Réinventer le fameux calendrier de l’Avent

Réinventer le fameux calendrier de l'Avant - Pourquoi, et comment y arriver? À lire sur Je Materne!

J’ai souvent la tête pleine de projets. Je veux tout faire, tout essayer, je me complique parfois même la vie pour quelque chose de bien simple.

Comme pour le fameux calendrier de l’Avent.

Après avoir mijoté le tout, j’ai décidé que cette année, je n’achèterais pas de calendrier de l’Avent. Pourquoi? Parce que je trouve que c’est rendu un brin abusif

Je ne vous le cacherai pas, je suis de celles qui ont déjà payé 30$ pour un calendrier de l’Avent (familial quand même, pas juste pour moi), mais quand je vois qu’il y en a maintenant à 50$ ,70$ ou même 100$, c’est là que je décroche. 100$ pour du chocolat! À ce prix-là, est-ce qu’il éduque les enfants et leur donne aussi de l’amour?

J’essaye de faire mes choix de cadeaux le plus intelligemment possible, je n’irai certainement pas tout gâcher pour un calendrier de l’Avent! Évidemment, il y aussi l’option des calendriers qui coûtent 2$ ou 3$, mais la vérité, c’est que les enfants n’aiment juste pas le chocolat qui s’y trouve…

L’origine du calendrier de l’Avent

Je me suis donc demandé ça venait d’où cette mode de calendrier de l’Avent.  C’est une mode qui a débutée au 19ème siècle et qui perdure. Le calendrier provient d’Allemagne et tout comme Noël, le calendrier de l’Avent est d’origine religieuse.

Dès le 1er décembre, on donnait une image pieuse aux enfants chaque jour et ce, jusqu’à Noël. Comme « toute bonne chose », on décide de le commercialiser en 1908. Plus tard apparaîssent les petites fenêtres en carton à ouvrir, puis finalement, le chocolat qui s’y trouve à l’intérieur. Les calendriers se vendent maintenant un peu partout et on en trouve pour tous les goûts.

Si on faisait différent?

calendrier de l'avent

Si on n’a pas envie que nos enfants mangent une sucrerie chaque jour, il y a possibilité de trouver autres choses.

Ça peut être des idées d’activités (évidement, on se garde les plus grosses plus la fin de semaine, ce n’est peut-être pas toujours faisable d’aller faire du ski un mardi soir par exemple). Ça n’a pas besoin d’être énorme, ça peut être d’écouter un film de Noël collés, aller prendre une marche pour voir les maisons qui sont décorées ou bien de cuisiner un dessert spécial Noël. Si on est à court d’idées, plusieurs outils sont à notre portée :

Sinon, il y a aussi l’option de raconter une histoire différente chaque soir. Pour ma part, j’ai craquée pour 24 dodos avant Noël, qui contient 24 histoires écrites par 24 personnalités du Québec.

Il existe plusieurs autres livres du même genre. Mais sinon, il y a tellement de livres de Noël dans les bibliothèques que j’aurais facilement pu en trouver 24 différents sans problème.

Voici mes préférés :

  • La botte du Père Noël, par Magdelena et Romain Mennetrier
  • Olivia prépare Noël, par Ian Folconer
  • Quand le père Noël était petit, par Linda Bailey et Geneviève Godbout
  • Le facteur de Noël, par Allan et Janet Ahlberg

Les options pour faire son propre calendrier sont tellement nombreuses, on a qu’à fouiner un peu sur Pinterest

Une corde avec des chaussettes accrochées, des contenants d’œufs, un moule à muffins…Ça peut aussi être une simple horloge faite avec une assiette de carton où les chiffres représentant l’heure sont remplacés par ceux représentant les jours restants avant Noël ou même un pot avec 24 papiers numérotés à l’intérieur.

À la limite, ça peut même être seulement un calendrier sur lequel on fait un X sur chaque jour qui passe. Car au fond, c’est bien ça que l’on veut, compter le nombre de dodos restants d’ici Noël.

Pour ma part, j’opte pour un mélange de tout cela. J’ai gardé mon calendrier de chocolat de l’an dernier et il y aura à l’intérieur parfois des chocolats, parfois des bonbons (parce qu’il faut bien passer ceux reçu à l’Halloween), parfois des idées d’activités, mais surtout, pleins de beaux mots d’amour !!

Le calendrier de l’Avent, c’est comme Noël, chacun est libre de lui donner le sens qu’il veut et je n’ai pas envie de retomber dans la surconsommation. Je veux aider mes enfants à patienter durant 24 dodos, mais je veux le faire intelligemment.

Annie Laflèche

Annie Laflèche

Blogueuse Activités pour enfants chez Je Materne
Annie Laflèche est maman et belle-maman de 4 enfants. Elle fait en ce moment un retour aux études et écrit aussi le blogue Le petit monde de Ginger. Suivez sa chronique pour des inspirantes Activités pour enfants!
Annie Laflèche

Les derniers articles par Annie Laflèche (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:


x