Je suis votre bébé d’amour, maman et papa

 

Je suis votre bébé d'amour, maman et papa

 

J’ai cette odeur de bébé et ces petits replis de peau, ces grands yeux communicateurs et ces mains si petites et potelées.

J’ai entre 0 et 12 mois, et je suis votre bébé.

Voici, si j’étais capable de parler, ce que j’aimerais sûrement vous dire, mes parents adorés.

 

Je suis votre bébé si précieux…

 

Vous voyez un miracle de la vie se produire devant vous. Si vous ne croyiez pas aux miracles avant, là, ça y est.

D’abord, il y a eu ma naissance, avec cet instant magique où vous m’avez aimé tout de suite. Ensuite, cette année, je passe d’un être sans défense, à peine capable de bouger, à un petit humain qui devient autonome et capable de se déplacer pour aller où il veut. Et marcher, peut-être!

Mon développement extraordinaire me prend beaucoup d’énergie. C’est pourquoi je dois dormir beaucoup et j’ai besoin de soins quand même adaptés, voir même spéciaux si dans notre culture la parentalité de proximité n’est pas commune.

Car saviez-vous que, même si je suis né à terme, je suis jugé prématuré? Oui! Il en serait ainsi chez nous les humains pour que notre passage dans ce monde soit réussi, avec une dimension crânienne, des épaules et du corps adéquate. Mon développement ne sera similaire à celui de nos proches cousins les grands singes que vers les 6, 9, même 12 mois.

C’est pourquoi j’ai spécialement besoin de vous. J’ai besoin que vous preniez soin de mon “quatrième trimestre” comme une grossesse hors du ventre maternel pour que je puisse me développer au maximum de mon potentiel.

J’ai besoin de votre amour indéfectible, et que vous veniez vers moi quand je vous appelle par mes pleurs, mes signaux d’alarme. Je ne vous fais pas de caprices à cet âge, je vous exprime un besoin, comme avoir froid, avoir faim, avoir mal, ou encore avoir besoin de réconfort – car ce si beau monde tout nouveau m’effraie quand même parfois.

Jusqu’à ce que je m’éloigne de mon propre gré, j’ai besoin de votre présence toute proche, 24 heures sur 24.

D’abord, pour me nourrir. Vous comprenez sûrement maintenant pourquoi le lait maternel est l’aliment de choix pour la première année. Il a été perfectionné pendant des millénaires pour m’apporter anticorps, nutriments, et même des cellules souches. Il m’initie aussi au goût et nutriments de plusieurs aliments et je risque d’être moins difficile par la suite.

Et, à moins d’une présence d’anémie dont je risque peu parce que j’absorbe 50 à 60% du fer dans le lait maternel, il représente vers la fin de l’année au moins 75% de toute l’alimentation que j’ai besoin. En théorie, il peut même être le seul aliment dont j’ai besoin dans la première année. (Évidemment, si je suis nourri au lait maternisé des ajustements devront être fait, comme l’introduction d’aliments riches en fer vers mes 6 mois.)

Pour mon sommeil, je m’attends par mon continuum à le faire très près de vous, dans la même chambre. Si maman tu m’allaites et suis des bonnes pratiques de sécurité, le summum pourrait bien être de dormir dans le même lit que toi. De cette manière, je sens ton odeur qui me rassure, je suis près de ma source nourricière, on me répond tout de suite, je n’ai pas peur d’être laissé seul, et vous entraînez même mon petit corps à bien respirer et régulez le rythme de mon coeur.

Durant la journée, mon besoin de proximité est bien répondu lorsque je suis collé en tout temps à un de vous, dans vos bras ou en portage. C’est encore ce à quoi je m’attends, d’ailleurs mes hanches et celles de maman sont spécialement disposées pour cette fonction! Le portage m’aidera à développer le potentiel de mon cerveau, car j’entends bien à cette hauteur ce qui stimule l’apprentissage du langage, et le toucher constant stimule les connections entre mes neurones.

On parle beaucoup des coliques dans la première année et vous serez capables de les amoindrir et même de les anéantir si maman m’allaites en vidant bien un sein à la fois et évite des aliments plus susceptibles de me donner des coliques, comme la caféine (je sais, zut! – il y en a dans le chocolat), les produits laitiers et les assaisonnements forts.

Le portage m’aidera aussi à bien digérer en plus de m’aider à dormir et conserver mon énergie. Le résultat avec ces techniques est que je n’aurais pas ces douleurs qui brisent le coeur des parents et que je suivrai probablement bien et même devancerai ma courbe de croissance.

Mon développement se fait à toute vitesse. Si je ne peux que voir que de quelques centimètres à la naissance, me bouger un peu pour apprendre à boire, et boire peu et rapproché dû à la capacité de mon estomac, je deviens de plus en plus alerte et réveillé au fil des mois.

Aux alentours de mes 2 mois, je vous fais de ces sourires qui vous feront toujours craquer. Mes boires peuvent commencer à s’espacer.

Vers les trois mois, mes dents commencent à travailler sous la surface. Offrez-moi des objets appropriés ou même vos doigts pour m’aider à les percer.

Vers les 4 mois, je tiens bien ma tête et reste assis sur vous. On passe à un autre stade, je ne suis plus un tout petit nouveau-né! Je peux aussi dormir plus longtemps la nuit – mais 4 à 6 heures, dites-vous que c’est bien! Car un sommeil peu profond aide à garder mon corps en alerte pour réduire le Syndrome de la mort subite du nourrisson. Je sais que vous avez hâte de dormir “en ligne”, mais heureusement le cododo peut vous aider à bien récupérer car je peux me nourrir et me rendormir assez vite.

Plus les mois avancent, plus je me tourne, je me retourne, je rampe dans toutes les directions, je m’asseois, j’escalade, je marche à 4 pattes ou avance sur mes fesses, je me lève, et peut-être même que je fais mes premiers pas. Aidez-moi en m’offrant une variété d’environnements sécuritaires – surtout dehors, pour m’épanouir!

Et quand j’ai besoin de tranquillité, laissez-moi me reposer sur vous. Le portage est encore bienfaisant pour moi.

Si vous voulez aider à mon autonomie, plutôt que de me détacher de vous, laissez-moi l’initier quand j’en serais capable. De cette manière j’aurais confiance que vous êtes toujours là pour veiller sur moi et je serai confiant dans le monde.

Laissez-moi ensuite le maximum de liberté dans un environnement sécuritaire en suivant les principes de la motricité libre. Laissez-moi manger seul, me mouvoir sans votre aide ou celle d’un jouet, et explorer à mon gré.

Je sais que vous avez hâte que je parle. Vous pouvez m’aider à bien me développer de ce côté en m’offrant un milieu riche en conversations de “plus grands”, en bougeant les objets lorsque vous me les nommez, et en me laissant voir les lèvres bouger lors de conversations pour m’aider à “découper” les mots.

Si vous voulez m’immerger dans une autre langue, c’est le bon temps, j’ai une excellente capacité de rétention et je peux distinguer quelle langue est utilisée. Par exemple, Maman tu peux me parler en français, et Papa, en anglais.

Si vous ne voulez pas que je fasse quelque chose et qu’il y a une bonne raison à cela, un simple Non ferme convient. Vous êtes comme mes guides qui me disent les bonnes choses à faire dans ce monde, et je vous fais confiance et vous écoute sans questionner.

Vous êtes aussi mes leaders, et j’adore faire comme vous, donc merci de me laisser le faire et d’adapter notre environnement pour y arriver.

Il y a tant à vous dire papa et maman, et je vous le fais comprendre par mes petits babillages et grands yeux pleins de messages.

Faites-vous et faites-moi confiance.

De un, parce que nous sommes une équipe. De deux, parce que vous savez au fond de vous que je suis fondamentalement quelqu’un de bon.

Cependant une dernière chose qu’il est super important pour moi de vous faire connaître est que vous êtes les personnes que j’aime le plus et avec qui je m’attends naturellement à passer la journée.

Merci de mettre tous les efforts que vous pouvez pour me garder auprès de l’un de vous dans mon environnement familier qui me sécurise au moins dans la première année. Je pourrai créer un lien d’attachement fort avec vous dont mon bien-être présent et futur dépendent. J’ai confiance en vous, vous pouvez trouver une solution pour y arriver, parce que vous voulez m’offrir le meilleur.

Merci de me respecter en tant que personne, dès maintenant.

Qui sait, peut-être que le secret à la sagesse dans mes yeux est que j’en ai autant à apprendre de vous que vous d’en apprendre de moi.

Je vous vois grandir en même temps que moi, et devenir les personnes aimantes et responsables que j’adore tant.

Je termine avec ce qui est si puissant au fond de moi:

Je suis heureux d’être avec vous, papa et maman!

 

 

Ressources sur les bébés de 0-12 mois

Le concept du continuum, Jean Liedloff

Our Babies, Ourselves, Meredith F. Small

The Anthropology of Childhood, David F. Lancy

NurtureShock, Po Bronson and Ashley Merryman

Growing Up in a Culture of Respect, Inge Bolin

A Baby Wants to Be Carried, Evelin Kirkilionis

Sleeping With Your Baby, James J. McKenna

 

Merci de partager à des parents ou futurs parents de bébés! Cliquer ici pour tout lire les articles de la chronique Lettres d’enfants.

 

Suivez-nous!

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne (This Parenting Thing). Elle est bachelière en sociologie, blogueuse famille passionnée depuis 8 ans, et spécialiste en enfance et en parentalité naturelle, bienveillante, et heureuse.

Elle offre ses secrets pour devenir le meilleur parent possible et combler ton jeune enfant sur tous les plans avec l'Académie pour parents, à découvrir!
Suivez-nous!

Académie pour parents

Clique ici Mini-cours Parent gratuit - À voir sur Je Materne

Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge