• Home  / 
  • Allaitement
  •  /  Je n’allaite pas en public pour te choquer (ni pour te montrer mes seins)

Je n’allaite pas en public pour te choquer (ni pour te montrer mes seins)

Je n’allaite pas en public pour te choquer (ni pour te montrer mes seins)

On ne se connaît peut-être pas vraiment, toi et moi.

Alors la première impression que je pourrais te donner lorsque tu nous vois pendant l’allaitement, c’est que je n’ai pas de pudeur de le faire devant toi.

Que peut-être que je le fais même parce que je me fous de toi, de comment ça te fait te sentir. Tu es peut-être bien mal à l’aise dans tout ça. Tu as peut-être l’impression que je veux te choquer.

Comprends bien que c’est la dernière chose que je veux.

J’aimerais, si tu le veux bien, que tu te mettes à ma place un peu. Et à la place de mon bébé (ou même un bébé plus vieux qui n’a plus vraiment l’air d’un bébé, ou, quand même rarement, deux bébés à la fois).

J’allaite parce que c’est ce qui est recommandé avant tout pour mon enfant. Parce que savais-tu que par exemple l’Organisation mondiale de la Santé recommande d’allaiter les enfants, même au-delà de leurs 2 ans, pour tous les bienfaits que ça leur apporte?

Il n’y a pas de préparation commerciale pour nourrisson qui est aussi bien calibrée pour les besoins spécifiques de mon enfant que mon lait. Il contient tous les nutriments qu’il a besoin, en plus d’anticorps et de cellules souches.

Mais alors, pourquoi est-ce que je ne veux pas me cacher pour le faire? Juste avec une couverture par exemple, te demandes-tu?

Eh bien, d’abord, c’est peut-être encore méconnu mais c’est mon droit d’allaiter partout, et il est protégé par la Charte des droits et libertés. Et c’est aussi mon droit de choisir ou non de “porter un voile”. J’aimerais que tu saches que ce n’est pas si évident que ça d’ailleurs de le faire. Bébé ne comprend pas pourquoi je veux le cacher, que je ne veux pas garder un contact humain avec lui, par exemple. Ça le rassure de me voir.

C’est aussi moins compliqué et plus plaisant pour moi de pouvoir allaiter en public. Je peux par exemple calmer une crise et rester avec ma famille au lieu de m’exiler dans un lieu caché d’allaitement, s’il existe.

J’ai besoin de manières civilisées d’autrui pour y arriver et ne pas communiquer de stress à mon enfant. Alors, et surtout qu’on ne se connaît pas, c’est juste poli de regarder ailleurs le temps que j’allaite. Pour les mêmes raisons que je ne regarde pas les endroits de ton anatomie où par civisme mon regard ne devrait pas s’attarder.

J’aimerais que tu comprennes que je ne veux pas vraiment me dénuder un peu (et on s’entend, c’est souvent juste autant qu’un décolleté plongeant). Mais on ne peut pas allaiter autrement, alors, c’est le mieux que je puisse faire.

Oui, de mon côté, je vais me tourner un peu, essayer d’en montrer le moins possible. Et si tu vois un bout de peau, ou ton enfant, c’est-tu si pire que ça? Je ne crois pas. Et au pire, ça vous rappelera que c’est juste naturel.

De cette manière, on normalise l’allaitement. De cette manière, il y a plus de compassion et de bienfaits pour nos enfants dans le monde.

Merci, mon ami.e.

 

Suivez-nous!

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Maman de 4, fondatrice de Je Materne (à l'international, This Parenting Thing) et de l'Académie pour parents, pour mieux vous aider!
Suivez-nous!

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:


x