Dodo sans crises = Famille plus heureuse!

Dodo sans crises = Famille plus Heureuse! MINI-COURS POPULAIRE - Ta jeune famille raffolera de cette "solution sommeil" efficace et bienveillante. À lire sur Je Materne!

Est-ce que comme parent toi aussi tu rêves d’une nuit bien reposante? Où tu t’éveilles à peine quand bébé a besoin de toi et tu te rendors aussitôt?

Est-ce que tu as franchement besoin d’une routine de préparation au sommeil et d’une nuit complète sans crises pour ton enfant (ni pour toi)?

Efficace, pour respecter à la fois les besoins de sommeil de ton enfant et ton besoin de repos. Et sans recourir à des méthodes de “dressage” au sommeil, comme le “5-10-15”, parce que laisser paniquer ton enfant ne correspond pas à ce que tu t’attendais de la parentalité?

C’est possible.

Même que c’est révolutionnaire pour nos vies de famille.

 

Une douce routine de dodo, c’est possible

Dodo sans crises = Famille plus Heureuse! MINI-COURS POPULAIRE - Ta jeune famille raffolera de cette "solution sommeil" efficace et bienveillante. À lire sur Je Materne!

Quand mes jumeaux étaient plus petits, j’ai essayé bien des façons qu’on se facilite tous le sommeil.

Rien ne marchait vraiment bien, sans faire pleurer, sans crises, ou sans me culpabiliser.

Et je cherchais des approches plus respectueuses. D’autant plus que les méthodes qu’on nous encourage à essayer, comme la technique des pleurs contrôlés (le 5-10-15 par exemple où on laisse l’enfant seul, même s’il pleure, et on retourne le voir à ces intervalles en minutes) sont de plus en plus décriées, avec raison. Elles inquiètent par exemple l’Association australienne de la santé mentale du nourrisson, qui a fait la déclaration que:

“Le contrôle des pleurs n’est pas compatible avec ce que les nourrissons ont besoin pour leur santé émotionnelle et psychologique, et peut avoir des conséquences négatives involontaires.”

Mes recherches m’ont menée à un dénouement des plus heureux, une approche naturelle qui respecte nos besoins: le cododo sécuritaire.

Le connais-tu?

Il se définit comme le partage de la chambre à coucher avec l’enfant, ou de la surface de sommeil, et on devrait suivre de « bonnes pratiques » pour le faire de manière adéquate (j’y reviens).

Dans ma culture, en Occident, on ne connaît pas généralement bien le cododo. Pourtant il est pratiqué dans la grande majorité des cultures, dont presque la totalité n’accepterait pas ou ne trouverait pas qu’il serait favorable qu’un bébé dorme seul.

Il est notablement pratiqué et accepté socialement au Japon, qui connaît un taux presque nul du syndrome de mort subite du nourrisson (de par la pratique du cododo, de l’allaitement, et de la diminution de la cigarette). Les parents ou les grands-parents le pratiquent couramment jusqu’à l’adolescence de l’enfant.

Mais plusieurs le pratiquent quand même dans les sociétés occidentales, car les statistiques révèlent que 44% de bébés américains de 2 à 9 mois ont fait du cododo pendant cette période.

En regardant du côté des découvertes anthropologiques, la distance entre la mère et le nourrisson est réduite chez tous les grands primates et les cultures de chasseurs-cueilleurs (ils sont étudiés pour connaître nos dispositions naturelles). Sur 90 cultures étudiées en 1967 – le nombre pour lequel l’information était disponible, aucune ne laissaient dormir le nourrisson dans un endroit séparé de la chambre de la mère.

Par exemple chez les !Kung, les tout-petits dorment en cododo au moins jusqu’au sevrage (environ 3 ans), en se faisant allaiter au moins une fois par nuit et sans réveiller la mère. D

D’où cette observation saisissante sur l’arrangement de laisser dormir le nourrisson à part, énoncée par le Dr Melvin Konner:

“Le syndrome de la protestation de l’heure du coucher et du réveil nocturne seraient des artéfacts de cet arrangement de sommeil.”

C’est donc une disposition naturelle de faire du cododo avec nos petits. Et il s’avère que les craintes qu’on évoque souvent sur le cododo ne sont pas basées sur la science…

 

Le cododo sécuritaire, c’est quoi?

Dodo sans crises = Famille plus Heureuse! MINI-COURS POPULAIRE - Ta jeune famille raffolera de cette "solution sommeil" efficace et bienveillante. À lire sur Je Materne!

Au Canada et aux États-Unis, les associations de pédiatres recommandent que le nourrisson dorme à proximité de la mère. Mais sans le partage du lit.

Cette méconnaissance des bonnes pratiques du cododo est ce dont le Dr James J. McKenna a passé sa carrière à combattre. Il est d’avis que ces conseils se basent sur de vieilles idées culturelles. Il a étudié le cododo depuis les années 80 et a plusieurs arguments en faveur du cododo sécuritaire, même avec le partage du lit, s’il est bien fait.

Dans son laboratoire d’études auprès de paires mamans-bébés, il a répertorié plusieurs bienfaits au cododo, comme soutenir l’allaitement, entraîner le nourrisson au bon sommeil (et éviter l’apnée), et rassurer autant le bébé que les parents, par exemple.

D’ailleurs, il dénote le fait étonnant (sauf pour ceux informés sur le cododo) que:

« Des données de Sudden Unexpected Deaths in Infancy, l’étude la plus complète conduite, a trouvé que pour les nourrissons qui partagent une chambre avec un parent, le risque de SMSN était d’environ la moitié que celle des nourrissons qui dorment seuls. »

Quand les bébés pleurent, explique-t-il, leurs corps sécrètent de la cortisol, l’hormone du stress, et décroît l’oxygénation. Des études ont trouvé que des niveaux élevés de cortisol pendant l’enfance peuvent apporter des changements physiques au cerveau.

D’autres de ses plus gros avantages?

Plus de sommeil pour tous. L’endormissement se fait plus vite pour tous, et même sans réveiller la mère pour les bébés plus âgés. Car s’il est un fait observé à travers les cultures que c’est normal que les bébés connaissent des réveils nocturnes, on s’éveille à peine ou on se rendort assez vite en cododo.

Les pères qui font du sommeil partagé voient plus d’avantages que de perturbations, et leur permet de créer des liens avec le bambin.

Une étude californienne de 18 ans sur le cododo n’a démontré aucune conséquence négative psychologique à long terme.

Le Dr Williams Sears a observé que chez les enfants qui bénéficiaient de la parentalité de proximité étaient notablement plus épanouis.

 

Comment appliquer le cododo dans ta famille pour un succès dans la routine dodo

Dodo sans crises = Famille plus Heureuse! MINI-COURS POPULAIRE - Ta jeune famille raffolera de cette "solution sommeil" efficace et bienveillante. À lire sur Je Materne!

Bye-bye 5-10-15… ou presque

On oublie préférablement maintenant, avec ce qu’on sait, les techniques de pleurs contrôlés pour le sommeil. Et vous allez vous rendre compte que la routine dodo prend maintenant une dimension paisible.

Fini les pleurs et les requêtes à ne plus finir.

Et en fait, le seul 5-10-15 qui existe est le 5 minutes pour se dire bonne nuit, le 10 minutes d’allaitement ou endormissement, et le 15 minutes de relaxation pour le parent! 😉

En prime, en grandissant et étant donné qu’on leur fait confiance et qu’ils se sentent libres de leurs “petites décisions” de sommeil, nos enfants respectent plus naturellement leurs rythmes de sommeil.

 

Une préparation au dodo régulière

Vous connaissez mieux votre enfant que quiconque. Vous allez rapidement voir combien il a besoin de sommeil, et vers quelles heures.

S’il est chigneux, s’il baille, se frotte les yeux, s’il devient surexcité subitement en fin de soirée, c’est probablement l’heure du dodo.

Suivre un rythme régulier vous aidera. Par exemple, on peut commencer la préparation au sommeil 30 minutes avant, avec un bain et une histoire qui calmera. On se tient loin des écrans, et on tamise les lumières.

Une routine s’établira d’elle-même et pourra même vous donner plus de temps pour vous (vous connaissez?) et vos projets en soirée ou en matinée.

 

Une routine de dodo bienveillante adaptée à l’âge

Dodo sans crises = Famille plus Heureuse! MINI-COURS POPULAIRE - Ta jeune famille raffolera de cette "solution sommeil" efficace et bienveillante. À lire sur Je Materne!

Pour un bébé

  • Le faire dormir sur le dos, sans couverture lourde, sans oreillers, ni peluches, du côté de la mère dans le cas du lit partagé (maman au milieu de la triade bébé-maman-papa).
  • La chambre ne doit pas être surchauffée, ni avoir un risque qu’un animal ou un frère ou une soeur se joigne à l’insu dans le lit partagé.
  • Les parents doivent être consentants à faire du cododo, sobres, non-fumeurs, non-obèses, et sans médication, les cheveux longs attachés, sans avoir de vêtements ou accessoires qui peuvent enrouler l’enfant.
  • Pour un bébé allaité, le cododo peut être sécuritaire dans le même lit que la maman (ou maman avec papa). Idéalement, il est recommandé de placer le matelas familial à terre au milieu de la pièce, pour ne pas que le bébé se coince dans les meubles ou contre le mur. Pour les parents, utiliser seulement un oreiller ferme (en mousse) et une couverture légère (s’habiller plus chaudement au besoin). Pour un nouveau-né, personnellement j’aime bien laisser un bon espace entre moi et lui, le temps qu’on s’habitue tous. Bien entendu, on ne doit pas l’y laisser dormir seul, on ne doit pas le pratiquer si un des parents est excessivement fatigué, et vous êtes les derniers juges de ce qui est sécuritaire.
  • Si le bébé n’est pas allaité (la maman serait alors moins réceptive), il est préférable de le faire dormir dans un lit à part dans la chambre familiale. Il y a maintenant sur le marché des bassinettes de cododo faites pour s’accrocher sur le côté du lit des parents.
  • Non-recommandé avec un nourrisson prématuré.
  • Si vous recouchez le bébé dans son lit dans la chambre familiale, se rappeler que le sommeil profond a lieu après 20 minutes pour plus de chances de succès en le faisant.
  • Pour les soirs difficiles, utiliser un porte-bébé ventral pour l’endormir pourra calmer vos soirées. Le déposer dans son lit séparé une fois bien endormi, ou avec vous quand vous irez vous coucher, selon les bonnes pratiques de cododo que vous devez respecter.

 

Pour un tout-petit

  • Dans la même continuation, on le garde dans la chambre familiale jusqu’à temps qu’il réclame sa chambre, ça serait l’idéal.
  • Si un bébé se joint à la famille, on peut coucher l’enfant plus vieux une fois endormi dans un lit à barreau pour ne pas qu’il puisse se joindre à vous pendant la nuit.
  • On peut faire dormir dans un lit simple séparé des parents comme arrangement, si désiré.
  • Si vraiment le cododo n’est pas désiré, endormir l’enfant en vous couchant avec lui le temps qu’il faut.
  • Ne pas forcer la sieste et faire une lutte inutile. Mes enfants ne la faisaient plus à 2 ans, et ils se couchaient juste plus tôt le soir. Privilégier une pause en après-midi et des activités plus calmes le soir (comme un bon bain).

 

Pour un jeune enfant

  • Il n’est pas rare qu’un enfant veuille rester au moins jusqu’à ses 5-6 ans dans le lit familial. Une chambre de cododo en fratrie pourrait l’intéresser à ce moment.
  • L’endormir en s’allongeant avec lui, ou s’il le souhaite, lui laisser lire une histoire et fermer lui-même la lumière, ou jaser avec son partenaire de chambre. Vous pourriez vous entendre d’une heure maximale au besoin.

 

Pour le parent “de garde”

  • C’est pour vous aussi le cododo! Laissez-vous le temps de vous habituer si vous n’avez jamais connu ça (ainsi que vos enfants), et le sommeil viendra vous trouver de plus en plus vite. C’est une grande joie pour eux de se retrouver avec vous, par la suite le calme deviendra une habitude.
  • Pour s’assurer d’avoir assez de sommeil, prévoir 1 à 2 heures supplémentaires à ce qu’il vous faut pour une bonne nuit de sommeil, au besoin, pour combler les temps de réveil de la nuit.
  • Truc hot: vous pourriez vouloir vous garder un lit à part pour une vie de couple qui continue quand même.
  • Abandonner l’attachement à une nuit complète. Les habitudes de sommeil de part le monde démontrent que c’est une idée occidentale. Plusieurs cultures se réveillent la nuit (même juste pour se compter des blagues!) et font plutôt une siesta en après-midi. Une très bonne idée cette dernière quand c’est possible, aussi!

 

Cet arrangement de sommeil a toutes les chances de vous rendre tous plus heureux, avec plus de sommeil et moins de crises.

C’est vraiment une solution bienveillante et efficace à essayer!

 

Références

Le concept du continuum: À la recherche du bonheur perdu, Jean Liedloff

Our Babies, Ourselves, Dr Meredith Small

Sleeping With Your Baby, Dr James J. McKenna

The Evolution of Childhood, Dr Melvin Konner

Attachment Parenting, Dr William Sears

 

Le mini-cours gratuit Parent Zen

Ce texte est tiré du deuxième module d’un mini-cours gratuit pour les abonnés à l’infolettre Je Materne.

Il contient:

  • 4 modules inspirants avec solutions innovatrices pour les problèmes courants d’une jeune famille, livrés directement dans tes courriels
  • Une série d’exercices efficaces pour les familles suite à ces modules
  • Et il vient avec une foule d’autres gratuités, exclusives aux abonnés, et le magazine de nos nouveaux articles à chaque semaine, pour ne rien manquer.

Entre simplement ton courriel plus bas pour tout recevoir.

Au plaisir!



Mini-cours Parent gratuit - À voir sur Je Materne

 

Suivez-nous!

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne (This Parenting Thing). Elle est bachelière en sociologie, blogueuse famille passionnée depuis 8 ans, et spécialiste en enfance et en parentalité naturelle, bienveillante, et heureuse.

Elle offre ses secrets pour devenir le meilleur parent possible et combler ton jeune enfant sur tous les plans avec l'Académie pour parents, à découvrir!
Suivez-nous!
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge