Quel type de parent es-tu?

Quel type de parent es-tu? À voir sur Je Materne!

As-tu déjà décortiqué quel type de parent tu es?

En le faisant, on découvre souvent nos bons coups et les points qu’on doit surveiller pour être à notre meilleur.

Et si c’est pratique de connaître nos forces et nos faiblesses de parents, ça l’est autant de savoir celles de notre partenaire, si nous en avons un(e), pour avoir la meilleure équipe parentale possible pour notre famille.

Parce que ça se peut, par exemple, que ce qu’on voit comme côtés moins positifs de notre partenaire c’est peut-être l’envers de la médaille de ses qualités, et que seulement quelques ajustements pourraient rendre votre vie familiale vraiment harmonieuse.

Donc mieux “jouer” selon ses forces et plus de bonheur en famille, c’est le but de l’exercice!

 

Les 4 types de parents

Quel type de parent es-tu? Découvre les 4 types de parents! FORCES, À SURVEILLER, 8 PISTES DE BONHEUR EN FAMILLE - À voir sur Je Materne et épingler pour future référence!

Pour créer ces catégories, j’ai utilisé mes observations sur les familles occidentales, une revue de littérature en anthropologie de l’enfance, et des données provenant d’un des tests les plus reconnus en psychologie, le Myers-Briggs.

Elles ne veulent pas être un absolu mais plutôt donner une piste pour mieux se comprendre entre co-parents.

 

1. Le donneur de soins principal

LE truc pour obtenir la collaboration de nos enfants - à lire sur Je Materne!

Je commence par ce type parce qu’historiquement c’est la base de la société, où se forme le lien social.

Donc même si on peut en croire autrement dans les sociétés “modernes”, il est vraiment important et devrait être valorisé.

Si c’est le type de parent que tu es, c’est que c’est toi le parent qui materne ou paterne principalement. Tu es celui qui passe la majorité du temps avec ton enfant, et tu as développé avec le temps une expertise sur lui. Tu le nourris avec soin, tu veilles sur lui, tu réponds à ses demandes, et tu fais de ton mieux pour lui permettre de s’épanouir au quotidien.

Mais en plus tu es souvent le parent qui va prendre en charge les autres tâches domestiques, comme le ménage, la préparation des repas, et la gestion de la maisonnée. Tu en fais beaucoup!

De par leur biologie, les femmes ont traditionnellement plus pris ce rôle, surtout pour les premières années parce que ça va de pair avec l’allaitement. Mais certains papas sont plus à l’aise de prendre ce rôle, et certaines cultures comptent des papas paternants.

En fait, pour déterminer si ce rôle est bien pour toi, c’est généralement quand ton type de personnalité est basé sur les émotions car ce faisant, par empathie, tu arrives à bien comprendre ton enfant (il correspond à Sentiment-Feeling dans le test Myers-Briggs, comparativement à Pensée-Thinking pour les plus cartésiens qui se trouvent plus à l’aise chez d’autres catégories de parents, généralement).

Forces

  • Tu fais passer les besoins de ton enfant en priorité.
  • Ton enfant t’affectionne beaucoup.
  • Tu comprends généralement bien ton enfant, c’est comme une seconde nature pour toi.
  • Tu réponds généralement bien aux besoins de toute ta famille.
  • Tu as une grande capacité pour ce type de travail.

À surveiller

  • Les crises te touchent particulièrement.
  • Tu donnes beaucoup, fais attention à te garder du temps pour te ressourcer.
  • Tu dois aussi combler tes besoins, ne t’oublie pas.
  • Tu peux avoir tendance à en prendre trop sur tes épaules. Fais valoir tes besoins à ton co-parent.
  • Partage ton expertise et tes recherches à ton co-parent, pour qu’il comprenne votre cheminement et l’endosse lui aussi.
  • Partage à ta douce moitié combien tu apprécies sa personne, son travail, sa parentalité, informe-toi sur son quotidien, et soutiens-la du mieux que tu peux.

 

2. Le pourvoyeur principal

Mamans, inspirons-nous ensemble (ou la fin des guerres de mamans) - À lire maintenant sur Je Materne!

Tu es celui ou celle qui travaille, parfois beaucoup, à approvisionner ta famille.

Elle compte sur toi pour apporter la majorité de l’argent nécessaire, et on peut d’ailleurs compter sur toi, tu y vaques de manière régulière.

Tu en retires une belle satisfaction de pouvoir tenir ce rôle important. Tu pourrais aussi affectionner particulièrement le travail que tu fais.

Ton esprit cartésien te donne en plus, en général, de bonnes pistes pour la gestion de la vie de famille. Par exemple, tu évalues justement les conflits. Tu es un bon leader pour tes enfants. Ou tu es bon dans la planification.

Traditionnellement, c’est les hommes qui occupent le plus ce type de rôle. Mais ça convient aussi bien aux femmes qui sont cartésiennes. Si ta personnalité dans le test de Myers-Briggs est fondée sur la Pensée (Thinking), ce type de parentalité pourrait bien te convenir.

Forces

  • Vaillance, bonne capacité pour le travail routinier.
  • Excelle souvent dans la planification et la gestion.
  • Garder la tête froide.
  • Bonne capacité pour susciter le respect à la maison, peser les pour et les contre, et être juste dans les décisions.
  • Tu es un des modèles importants de ton enfant.

À surveiller

  • N’oublie pas de prendre le relais des tâches parentales et de la maisonnée de retour à la vie de famille. C’est important de se partager la totalité des tâches équitablement pour faire un bon travail d’équipe, ne pas qu’un des parents soit dépassé, et que du ressentiment se crée.
  • Ton enfant a besoin de ce qu’uniquement toi peut lui apporter, si tu veux une belle relation avec lui, tu dois la mettre dans tes priorités.
  • Apprécie le travail de ta douce moitié et prends le temps de t’informer de ses journées.
  • Fais un effort particulier pour communiquer directement ton amour à ta famille. Elle sait que tu l’aimes mais a besoin de se le faire dire et montrer régulièrement (dans des discussions, petites attentions, activités ensemble, etc.)

 

3. Le pourvoyeur équitable

Rôle du père: Le papa extraordinaire du nouveau millénaire - À lire!

C’est le type de parent qu’on rencontre le plus dans les sociétés occidentales, avec les mamans qui ont choisi d’intégrer le marché du travail à temps partiel ou à temps plein.

Le “pourvoyeur équitable” partage de manière égalitaire 50/50 les tâches des deux types précédents, souvent selon ses forces.

Si c’est toi, tu aimes beaucoup t’impliquer auprès de ta famille, mais tu aimes aussi la stimulation que ton travail sur d’autres projets t’apportent. Et tu ne veux pas laisser aller ni une ni l’autre de ces dimensions de ta vie.

Tu as l’impression de t’épanouir, mais parfois aussi, d’en avoir beaucoup à gérer.

Forces

  • Un mélange des deux types précédents

À surveiller

  • Évaluer si ces rôles vous conviennent réellement (si oui, très bien!), pour savoir si vous n’avez pas adopté le modèle de la culture occidentale par accident. Par exemple un parent pourrait être plus de type donneur de soin principal et vouloir passer plus de temps en famille (ou un enfant pourrait vouloir qu’un de vous soit ce type pendant sa petite enfance).
  • Évaluez si faire garder votre enfant au besoin est vraiment pour vous et convient à votre enfant.
  • Évaluez si la totalité de tes tâches ne dépasse pas les 40 heures recommandées, et diminuez vos heures ou entourez-vous d’une équipe qui peut vous aider pour le ménage, par exemple.

