Le papa extraordinaire du nouveau millénaire

Rôle du père: Le papa extraordinaire du nouveau millénaire - À lire!

 

Quand on devient parent, on a tous une idée de ce que devrait être un bon papa de nos jours.

On a des attentes, des aversions, et des idéaux selon le ou les pères qu’on a connus ou qu’on aurait aimés avoir, selon le rôle du père dans notre culture traditionnellement.

S’ajoute à ça que de nos jours, on a souvent en tête un modèle moderne de la figure du père.

Il n’est plus nécessairement le pourvoyeur principal comme il était avant, un rôle qu’il partage souvent maintenant avec la maman, ou il devient lui-même la figure principale de soin du petit.

Les nouvelles études supportent que le père ou son équivalent a un rôle impliqué à jouer. Et le rôle du père semble renouvellé.

Comme papa, ou comme maman, on peut se demander:

Maintenant, à quoi ressemble le rôle idéal que le nouveau père, ou la figure parentale complémentaire, devrait aspirer?

 

La science du bon papa

 

Nous sommes de plus en plus conscient du rôle principal que les parents ont pour former un bon lien d’attachement avec le bébé et tout-petit, qui le sécurisera d’abord, lui permettant de prendre confiance en lui et son environnement, pour développer sa confiance avec le temps.

Le papa devrait donc être impliqué dès le départ. Et ça ne doit pas seulement venir de lui, comme maman on doit aussi lui faire de la place – je sais que c’est parfois difficile pour des mamans maternantes car nous sommes souvent en unisson avec bébé par le portage et l’allaitement par exemple.

Mais, c’est important de ne pas porter tous les rôles sur nos épaules car l’enfant a besoin de s’attacher à tous ses parents.

En plus, selon le psychologue Steve Biddulph, auteur de Raising Boys et Raising Girls, la présence du père ou de figures équivalentes est primordiale. Par exemple, pour un garçon, dès ses 6 ans, le père sera sa figure de référence.

C’est surtout lui qui lui fera découvrir le monde et dont il calquera les comportements – si la figure paternelle n’est pas dans sa vie ou un modèle équivalent comme par exemple par un grand-père ou un professeur, il chercherait naturellement à combler ce manque par d’autres modèles comme un héros, ou vilain, dans un film.

Les données semblent donner raison à ces observations. La présence du papa est un facteur positif à plusieurs égards. Les enfants qui ont le sentiment d’être proches de leurs pères sont:

  • Deux fois plus susceptible de faire des études post-secondaires ou d’avoir un emploi stable après leurs études secondaires
  • 75 % moins susceptibles de devenir des parents à l’adolescence
  • 80 % moins susceptibles d’être incarcérés
  • Moitié moins susceptibles de faire une dépression grave.

 

Être parent change un homme aussi. Nous sommes dans les 6% des espèces de mammifères où le père partage les soins aux petits.  Les études démontrent que les nouveaux papas font l’expérience d’un développement similaire au cerveau que les mamans (chez les papas qui sont pourvoyeurs principaux comme un papa homosexuel).

Ils ont aussi une hausse d’hormones comme l’estrogène et l’ocytocine (reliée à l’attachement). Pour la testostérone, les résultats ne sont pas encore clairs. Chez certaines études on dénote une baisse, sûrement pour mieux s’entendre avec les enfants, alors que chez une autre on dénote une hausse, comme pour protéger les petits.

Et une autre étude sur la reconnaissance du cri de l’enfant démontre que les papas sont aussi doués que les mamans, ce qui voudrait dire que toute personne, pas seulement les femmes, ont besoin de l’habileté d’élever un enfant.

Ces données démontrent que les humains sont faits pour être coopératifs et complémentaires dans la parentalité, et non seulement comme parents mais aussi comme oncles, grand-parents, et plus.

 

Comment un bon papa peut s’impliquer

 

1. Passer du temps avec son enfant

Parfois, la quantité de temps manque, alors on devra miser sur la qualité. Passer du temps en famille et du temps seul avec son enfant est primordial pour assurer une belle relation, comme un attachement adéquat.

2. Être un modèle

C’est le temps où jamais en devenant parent de laisser de côté les habitudes qui ne correspondent pas à notre idéal. N’oubliez pas que votre enfant vous observe, base ses références sur vous, et souvent veut faire comme vous.

3. S’impliquer dès la grossesse, la demande d’adoption, ou le début de la relation avec l’autre parent (pour un beau-parent)

Les deux parents sont complémentaires, et vous êtes une équipe.

Même si la maman porte le bébé, l’autre parent peut s’occuper des repas, par exemple. Ensuite ce sera un bon soutien à l’accouchement et à l’allaitement, le changement de couches, faire faire le rot, le portage en peau-à-peau, endormir le bébé, ou encore le soutien en cododo.

Ça peut être aussi de prendre le maximum de congé parental pour soutenir l’enfant et l’autre parent.

4. S’assurer du partage égal des tâches

C’est un des points importants et encore souvent négligés, donc merci d’y prêter attention. Souvent, la maman s’occupe beaucoup du bébé par son implication naturelle avec l’accouchement, l’allaitement, et autres, et elle aura tendance par habitude à faire plus de tâches.

Cependant l’autre parent ne devrait pas prendre pour acquis qu’elle a assez d’aide et qu’elle n’a pas besoin de plus, d’autant plus que les mamans peuvent avoir tendance à ne pas le demander explicitement. Les études démontrent que les mamans en font encore plus que l’égalité des tâches, et ça peut les éroder à long terme.

Toujours, toujours, toujours s’assurer un partage égalitaire des tâches gardera votre équipe forte dans l’aventure d’être parents.

5. Bien faire, à sa façon

Les papas ont généralement tendance par exemple à jouer pour s’amuser avec l’enfant, alors que les mamans c’est pour amuser l’enfant.

Chaque style de parentalité impliquée et bienveillante a sa place pour le bonheur de notre enfant!

 

Le papa super

Le super papa - À lire sur JE MATERNE!

 

Sans doute, le bon papa, ou figure complémentaire, est un modèle vraiment inspirant.

Votre enfant sera chanceux de l’avoir dans sa vie!

 

Ressources sur le rôle du père

Êtrepapa.ca

Alpabem et Le magazine des jeunes familles Bien Grandir Article : Un papa c’est unique, Source : Volume 1, Numéro 6, octobre 2006

5 Ways Fatherhood Changes a Man’s Brain

Who’s Got Better Baby Sense: Mom or Dad?

Raising Boys et Raising Girls (affiliés)

 

Suivez-nous

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne (This Parenting Thing). Elle est bachelière en sociologie, passionnée de puériculture, blogueuse famille depuis 8 ans, et experte reconnue en parentalité naturelle et heureuse pour les jeunes familles. Elle offre son soutien pour aider à devenir le meilleur parent possible et combler votre jeune enfant sur tous les plans avec l'Académie pour parents, à découvrir!
Suivez-nous

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge