Une journée dans la vie d’un bébé heureux

Une journée dans la vie d'un bébé heureux - À lire sur Je Materne!

 

Après la nuit envolée et de douces tétées nocturnes dans le lit de maman, bien configuré avec des barrières m’empêchant de tomber pour que je sois en sécurité, je m’éveille avec un sourire sous les becs de maman sur ma joue.

Je suis un tout jeune bébé de 8 mois:

Le monde que je connais me semble bon et merveilleux.

Quelques instants ont passé, et je joue à attraper l’eau tiède dans la douche. Je suis préparé pour la belle journée d’été sous le chaud soleil du Québec, avec ma couche lavable et du linge court.

Pendant que maman s’occupe du déjeuner et de ma grande soeur de 2 ans, je fais des cabrioles sur la bedaine de papa.

De retour dans les bras de maman, je regarde d’un air amusé ma grande soeur alors que nous buvons du lait en tandem. Mes tétées sont souvent partagées avec elle, et elles seront brodées au travers du quotidien, quand je signale par mes mouvements plus agités que je commence à avoir faim.

Maman me porte la plus grande partie de la journée pour répondre à mes besoins de sécurité, de proximité et de constante stimulation, soit en porte-bébé ou sur la hanche. Nous émergeons de la maison pour un avant-midi dans la cour à se balancer, sauter sur la trampoline avec mon frère et ma soeur, jouer avec des ballons multicolores et la branche feuillue d’un arbre de lilas.

Puis, l’après-midi est dédié à une promenade en auto, et à marcher au travers d’un boisé protégé en rencontrant des familles qui font leur promenade du dimanche, en route vers une vue intime du fleuve St-Laurent. Je suis porté sur le dos, signale mes maux de dents et ma faim par des Dan-dan-dan de plus en plus insistants. Je n’ai pas besoin de pleurer, et en fait ça n’arrive que très rarement dans la semaine, car depuis ma naissance on me répond toujours sur le champ, ou presque. J’ai confiance qu’on m’apportera ce que j’ai besoin, donc je n’entre pas en mode Fureur Totale.

Nous sommes arrivés! Je m’applique à boire, et ensuite je m’ébats sur les genoux de maman, il fait bon vivre à regarder toute cette vue naturelle, dont l’eau aux reflets éclatants. Un petit tamia nous rend même visite.

Maman me remet en portage et m’endors par une promenade sur la plage de galets. Je suis bercé par son rythme régulier, le grand air et le soleil sur ma peau protégée. Une fois endormi, elle en profite pour lire un livre sur une roche rose invitante, un des seuls moments de la semaine pour qu’elle se revigore en solo, ou presque.

Une fois réveillé, nous retournons par la forêt où nous nous faisons des blagues. Je ris aux éclats sous la danse des feuilles, répondu par la musique des oiseaux.

Maman m’installe dans mon banc d’auto, je joue avec le matériel qui m’entoure. Un arrêt par l’épicerie; maman tente de m’installer dans le porte-bébé mais je signale mon mal de ventre en me cambrant vers l’arrière – j’aime moins être porté quand je m’apprête à faire un #2.

Elle me respecte: panier d’épicerie ce sera, pour la première fois, et j’adore l’expérience! Mon air heureux détonne dans le monde des adultes concentrés.

Arrivé à la maison, je joue sur le ventre pendant que maman porte ma soeur. Nous buvons du lait et nous écoutons un bout de film en famille. Ma soeur me tient dans ses bras avec fierté, et je suis toujours surveillé par maman.

Nous mangeons et conversons entre famille de six. Je me nourris par moi-même avec appétit en portant les miettes à ma bouche. Je suis ensuite changé pour me préparer à la nuit et je joue dans la chambre de ma grande soeur qui s’apprête à faire du cododo avec papa. Ce soir, je “lis” des livres, joue avec des camions de pompiers. Maman nous fait rigoler avec des toutous et poupées animés.

Je m’endors encore une fois en portage, à la lueur d’un magnifique coucher de soleil aux teintes de fuschia et lilas.

Papa et maman passerons du temps ensemble en soirée, et je resterai au chaud et en sécurité en portage, jusqu’à temps que je sois déposé dans notre lit familial.

Pendant que je bois, endormi, maman se remémore la journée, une journée bien remplie mais aussi douce et respectueuse:

Une journée heureuse pour elle et moi.

 

Pour en savoir plus sur la parentalité naturelle et le bonheur en famille

Cododo 101

Portage 101

Coliques 101

5 merveilles de l’allaitement

Allaitement en tandem: Magique, ou presque!

Maman à la maison, ça te tente?

Parentalité continuum

Les secrets d’une vie de famille épanouie

L’Académie pour parents

 

Suivez-nous

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne. Elle est bachelière en sociologie, blogueuse famille depuis 8 ans, et coach en parentalité.

Accompagne bien ton enfant avec des informations sérieusement géniales, un plan d'action inspiré, et une tribu super: deviens membre de notre Académie pour parents
Suivez-nous

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge