À toi qui oublies de faire preuve d’empathie!

À toi qui oublies de faire preuve d'empathie! À LIRE SUR JE MATERNE

 

Ceci est un petit message à toi la personne qui parfois oublie ce que ça représente avoir des enfants en bas âge.  C’est aussi un message à ceux qui ne savent tout simplement pas ce que c’est que d’avoir des enfants.

Ce n’est pas une histoire pour faire la morale ni même pour pointer du doigt.  Je sais que des fois c’est pas évident de se mettre à la place des autres, qu’on en a assez de nos préoccupations quotidiennes à nous.  Si en plus il faut se mettre dans les souliers des autres, pfiou! c’est beaucoup demander.

Mais s’il te plait, toi la personne qui a le jugement facile et l’empathie en vacances, je te demande d’essayer seulement un tout petit peu de te mettre à la place du parent qui parfois perd un peu le contrôle de sa marmaille.

Parfois de jeunes enfants c’est bruyant, parfois ça court partout et surtout ça n’écoute pas toujours ses parents.  Ce n’est pas que nous sommes de mauvais parents ou que nous avons des enfants monstres électriques.

Noooooon, c’est souvent circonstanciel!

Il est trop tôt ou tard, les enfants ont faim, les enfants ont besoin de bouger, les parents sont fatigués ou ont une tolérance beaucoup plus grande que toi en ce qui a trait au niveau d’énervement permis en lieu public.

Et puis toi, du haut de ton intolérance, quand tu nous regardes comme si on était des parents incompétents, ben imagine-toi que ça nous rentre dedans.  On le sait qu’on ne devrait pas être affectés par le jugement des autres, mais qu’est-ce que tu veux, c’est plus fort que nous, on n’aime pas que nos petits chéris passent pour autre chose que ce qu’ils sont, soit:

Des ENFANTS!

A toi qui juges avec l’oeil sévère, parfois même sans le vouloir.  À toi, je te demande une chose:  essaie de trouver une place dans ton coeur pour faire preuve d’indulgence, d’empathie et aussi pour avoir de l’humour!  Parce que sais-tu quoi?  Recevoir un sourire ou dédramatiser avec humour c’est toujours pas mal plus apprécié que des yeux noirs ou des commentaires désobligeants.  Il faut essayer de se mettre à la place du parent et aussi à la place de l’enfant.

Dis-toi que l’enfant qui est en bas de 5 ans n’a pas intégré toutes les règles de bienséance en société.  Qu’il ne comprend pas le silence à la bibliothèque, ni l’attente au supermarché, et encore moins qu’on ne fait pas une crise de bacon pour une figurine de Pat’Patrouille.

Quand on se sent jugés comme parents, ça nous rend ben nerveux, pis des fois juste pour que ça s’arrête on fait des moves qui font seulement empirer la situation.  Donc je te le demande en toute simplicité, aide-moi à garder la tête froide pis à réagir en parent bienveillant que je suis d’habitude.

A toi la personne qui a oublié de faire preuve d’empathie, je te remercie d’avance pour la prochaine fois où tu croiseras un parent qui a un peu de broue dans le toupet, ou des enfants qui ont ben gros de l’énergie, et que tu penseras à faire ton plus beau sourire comme pour nous dire:

« Je suis avec toi, je te comprends pis y’a rien de grave là-dedans! »

 

Geneviève Marcel

Geneviève Marcel

Blogueuse Humour et opinions chez Je Materne
Geneviève Marcel est maman à la maison de 2 enfants et grande voyageuse en famille. Elle nous fait rire et réfléchir sur les familles qui maternent avec sa chronique Humour et opinions.
Geneviève Marcel

Les derniers articles par Geneviève Marcel (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:


x