• Home  / 
  • Intention
  •  /  Je suis tout le temps avec mes enfants! (8 trucs pour relaxer avec vos enfants)

Je suis tout le temps avec mes enfants! (8 trucs pour relaxer avec vos enfants)

Je suis tout le temps avec mes enfants! (8 trucs pour relaxer avec vos enfants)

 

Ce matin je me compte chanceuse car je n’ai pas dû courir, me dépêcher, presser les enfants de s’habiller, ni manger sur le coin de la table. Je me compte chanceuse car comme tous les matins, il n’y a pas d’obligation de pousser les enfants pour les sortir de la maison, se lancer dans la circulation et se rendre à la garderie.

D’un autre côté, ce choix de la maison implique que les enfants sont en tout temps ma responsabilité. Merveilleux, me dites-vous? Oui, c’est merveilleux! Et en même temps, quelqu’un doit s’occuper de maman (c’est-à-dire maman elle-même).

Dernièrement, j’ai lu beaucoup de commentaires de mamans qui sont toutes fières que leurs enfants n’aient jamais fréquenté ni garderie, ni école, ni nounou. Je comprends leur fierté et elles méritent amplement d’être fières d’elles!!!

Cependant, il ne faut pas s’oublier.

Ce n’est pas tout le monde qui a la chance d’avoir les grands-parents à côté. Si notre enfant doit se faire garder par quelqu’un d’autre quelques heures à un moment donné, ce n’est pas un échec. On a encore le droit de trouver qu’on est une bonne maman 😉 .

J’ai moi-même été très encline à valoriser à tout prix le « pas d’autre que moi » et je me ravise un peu, à peine… juste pour être capable de souffler un peu.

Personnellement, je n’ai personne proche pour garder les enfants. Ça veut dire que si je veux prendre du temps pour moi c’est papa qui doit être là… ou la garderie.

Je compte sur mon conjoint exclusivement pour mes rendez-vous de dentiste, de coiffeuse, de physio et lorsque j’ai envie d’aller au yoga ou d’avoir un souper avec une amie. Il adore son temps seul avec les enfants, mais il travaille aussi très fort à l’extérieur de la maison! Je dois donc parfois compter un peu sur la garderie.

Ceci étant dit, puisque je suis à 99% du temps avec mes cocos, voici quelques trucs que j’ai développés pour relaxer avec mes enfants, pour avoir du temps pour moi ET apprécier mon temps avec eux, malgré la fatigue qui m’atteint parfois.

 

1. Faire du yoga avec mes enfants

 

J’adore le yoga. J’ESSAIE d’aller en faire dans un studio, mais les opportunités sont trop rares. J’ai essayé de me lever tôt pour en faire ou de réserver du temps pour ça le soir, mais là encore, je passe mon tour souvent.

J’ai donc décidé de commencer à faire du yoga avec les enfants autour. En attendant que je puisse me rendre au studio plus souvent, c’est au moins ça!

Dès que j’ai rangé les choses du déjeuner, on installe nos tapis.

Ma fille de 4 ans en fait habituellement avec moi, me montrant ses postures préférées et en mélangeant de la gymnastique là-dedans…! Et mon petit de 14 mois tourne autour de nous, rit, me tire les vêtements et s’amuse un peu seul.

Ce n’est pas un yoga de détente mais ça fait bouger mon corps et c’est une activité que j’aime, qui me reconnecte un peu avec moi-même. Et en plus, on passe un beau moment en famille.

 

2. Investir dans une poussette double, ou des vélos pour la famille

 

Eh oui! Je me suis enfin procuré ma poussette double (usagée). Quoi de mieux que de mettre les deux enfants dans la poussette et d’aller prendre une bonne marche, courir un peu ou partir en vélo.

Je trouve que c’est une bonne manière d’avoir un peu de liberté comme maman.

Encore là, c’est du temps qui me fait du bien À MOI et qui est tout aussi bon pour les enfants. Ça nous fait prendre l’air et on peut terminer le tout par un pique-nique!

 

3. M’asseoir avec mon café ou mon thé, avec les enfants

 

J’ai longtemps attendu que mes enfants fassent la sieste en après-midi pour prendre mon thé, tranquille. Quoi que cette pratique est merveilleuse, les moments où ils dorment en même temps sont si rares qu’il se passait trop de journées sans que j’ai pu prendre ma petite pause « réconfort ».

Maintenant, je passe par-dessus mes idées préconçues et je m’assoie à la table avec mon café le matin, ou mon thé en fin d’après-midi, peu importe ce que les enfants font.

Même si je dois parfois finir mon breuvage à toute vitesse car bébé veut se faire prendre, ou que ma fille me pose plein de questions tout le long, au moins je suis assise, je bois quelque chose que j’aime et j’essaie d’être calme et posée. Et juste ça m’oblige à me recentrer un peu.

 

4. Lire un magazine ou un journal en compagnie de nos cocos

 

Ma fille adore les livres! Il est donc amusant pour elle de s’asseoir avec maman et qu’on lise chacune ce qui nous intéresse. Pendant ce temps, mon petit explore un peu partout ou parfois je l’installe à table avec nous avec ses livres en carton, des blocs, ou une collation (pour gagner un peu de temps!) .

Au début, les enfants n’étaient pas habitués à me voir faire ça et ils avaient tendance à demander beaucoup plus mon attention qu’à la normale. Maintenant, ils commencent à voir que c’est juste un moment différent, en famille.

 

5. Être rigide sur les heures de lever et de coucher

 

Nous essayons que les enfants se couchent à une heure qui nous convient. Il s’agit d’une de mes méthodes essentielles pour préserver ma santé et penser un peu à moi. C’est difficile à faire parfois, surtout l’été avec les longues journées lumineuses. C’est devenu très important pour moi de faire ce qu’il faut pour que les enfants ne se lèvent pas trop tôt (après nous si possible) et ne se couchent pas trop tard.

L’été, il peut être nécessaire d’ajuster un peu notre heure de réveil pour se lever plus tôt et devancer la marmaille (pas possible pour tout le monde, j’en conviens). Ça fait du bien de prendre une douche ou d’avoir un temps calme avant que la journée commence. J’ai aussi comme idée d’installer une toile encore plus opaque si je vois dans les prochaines semaines que les enfants se lèvent encore plus tôt.

Le soir, j’aime bien avoir deux heures pour écrire, lire, ou passer un moment avec mon amoureux. Bon, d’accord, c’est loin d’être infaillible comme plan. Quand ma fille fait un cauchemar, que bébé ne veut pas dormir tôt, ou que je m’endors dans le divan, le plan initial tombe à l’eau. On se réessaie le lendemain!

 

6. Guider nos enfants pour qu’ils jouent ensemble

 

À mon avis, c’est le rôle du parent d’accompagner ses enfants pour qu’ils développent, et entretiennent, le goût de passer du temps ensemble. Mes enfants ont presque 4 ans de différence mais j’enseigne à ma fille que même si son frère est petit, ils peuvent rire ensemble et trouver des activités communes. Blocs, musique, livres, danser et courir ensemble sont toutes des choses que je vois mes enfants faire et qui les tient occupés un peu.

Si on a un enfant unique, faire des sorties avec d’autres familles nous permet de jaser avec des adultes et de passer un moment différent, qui sort de la routine.

Pendant que mes enfants jouent ensemble j’arrive PARFOIS à écouter ma musique, tout en faisant un petit quelque chose de pas trop difficile (cuisiner, écrire, lire, entretenir mes plantes, plier des vêtements, etc.)

 

7. Ne pas hésiter à imposer nos activités à nos enfants

 

Que ce soit les courses, cuisiner, relaxer ou lors des jeux et activités avec eux, je n’hésite pas à imposer ce que j’aime et ce que j’ai besoin de faire. Pour certaines mamans, aller à l’épicerie avec les enfants n’est pas plaisant alors que pour d’autres, ça va.

Écoutez vos besoins et faites ce que vous aimez faire avec eux… ce sera plus relaxant!

Même chose pour les jeux. J’aime bien bricoler et lire des histoires mais je n’aime pas beaucoup jouer avec des « bonhommes » ou des voitures. Je ne me fais pas violence en endurant une activité avec les enfants qui deviendrait pénible ou stressante, et qui forcément ne rendrait personne heureux.

 

8. Ne pas avoir peur de demander de l’aide

 

On traverse parfois des moments dans la vie où on ne peut plus répondre aussi bien à la demande. Maladie, inquiétudes, épuisement, nouveau-né, grossesse, etc. J’ai trouvé qu’il était bien que ma grande sache et voit que maman n’est pas toujours en forme à 100%. Parfois, dans la vie, il est important de ralentir pour s’écouter. Ça peut être l’occasion de montrer de belles leçons de vie à notre progéniture.

Si jamais je deviens épuisée, j’hésite moins à demander de l’aide. Parfois, ça implique que mes parents et mes beaux-parents doivent venir passer quelques nuits à la maison. Ou que ma fille doive aller quelques heures à la garderie.

 

Relaxer pour se respecter

 

Je me vois parfois comme une maman marathonienne, qui doit être en forme pour de nombreuses années encore.

Je m’efforce donc de m’écouter et de respecter un rythme de vie plus lent, qui me permettent de me respecter.

Sur ce, bonne relaxation avec, ou sans, vos amours!

 

Marie-Eve Verret
Suivre

Marie-Eve Verret

Blogueuse chez Je Materne
Marie-Eve est travailleuse sociale clinique et thérapeute depuis 10 ans. Une de ses spécialités est la parentalité positive et la pleine conscience. Elle est maman de deux enfants et ils vivent l'école "hors-les-murs". Suivez-la sur sa page Inspire Counselling Marie-Eve Verret où elle partage ses trucs et ses réflexions sur la vie de parents!
Marie-Eve Verret
Suivre

Les derniers articles par Marie-Eve Verret (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge