Au parent qui veut un beau Noël, SANS le stress!

Choisis un Noël intentionnel, parfait pour ta petite famille - À lire absolument!

C’est maintenant le temps de l’année où on peut presque sentir l’odeur sucrée et épicée du temps des Fêtes, la frénésie joyeuse… et parfois la forte pression qui l’accompagnent.

Pour beaucoup de parents, le temps des Fêtes, ça l’a aussi un petit goût amer. Un gros goût de STRESS, même.

Les publicités, nos souvenirs d’enfance, ou notre bon vouloir veulent bien nous faire voir tous les bons côtés de ces célébrations. La joie de donner, celle de recevoir et de se revoir, ou encore la magie dans les yeux des tout-petits… on peut les chérir en pensées.

Mais autant c’est important de voir tout ce beau, autant en tant que parent il faut être conscient de ce que ça l’implique de fêter dans la famille élargie le temps des Fêtes.

Les microbes de mononcle Richard qui n’a pas voulu rester chez lui… et qui risque de contaminer tout le beau monde présent pour une bonne partie de notre congé, et peut-être de l’hiver.

Les risques de prendre la route avec la petite famille… les rues pluviales, enneigées et glacées, la malchance de croiser un chauffard avec quelques verres de trop dans le nez. Même l’incapacité de prévoir le temps qu’il fera, qui fera des déçus si votre famille ne se pointe pas, et ça ajoute de l’anxiété à vos réjouissances.

L’heure tardive du réveillon, qui rend les enfants hyperactifs ou trop fatigués, dépassé leur heure de coucher. Le manque de sommeil et le trop-plein de nourriture pas tout le temps santé qui rend le système immunitaire moins efficace.

Les visites chez peut-être 2-3 familles par soirée, ou une dizaine de sorties pendant le temps de l’année où vous avez pourtant besoin de tout le repos possible.

Le stress de trouver le cadeau parfait, ou de trouver l’argent pour le dénicher. Sans parler des centres d’achats bondés et de notre participation à la surconsommation.

C’est pourquoi tant que vos enfants sont petits, et en fait autant que vous le voulez, vous pouvez opter pour un temps des Fêtes intentionnel.

C’est ce que nous faisons cette année. C’était plus ou moins officiel dans les années précédentes, on déclinait les invitations, on invitait, ou on y allait si la météo l’accordait.

On aime de tout coeur notre famille élargie, on leur souhaite tout le bien du monde et on ira la voir quand ça adonnera, mais pour notre paix d’esprit et garder la joie de fêter, le temps des Fêtes cette année est « cédulé » comme intentionnel. Intime, minimaliste, avec notre petite famille et ceux qui veulent venir nous dire Coucou.

Cette année on a fait l’essai de dire juste:

Non.

Non aux cadeaux entre adultes dans la famille qu’on ne verra pas à Noël. On choisit un Noël minimaliste.

Non aux obligations avec ceux qu’on voit moins qu’1% du temps. 

Non aux cadeaux que l’on ne sait pas trop lesquels offrir, ceux qu’on ne veut pas, ceux qui font trop “surconsommation”.

Non à s’essoufler à courir partout après les petits qui ne sont pas chez eux, qui touchent à tout dans un endroit moins adapté pour eux, à mal dormir, si on visite. Ou à stresser à faire la popote impressionnante et le grand ménage à travers la vie de famille mouvementée, si on reçoit.

Non aux normes bizarres de faire asseoir nos enfants sur les genoux d’un adulte étrange et inconnu pour se faire « donner un cadeau » (mélange qui va contre leur intuition, nous n’aimons pas les pieux mensonges et ne faisons pas accroire au Père Noël) ou de se faire confronter dans notre maternage malgré que ça puisse venir de “bonnes” intentions.

Non à la pression de faire un voyage risqué, non à la confrontation des microbes, non à la pression non nécessaire de plus, point.

Mais, plutôt, un beau OUI!

OUI à fêter avec nos plus proches les réjouissances de la fin de l’année, du début de l’hiver, d’un temps de renaissance.

OUI à répondre aux vrais besoins de nos enfants (et nous aussi, comme parents).

OUI à s’offrir un temps génial et des cadeaux que l’on veut vraiment, et qui respectent notre budget.

OUI à une période de calme pour se ressourcer et profiter de notre petite famille.

Oui à la liberté de choisir ce qui est le mieux pour nous, et pour tous ceux que l’on aime.

Je vous encourage vous aussi à prendre la décision avec votre coeur d’un temps des Fêtes intentionnel, qui vous ressemble. Qui peut ressembler à ça, ou tout le contraire.

Si votre famille élargie ou vos amis ne comprennent pas trop, vous pouvez l’annoncer par courriel ou sur les réseaux sociaux, en étant ferme sur votre décision sans leur fermer la porte au nez. Ils ne savent peut-être pas ou ne se rappellent peut-être plus ce que c’est de fêter Noël avec des tout-petits, et votre responsabilité est envers votre bien-être d’abord.

Pour avoir, OUI, un temps des Fêtes qui vous convient réellement, et qui vous réjouira le coeur pour des années à venir.

Suivez-nous!

Marie-Eve Boudreault

Fondatrice et rédactrice en chef chez Je Materne | This Parenting Thing
Maman de 4, fondatrice de Je Materne (à l'international, This Parenting Thing) et de l'Académie pour parents, pour mieux vous aider!
Suivez-nous!

Les derniers articles par Marie-Eve Boudreault (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:


x