• Home  / 
  • Avoir des enfants
  •  /  De retour au travail après un an en la plus belle compagnie du monde, mon coco

De retour au travail après un an en la plus belle compagnie du monde, mon coco

Retour au travail: De retour après un an en la plus belle compagnie au monde, mon coco - À lire sur Je Materne!

Eh bien voilà.  De retour au travail après un an en la plus belle compagnie du monde, mon coco.

Ce n’est pas une mauvaise chose ce retour au travail pour mon cerveau qui devenait peut-être un tout petit peu paresseux malgré lui. Mais je vis moins bien de laisser mon enfant à la garderie 5 jours sur 7. 

Heureusement, mon conjoint ne travaille pas le vendredi la plupart du temps, alors peut-être que Loulou ira seulement 4 jours.  Et puis je peux toujours demander à mamie de le prendre une journée de temps en temps, ce qui réduit le temps passé à la garderie.

Et puis pour mon retour au travail peut-être que je pourrais faire modifier mon horaire pour ne pas travailler les lundis mais travailler les samedis… ouin mais là je n’aurai plus de vie de couple, ni sociale… mais la vie sociale est déjà perdue, right? Retour au travail après un premier bébé, reste plus de jus pour faire de quoi la fin de semaine sauf sauver ta vie en te tapant une semaine de repas le dimanche. Je dramatise pour imager.

Faut croire que je ne suis pas assez zen pour vivre avec moins de confort en réduisant ma semaine de travail et mes revenus.

Le problème c’est qu’il faut choisir. Plus souvent avec ses enfants, moins d’argent; moins de temps, plus de sous.

Solution peu coûteuse, dédramatiser en raisonnant :

1- J’ai bien choisi la garderie, j’ai confiance qu’il est stimulé et en sécurité.
2- Il fait un gros dodo d’après-midi, donc il passe moins de temps conscient qu’il n’est pas avec nous (celle-là passe difficilement).
3- En étant bien organisée, je peux passer du temps de qualité avec mon fils le soir et les fins de semaines (c’est pas pathétique, hein?)
4- Je m’ennuie.
5- Bon ça marche pas c’te liste-là.

Quoi de mieux qu’un bon chat entre amis:

Ami: Le 1er matin où tu vas te battre avec pour qu’il mette ses @#$% de bottes…
Moi: Je vais t’écrire promis, à date ça va mais je pense à revirer le siège de bord pour éviter la crise du « jevoisrienmamaaaan » quand je l’asseois dans son siège.
Ami: Lol!!
Moi: Qui va de paire avec le « yapasdeplacepourlesjambes ».
Ami: Lol!!!
Moi: Pis le « latuquedanslesyeuxahmamannnnnnnnnnnnnnn »! »

Bon, j’ai ri un peu.  C’est le premier jour, ça va aller de mieux en mieux.

Toutes les femmes me disent : « Ça va s’améliorer, tu vas voir, tu vas t’habituer. » Le pire dans tout ça c’est qu’on s’habitue vraiment, dans la plupart des cas. On a un super bon régime de congé de maternité et parental au Canada, sérieusement.  Je ne crache pas sur le pain.

J’essaie d’imaginer ce que ce serait, par contre, si on permettait aux parents un vrai plan de conciliation travail-familleComme de travailler 3 jours par semaine au lieu de 5, avec un salaire similaire, pour élever son enfant pour les 2ièmes et 3ièmes années?

Qu’est-ce que ça coûterait à l’État, en considérant entre autres les coûts associés aux garderies subventionnées, les retours d’impôts et l’administration de ces programmes?

Rêvons un peu et disons qu’un parent par famille, par enfant, pourrait obtenir une compensation de l’État pour les 2 jours par semaine où il s’occuperait de son enfant et ne l’enverrait pas à la garderie. Seulement pour les parents intéressés, bien sûr.  Imaginons que l’employeur soit tenu d’accommoder son employé en ce sens lors de son retour au travail.

Est-ce que ce ne serait pas bénéfique pour:

1- La conciliation travail-famille?
2- Le désengorgement des services publics?
3- La création de places en garderies?
4- La gestion des absences au travail?
5- La productivité des employés-parents?
6- Le maintien d’une économie forte?

Je me demande simplement. Je m’interroge sur la façon dont NOUS (les parents, les familles, les gouvernements) réfléchissons à cette situation, pour que nos besoins soient entendus et étudiés.

Alors, comment voulons-nous, comme société, regarder grandir nos petits amours?

 

Aussi paru sur Noire de blogue. Merci de commenter sur les réseaux sociaux en utilisant le mot-clic #conciliationfamille. Et de prendre note de la ligne directrice de Je Materne, qui après études sur le sujet, préconise que la socialisation en famille est en moyenne mieux adaptée qu’en garderie ou école, et qu’un parent devrait rester auprès de son enfant aussi longtemps que nécessaire, dans la mesure du possible et de l’écoute des besoins de tous.

Stéphanie Deschamps

Stéphanie Deschamps

Blogueuse Vie de maman chez Je Materne
Stéphanie Deschamps est nouvelle maman et auteure de Noire de blogue. Ses tranches de vie sur la grossesse, la naissance, et la vie avec un nouvel enfant colorent avec passion sa chronique Vie de maman.
Stéphanie Deschamps
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge