• Home  / 
  • Avoir des enfants
  •  /  Maman dévouée, voici comment savourer un repas chaud (et d’autres moments revigorants)

Maman dévouée, voici comment savourer un repas chaud (et d’autres moments revigorants)

Maman dévouée, voici comment savourer un repas chaud (et d'autres moments revigorants) - À lire absolument sur Je Materne!

Je suis assise devant mon repas. Chaud.

J’ai pris le temps de tout préparer avant de m’asseoir, pour me relever le moins possible. Presqu’aucune interruption n’arrive. Je ne mange pas “sur une fesse”, je ne ramasse pas de dégâts, il n’y a pas de chicanes.

Et ce, même si je suis seule avec mes 4 enfants.

C’est que, comme je fais de temps en temps, j’ai laissé jouer mes plus grands ensemble, qui étaient bien enthousiastes de se rendre à leurs jouets 5 minutes avant que le repas ne soit prêt.

Et bébé et moi on est attablés, savourant tout ça avec appétit, dans un calme bienfaisant, en entendant les grands qui passent aussi du bon temps.

Avec du recul, j’ai fait mes observations et décidé d’y aller avec le flot d’énergie de mes enfants, ainsi que le mien. Je me suis rendue compte que ça ne donne pas grand chose de lutter contre le courant.

Quand c’est le moment de la journée où ton enfant est plein d’énergie et s’ennuie, c’est un duo explosif potentiel. Ce n’est pas le temps de s’allonger pour lire un livre avec un café chaud. Tu l’as essayé aussi? J’ai fini par apprendre, bon ok, sur le tard. J’ai même fini par me faire bien des cafés glacés.

(Je dis même que la recette pour se faire un café glacé est:

  1. Avoir un enfant
  2. Se faire un café
  3. « L’oublier »
  4. Servir sur glace.)

 

Quand est-ce que c’est le bon moment de prendre son temps, donc?

Par exemple, quand ton enfant s’est découvert tout un monde fascinant et qu’il est perdu dans ses jeux, ce n’est pas le temps de le guider et de lui imposer des choses (à moins que ce ne soit nécessaire, bien sûr). Il actualise son potentiel et apprend aussi un monde sur ce qu’il l’intéresse, la motivation, la créativité, l’autonomie, et encore plus.

Na-non. Là, c’est TON temps!

Le temps de prendre une pause, si t’en as besoin. Le temps d’avancer les tâches de la maison. Le temps de sauter sur une de tes passions. Le temps de juste prendre le temps de fixer dans le néant.

Je suis convaincue que c’est ça la clé d’avoir des moments calmes et plaisants pour nous aussi, les parents:

La flexibilité.

(À défaut d’avoir la zénitude toujours à “On”.)

Et la cerise sur le dessert après ça, c’est que tu te revigores. Tu as fais le plein.

Donc si tu n’es pas le genre de prendre des pauses, rappelle-toi qu’elles sont salutaires à ta santé mentale et physique.

Tout est calme? Gâte-toi sans gêne!

Surtout qu’après, PEUT-ÊTRE que tout ira bien par la force des choses. Je te le souhaite vraiment. Mais peut-être que non. Chez nous, mon plus vieux s’est ensuite tout désorganisé par sa fatigue des derniers jours. La petite sympatisait en l’accompagnant en pleurant.

Moi? Top shape.

Comme j’avais eu le temps de retourner à ma zone zen, j’ai passé à travers la tempête en gérant tout ça de mon mieux. J’en étais bien contente. Et tout est bien qui finit bien, ce fut une leçon pour tous qui a fini par de doux moments de réconciliation.

Je ne dis pas de toujours calquer notre horaire sur notre enfant, de ne pas faire de repas en famille, parce que les études démontrent que les familles qui le font sont plus heureuses, ou de laisser ton enfant jouer tout seul tout le temps. Je me base juste sur le flux d’énergie qui revient généralement à chaque jour et je prends le temps de manger et faire des activités en famille (en fait, je suis presque toujours avec ma famille).

Et j’adore me mettre à jouer avec eux. Mais justement quand j’en ai envie, et que c’est le bon temps de lâcher son fou! Et je fais durer ces rires craquants-là le plus longtemps que je peux, c’est du bonbon.

Sinon, je ne m’en rajoute pas sur les épaules et je ne culpabilise pas avec ça. Ou j’essaie fort. Je veux vivre mon p’tit bonheur comme il se présente, tiens.

Et ça, ça fait tellement, tellement du BIEN!

Alors, comment referas-tu le plein, pour le bonheur de tous, cette semaine?

 

Suivez-nous!

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Marie-Eve Boudreault est au quotidien maman de 4 petites merveilles et la fondatrice de Je Materne (This Parenting Thing). Elle est bachelière en sociologie, blogueuse famille passionnée depuis 8 ans, et spécialiste en enfance et en parentalité naturelle, bienveillante, et heureuse.

Elle offre ses secrets pour devenir le meilleur parent possible et combler ton jeune enfant sur tous les plans avec l'Académie pour parents, à découvrir!
Suivez-nous!
Click here to add a comment

Leave a comment:

CommentLuv badge