 

4. Le distant passionné

À toi, mon enfant envolé - Je Materne

Tu as plein de projets, de passions, et tu sembles bien profiter de la vie. Ta famille a ajouté une dimension à ta vie et tu l’aimes, mais tu ne veux pas non plus perdre tout ce que tu avais déjà, comme du temps pour des soirées entre ami(e)s.

Sauf qu’à force d’être souvent au loin physiquement ou en pensées au quotidien, peut-être que tu t’éloignes de ta famille et tu perds de vue l’important, ce que tu voulais au départ: eux!

Et ton rythme de vie ne soutiendrait peut-être pas adéquatement ta famille, en n’apportant pas assez de ressources ou de soutien.

Forces

  • Tu écoutes bien tes besoins.
  • Tu sais comment te faire du fun.
  • Tu sais comment relaxer.
  • Tu aimes la vie et le communique souvent bien.

À surveiller

  • C’est un gros signal d’alarme dans une vie de couple et de parent que de se distancer. Tu pourrais passer à côté de ce qui serait vraiment le plus important dans ta vie. Essaie de réévaluer si tu ne pourrais pas adopter un des autres types.
  • Évalue et classe tes priorités. Tu sauras ce que tu dois faire passer avant tout.
  • Discute quotidiennement avec ton ou ta partenaire pour te rapprocher et répondre aux besoins de ta famille

 

Solutions pour encore plus de bonheur en famille

 

Maintenant que vos types sont bien trouvés, quoi faire? Voici quelques pistes à évaluer et voir si elles font du sens pour vous…

  1. Occuper vos rôles de parents selon vos forces.
  2. Mitiger vos points moins forts.
  3. Discuter régulièrement de vos vies personnelles et parentales pour bien évoluer ensemble.
  4. Évaluez si vous en faites trop, ou pas assez, et brainstormez comment vous pourriez mieux vous ajuster. Une étude a d’ailleurs démontré que le partage 50/50 des tâches pourrait être meilleur pour la vie de couple, si c’est pour vous. Quelques indices: si vous faites plus de 40 heures de tâches par semaine, ça serait moins adéquat (en vous abonnant à l’infolettre du blogue, vous pouvez recevoir un livre numérique pour une meilleure conciliation travail-famille). Il apparaît aussi que les hommes et les femmes départagent si les tâches sont équitables un peu différemment (les hommes ont tendance à dire qu’elles le sont alors que les femmes ne disent que ça n’y est pas tout à fait), vérifiez si vraiment vous faites un nombre d’heures équitable de tâches, ou que ce que vous faites déjà vous convient à vous deux.
  5. Vous êtes plus forts ensemble! Rappelez-vous toujours pourquoi vous vous aimez, comme ce qui vous a séduits lorsque vous vous êtes rencontrés. Gardez-vous des moments précieux ensemble.
  6. Tenez-vous à jour ensemble des nouveautés dans la parentalité, comme les dernières trouvailles sur l’allaitement, le portage et le cododo.
  7. Pour un parent monoparental, allez chercher de l’aide pour vous soutenir adéquatement.
  8. Entourez-vous bien d’un village! Recréez votre tribu. Traditionnellement les grands-parents aidaient beaucoup, et c’est encore le cas dans plusieurs cultures, peut-être pourraient-ils vous aider encore plus?

Laissez-nous savoir en commentaire quel type vous êtes, et comment la typologie et les pistes pour plus de bonheur vous aident!

 

Ressources

Myers-Briggs

Anthropology of Childhood

 

Merci de partager à ta douce moitié et tes amis qui sont aussi parents 🙂

Suivez-nous

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne (This Parenting Thing). Elle est bachelière en sociologie, passionnée de puériculture, blogueuse famille depuis 8 ans, et experte reconnue en parentalité naturelle et heureuse pour les jeunes familles. Elle offre son soutien pour aider à devenir le meilleur parent possible et combler votre jeune enfant sur tous les plans avec l'Académie pour parents, à découvrir!
Suivez-nous

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge