Au parent qui se sent un peu seul

Au parent qui se sent un peu seul - À lire sur Je Materne!

Se sentir seul, on dirait que c’est un thème qui revient souvent quand on prend le temps de connaître la vie des parents d’aujourd’hui

Ça peut être temporaire, ou ça peut durer depuis déjà trop longtemps.

Et aujourd’hui, c’est ton cas.

Tu peux te sentir un peu seul parce que c’est surtout toi qui a la charge parentale.

Parce que ton entourage ne comprend pas tes choix, ou encore, les questionne constamment et les attaque.

Ou encore parce des personnes ont trahi ta confiance.

En tout cas, le dernier cas, c’est le mien aujourd’hui.

Et être dans cette situation, ça nous fait surgir toutes sortes de sentiments qu’il est important de prendre conscience. Mais je pense qu’il faut aussi les dédramatiser et faire attention à notre langage pour ne pas voir une montagne quand ce n’est qu’un obstacle à une vie plus heureuse. Et garder en notre coeur notre gratitude pour tout le reste qui va bien. Nous pouvons nous dire “un peu” en colère (en mautadine), un peu triste, un peu déçu.

Et ça va peut-être sembler contradictoire, mais je pense que c’est important de pardonner. D’âme à âme, on pardonne, on s’excuse, on apprécie la leçon de vie (nous apprendre à se tenir debout par exemple), on offre notre amour. Dans le quotidien, c’est aussi se respecter. J’y reviens plus loin, pardonner ne veut pas dire rester passif et tout laisser passer.

En tout cas, il ne faut pas tomber dans ce que la psychologie appelle l’impuissance apprise. C’est quand on pense qu’on a pas le choix dans notre situation, et que ça nous mène au détachement, à l’acceptance de la défaite, au pessimisme, et à la dépression comme moyens de réaction.

Non, nous avons choix.

Nous avons le choix de décider si oui ou non, nous tolérons la situation. Et si nous sommes prêts à refaire confiance, de décider quelles sont les limites à n’absolument pas franchir.

Nous avons le choix de faire “de la limonade” avec les citrons. On est un peu seul, alors qu’est-ce qu’on fait de toute cette portion de notre vie ou de notre temps libre? Quels projets et priorités peux-tu mettre de l’avant qui te remotivent?

Nous sommes matures, pas des victimes. Nous pouvons nous expliquer et mettre les points sur les “i”. Organisons-nous pour changer la situation du mieux qu’on peut.

Parce que dans la modernité, avec la famille traditionnelle qui s’effrite, il faut être encore plus fort comme parent.

Mais inquiète-toi pas, car toute la force est déjà en toi.

Au parent qui se sent un peu seul - À lire sur Je Materne!

(Pour simplifier, nous employons souvent le féminin, mais nos textes s’adressent aussi aux papas)

 

Et de ce qu’on a peut-être perdu de la famille traditionnelle est née une communauté de voisins, et même une communauté mondiale. Nous ne sommes jamais vraiment seuls et nous pouvons nous ouvrir et allez vers ceux qui nous supportent.

Allez, que ta force reprenne le dessus.

Qu’il en ressorte du bon de ces apprentissages, pour un meilleur chemin.

Que l’amour pour ta famille guide tes pas.

 

Suivez-nous!

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne (This Parenting Thing). Elle est bachelière en sociologie, blogueuse famille passionnée depuis 8 ans, et spécialiste en enfance et en parentalité naturelle, bienveillante, et heureuse.

Elle offre ses secrets pour devenir le meilleur parent possible et combler ton jeune enfant sur tous les plans avec l'Académie pour parents, à découvrir!
Suivez-nous!
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge