En plus, en tant qu’adultes nous avons besoin d’environ 7 heures de sommeil par nuit, et notre enfant a besoin de plus que nous – s’il est hyperactif ou de mauvaise humeur cela pourrait être relié à ne pas dormir suffisamment. 

 

2. Les besoins de sécurité

Ces besoins sont essentiellement pour être protégés afin de bien vivre nos vies, comme notre besoin de sécurité personnelle, d’être à l’abri des méfaits de la maladie, d’abus ou de violence, de conserver nos moyens d’avoir nos ressources, d’avoir des propriétés en tant que choses que nous pouvons utiliser ou vendre si nous avons un imprévu.

Dans nos sociétés, beaucoup de problèmes viennent de ne pas répondre correctement à ces besoins-ci, surtout pour les enfants, comme avec les abus, qu’ils soient physiques par préjudice direct, ou mentaux par la violence verbale. La culture occidentale a intérêt à adopter la parentalité de proximité, avec le cododo et le portage, pour assurer le sentiment de sécurité chez nos tout-petits.

Non répondus, la personne concernée se sent en insécurité, stressée, et souvent ne peut pas bien répondre à ses autres besoins ni à ceux des autres.  

C’est pourquoi en tant que parents nous devons nous assurer que nous-mêmes ne sommes pas prisonniers d’un cercle de violence, de protéger notre enfant contre cela, et d’accorder une attention particulière à ne pas lui faire de mal par ce que nous lui disons, faisons ou ne faisons pas. Nous devons démontrer et assurer que nous allons le protéger.

Déjà, faire du portage en continu pour les bébés contribue à un sentiment de sécurité qui favorisera l’autonomie. De plus, notre présence rassure et beaucoup de temps la maison plutôt qu’à la garderie à temps plein pour un jeune enfant aiderait à faire baisser le niveau de cortisol des enfants.

 

3. Les besoins d’amour, d’appartenance

En étant une maman maternante ou un papa paternant, nous pouvons nous assurer que ces besoins cruciaux sont satisfait à la fois pour nous et nos enfants. En restant avec eux une bonne partie de la journée (ou si nous travaillons en utilisant les principes de parentalité de proximité comme le cododo), nous avons beaucoup de temps pour se lier avec eux, organiser des rassemblements sociaux, et des activités avec d’autres personnes... Bref pour avoir une belle vie peace and love.

Pour nous-mêmes, nous devons nous assurer que nous sommes  »connectés » et ainsi sortir de temps en temps en dehors de notre nid douillet. Rester en contact avec notre amour, notre famille élargie, et nos amis est une possibilité d’avoir beaucoup de plaisir.

Même si nos enfants sont jeunes, il y a toujours un moyen de faire un peu de social. Comme par exemple aller jaser à notre épicerie de quartier!

 

4. Les besoins d’estime

Les besoins d’estime comportent notamment l’estime de soi, la confiance et, essentiellement, la fierté de ce que nous faisons, en toute humilité.

Vous avez le droit de vivre la vie que vous voulez; si vous voulez offrir le meilleur à votre enfant pour élever un individu complet, c’est bon pour vous tous et la société. Soyez fiers de cela!

Que ce soit clair pour nous et notre entourage, de nos jours être un parent maternant a les possibilités d’être stimulant et de donner les ressources pour aller sur notre chemin de vie souhaité.

Réglons nos blessures d’estime de soi du passé.

Trouvons aussi notre muse, une activité que nous aimons faire et pour laquelle nous sommes doués, en dehors de prendre soin de notre famille, et aidons notre enfant à trouver la sienne.

Faisons-nous comme mission d’être un parent heureux, accompli et épanoui.

Pour nos enfants, il est important qu’ils ressentent qu’ils ont de la valeur à nos yeux, en tout temps.

 

5. Les besoins cognitifs

Les besoins de connaissances, c’est probablement d’où vient la curiosité apparemment insatiable des enfants.

Il ne faut pas oublier comme parent que nous continuons à avoir un besoin d’apprendre, de comprendre, et d’explorer. Je me garde personnellement du temps libre pour lire et être en apprentissage constant. On n’a jamais fini de grandir!

 

6. Les besoins esthétiques

Ces besoins comprennent un besoin de recherche et d’appréciation de la beauté, ou encore une recherche d’équilibre.

Je suis contente que c’est un besoin qui n’est pas superficiel, mais qui nous aide à nous épanouir. Je me demandais d’où venait mon besoin de beauté dans ce que je fais ou crée.

 

7. Les besoins d’actualisation de soi

« Qu’est-ce qu’un [humain] peut être, il doit être. »

Abraham Maslow explique que nous devons évoluer, faire ce dont pour quoi nous sommes doués et devenir au meilleur de que nous pouvons avec tous nos talents et capacités, soit réaliser nos potentiels.

Pour y arriver,  j’aime rêver grand, et faire de mon mieux pour y arriver un peu au quotidien. C’est inspirant pour nous et nos enfants, et nous pouvons les amener à en faire autant. Avoir un rêve nous donne des ailes, beaucoup d’énergie, et il est la première étape pour le voir se réaliser.

Donc, si tu rêves d’être un parent qui reste à la maison, fais un contrat avec toi-même que tu feras de ton mieux pour y parvenir!

Autre exemple, je me suis annoncée mon intention d’écrire des livres, et je la tiens avec ce texte qui fait partie de mon livre Journal d’une maman à la maison, en correction actuellement.

 

8. Un besoin d’aller au-delà de soi

Abraham Maslow a ajouté plus tard le dépassement de soi (la transcendance de soi), ce que j’interprète comme aller au-delà et donner de nous-mêmes pour faire un monde meilleur. C’est aussi aider les autres à se dépasser.

Faire la charité avec notre enfant, être de service, constamment, est un plus dans notre vie. Nous pouvons recevoir en plus tellement en retour…

 

Vos besoins comblés = Vies comblées

Comme parent, c’est donc important d’évaluer pour soi et ses enfants si tous nos besoins semblent être comblés.

Prendre le temps de s’arrêter pour le faire sur papier en vaut l’effort, ou sinon je vous accompagne à utiliser toute la sagesse de cette théorie pour votre famille dans notre inspirante Académie pour parents.

En tout cas, le faire et s’attarder à tous combler nos besoins, c’est se garantir une qualité de vie extraordinaire!

 

Suivez-nous

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est maman de 4 petites merveilles et fondatrice de Je Materne. Elle est bachelière en sociologie, blogueuse famille depuis 8 ans, et coach en parentalité.

Accompagne bien ton enfant avec des informations sérieusement géniales, un plan d'action inspiré, et une tribu super: deviens membre de notre Académie pour parents
Suivez-nous
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge