Veux-tu danser?

Veux-tu danser? Dialoguer, communication bienveillante - À lire sur Je Materne!

Dialogue et discussion, deux choses différentes!

Discuter suppose un échange entre deux personnes avec peut-être un but de gagner la partie à la fin. On argumente dans un espace sans doute superficiel, sans nécessairement prendre en compte ce que l’autre vit ou ressent dans le moment présent.

Est-ce que cela va m’amener à me positionner de façon rigide sur mes idées? La discussion permet-elle une réelle écoute de l’autre?

Bon t’sais dans un couple quand on veut absolument obtenir quelque chose sans comprendre que l’interlocuteur peut être en désaccord? Sans lui laisser sa place? T’sais quand je veux absolument sortir ce soir pis que mon chum a une réunion… Là on se demande comment on va s’organiser et on risque d’argumenter sur des justifications:

“On sait bin, toi tu sors tout le temps pis m’a encore être pognée à garder les enfants si tu vas à ta maudite réunion.”

Qu’est-ce que ça va donner si on ne fait que tenter de trouver des arguments au lieu de comprendre les besoins de notre conjoint qui, lui aussi, a sans doute des raisons bien importantes pour sortir? Il pourrait me répliquer que sa réunion est le bénévolat auquel il s’est engagé et que moi ma sortie c’est juste pour m’amuser?

Où on va aller comme ça?

Va-t-on vraiment pouvoir s’en sortir de même? Discuter c’est barguiner, marchander, résister même. Comment est-ce que je me sens si je me chamaille avec mon conjoint sur un point où je cherche à gagner? Ou bien que mon chum est celui qui sait le mieux argumenter et que je sens d’avance que la partie est perdue pour moi…

Mes émotions risquent d’être à fleur de peau et je n’aurai peut-être pas la capacité de me mettre à l’écoute de ce que je ressens.

 

Dialogue: une espèce de poème à deux!

Le sens du dialogue est bien différent du sens de la discussion. C’est une expression dans les deux sens. Je dirais même plus que c’est tridimensionnel! Il y a toi, moi et le nous dans lequel on s’insère quand on jase! Une espèce de danse où chacun est engagé dans une vague de va-et-vient! Si je tremble un peu l’autre se réajuste pour valser en harmonie.

C’est une recherche de réciprocité avec une intention commune où toi et moi serons gagnants peu importe l’issue de notre échange. Avec authenticité je peux exprimer mon besoin de liberté au lieu de chialer sur qui va garder les enfants! Ça fait toute une différence.

“Mon chéri j’aimerais beaucoup cette sortie avec mes amies. Je me sens au bout du rouleau ces temps-ci et j’ai besoin de liberté pour une soirée.”

Ce à quoi l’homme pourrait me répondre:

“J’entends ton besoin d’amusement et toute la déception à laquelle tu es confrontée de ne pas aller à ta sortie… Et en même temps j’aimerais te souligner à quel point c’est important pour moi le bénévolat dans lequel je m’implique. Est-ce que je peux te faire une proposition?”

Ce à quoi je vais répondre oui bien entendu! Il ajouterait alors:

“Je ne peux pas déplacer ma réunion de ce soir mais je serais prêt soit à trouver une gardienne ou bien peut-être pourrais-tu suggérer à tes amies de remettre la soirée à vendredi, ce qui en même temps serait plus propice à ce que tu rentres plus tard?”

Ce serait donc un échange axé sur la réciprocité! La chorégraphie n’est pas prévue avant de commencer, elle s’inspire au fur et à mesure de l’instant présent… Si un faux-pas survient, la dyade a le temps de se reprendre puisqu’elle est à l’écoute de sa musique intérieure. Dans la spontanéité, le couple peut alors voguer sur un flot de bienveillance!

 

Alors, dialogue ou discussion?

Il n’est pas nécessaire de rentrer en compétition pour se sentir accueilli dans ses besoins. Au contraire, quand on tient compte des besoins des deux parties, ça coule comme une fontaine ce tête-à-tête.

Le dialogue n’est jamais superficiel, il apporte sans doute une profondeur que la discussion ne permet pas.

Même au travail, en famille, avec des ami.e.s on peut choisir de dialoguer et d’être attentif à ce que l’autre me laisse savoir. Même quand je le sens fermé je peux tenter de décoder le besoin derrière une phrase moins agréable à entendre. Je peux me responsabiliser face à mes émotions et laisser mon partenaire (ou ami, enfant…) gérer lui-même ce qui lui appartient. Je serai alors en plein pouvoir de ce qui m’appartient, je serai pleinement chez moi!!!

Alors quand on dialogue, on ne connaît jamais la finalité. On l’apprend au fur et à mesure de la danse!

Écoute la musique, elle est si belle!!!

Pascale Pouliot

Pascale Pouliot

Blogueuse Famille heureuse chez Je Materne
Mère de 9 enfants, végane, écolo et un peu timbrée (pleine d’humour), je suis retournée sur les bancs d’école en 2006 après un quart de siècle à materner la grande famille. Consultante familiale et conjugale, avec une approche modulée par le maternage proximal et la communication bienveillante, je suis disponible pour répondre à vos questions et pour vous accompagner dans un cheminement vers le mieux-être familial avec mes services Pascale Pouliot Coach familiale
Pascale Pouliot

Les derniers articles par Pascale Pouliot (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:


x