Ne sois pas si dure avec toi

Ne sois pas si dure avec toi - À lire!

 

Hé toi, il faut vraiment se parler…

Le beau projet que tu avais d’avoir un ou plusieurs enfants s’est concrétisé. Et c’est là que tu as pris en main, avec brio, plein de responsabilités.

À nous voir les mamans se donner à fond dans tout ça, c’est à se demander si c’est culturel ou hormonal d’en faire autant?

En tout cas, une maman, plus souvent qu’autrement, ça ne fait pas les choses à moitié! Et ça se donne sans compter. C’est pour ça que j’arrête pas de décrier que des mamans, c’est hot.

Mais y’a plusieurs nuances entre être une mère “pas à son affaire” et une mère “parfaite qui s’oublie”.

Et moi, j’ai plutôt un sapristi de beau rêve pour nous.

Au lieu que beaucoup trop d’entre nous soient des mamans pressées et malheureuses, de faire devenir la norme d’être des mamans relaxes, présentes, et heureuses. Pour avoir une influence aussi puissante sur notre famille.

Pour ça, je pense que ça va vouloir dire faire le ménage, mais peut-être pas celui qu’on fait au quotidien, qu’on pourrait relâcher un peu.

Le ménage de nos croyances. De tenir compte de la réalité dans nos standards élevés et de les rabaisser un peu. Dédramatiser les dégâts, passer le relai à notre douce moitié pour la bonne moitié des tâches, ou encore être présentes tout en faisant confiance à nos enfants de se prendre en main en grandissant. Des fois, juste de passer du mieux qu’on peut, avec bienveillance, à travers la journée avec un enfant maussade, c’est toute qu’une victoire!

Le ménage des normes. De se demander ce que c’est vraiment être une bonne maman, et de réaliser que c n’est peut-être plus les standards modernes ou du passé. Et d’accepter, dans le respect du gros bon sens, que nos critères à nous ne sont pas nécessairement ceux des autres. Vivre et laisser vivre, se retenir de juger, ça pourrait nous aider à vivre moins crispées.

Pour retenir l’essentiel, et relâcher un peu, ou beaucoup, le reste qui ne l’est pas tant.

Comme choisir tes priorités. Établir ce qui est vraiment important pour toi dans tes standards de maman, par exemple du temps de qualité avec ta gang, ta bonne humeur et ton soutien inébranlable. Et moins se préoccuper du reste, comme l’aspect surluisant de ton foyer.

Comme te laisser des marges. Une journée de repos, de temps à autre, comme une sortie entre gang de filles, profiter d’une journée ensoleillée, une pause de boulot et repas, souvent ça ne fera pas le chaos. Et ça te remet un moral du tonnerre!

Et en passant, inspirer d’autres parents à en faire autant. Ce qui est bien dans tout ça, c’est qu’en vivant équilibrée, t’inspires d’autres parents à faire de même. Et de l’inspiration, profiter de moments de bonheur, on en a tous besoin dans cette aventure extraordinaire!

Garde en tête ta vision d’une vie zen et heureuse. Quand tu retombes dans le stress du quotidien, revois-la.

Donc, belle maman qui se donne tant, je t’invite gentiment à être bien moins dure avec toi-même.

Imagine, à force de choisir la belle vie, combien plus heureuse tu te sentiras. Et combien aussi ta famille appréciera.

 

Suivez-nous

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne (This Parenting Thing). Elle est bachelière en sociologie, passionnée de puériculture, blogueuse famille depuis 8 ans, et coach familiale. Reconnue dans la francophonie comme experte en parentalité naturelle et heureuse, elle offre son soutien pour aider à devenir le meilleur parent possible et combler vos enfants sur tous les plans avec l'Académie pour parents, à découvrir!
Suivez-nous

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge