• Home  / 
  • Priorités
  •  /  Comment être “maternante”, malgré la vie qui continue…

Comment être “maternante”, malgré la vie qui continue…

Comment continuer à être maternante, à lire absolument!

Je vous avoue sincèrement que dans mon groupe d’amies et mon réseau, il y a plusieurs mamans “à la maison” et des mamans qui font l’école à la maison. Par contre, j’ai aussi plusieurs amies qui ont des enfants et qui travaillent hors de la maison, comme c’est le cas pour plusieurs de mes clientes.

Voici donc quelques idées pour vous, mamans qui travaillent hors de la maison et qui se demandent comment continuer vos habitudes maternantes et miser sur votre lien avec votre enfant.

 

Mots-clés: transition, temps de qualité et réconfort

Avant tout, je dois commencer par dire qu’un retour au travail, peu importe si c’est de la maison, hors de la maison, à temps partiel ou à temps plein, doit rimer avec transition, temps de qualité avec enfant et réconfort.

Ce qui veut dire que tout ce que vous pourrez faire pour mettre de l’avant ces trois éléments vont énormément aider au bien-être de votre enfant et à son sentiment de sécurité.

S’il est impossible de faire une transition bien échelonnée sur quelques semaines ou sur plusieurs jours avec la personne qui gardera votre enfant pendant votre absence, vous pourriez essayer de voir si quelqu’un de votre entourage (que votre enfant connaît bien) ne pourrait pas alléger la semaine de votre enfant. Ça pourrait être papa, grand-maman, une tante ou un oncle ou même une de vos amies.

Pour ce qui est du temps de qualité avec bébé, je veux dire par là de ne pas hésiter à faire tourner votre temps (hors travail) autour de votre enfant! Par exemple, vous pourriez passer une bonne partie de la soirée et de la fin de semaine à jouer avec votre petit, à le câliner et à vous mettre sur la même longueur d’ondes.

Finalement, le réconfort serait la chose numéro un à mettre de l’avant si vous voulez continuer votre maternage malgré votre retour au travail. Voici donc quelques idées afin que votre petit amour se sente réconforté!

 

1. Continuer l’allaitement aussi longtemps que vous en avez envie.

Si vous êtes de retour au travail vous pouvez quand même continuer d’allaiter votre bébé ou bambin si vous voulez. L’allaitement peut très bien se faire à votre retour du travail, avant le coucher de votre petit, pendant la nuit et le matin avant de vous quitter. L’allaitement se prolonge naturellement si la maman le veut bien.  Même après un ou deux ans, l’allaitement va contribuer à combler des besoins nutritionnels et servir à optimiser la santé de votre enfant.

Surtout, l’allaitement est l’outil numéro un pour le réconfort de bébé ou bambin.

C’est important de rappeler que le réconfort est un besoin aussi valable que les besoins de nourriture, d’amour, et d’affection :-).

 

2. Pratiquer le cododo sécuritaire.

Chez nous, on a fait le cododo sécuritaire pendant environ un an avec nos deux enfants, ensuite c’était trop difficile pour plein de raisons. Ça vaut la peine de se renseigner sur les différentes manières de pratiquer le cododo et de voir si une de ces façons fonctionnerait bien pour votre famille.

Ça peut contribuer à recréer votre bulle familiale d’une façon très efficace pour votre petit ou petite (et pour vous aussi!).

 

3. Faire du portage

Le portage, quand il est fait d’une manière sécuritaire pour maman (un bon porte-bébé bien ajusté) est tellement pratique et essentiel pour le bien-être de bébé.  En faisant le souper, en allant faire des courses, en prenant une marche avec votre conjoint ou le reste de la famille, etc. Le portage est un outil très fort afin de rassurer, consoler et donner de l’affection et compenser un peu pour les heures ou vous n’êtes pas là.

Si le cœur vous en dit, mettez la poussette de côté un peu et profitez-en pour coller votre enfant!

 

4. Offrez votre entière présence

Malgré la fatigue, notre présence consciente et complète avec notre enfant est certainement une des choses que je recommande le plus afin de materner après un retour au travail ou lors d’un changement important dans notre vie familiale.

Pour moi, une présence consciente et complète veut dire mettre de côté mon téléphone, fermer la télévision et ne pas faire autre chose en même temps. En plus de ça, j’essaie très fort d’être consciente de mon état mental et de tasser mes préoccupations pour quelques instants.

Une fois que tout cela est fait, mon enfant et moi pouvons passer un moment de qualité ensemble, où je suis attentive à ce qu’il ou elle a envie de faire.

Je peux suivre mon petit dans ses déplacements dans la maison, ou lui offrir un temps privilégié où je fais un bricolage, lis un livre ou joue aux Lego. Se rappeler que ce n’est pas l’activité elle-même qui est importante, mais beaucoup plus notre présence. 🙂

 

5. Ne pas hésiter à parler avec votre enfant

Pour moi, être maternante, c’est aussi être honnête par rapport à ses émotions. Donc, si vous êtes le genre de maman qui avait besoin de sortir de la maison et d’aller faire un travail rémunéré hors de la maison, vous pouvez le dire à votre enfant!

Une maman heureuse aura souvent un enfant plus heureux!

Vous pouvez partager avec votre enfant ce que vous aimez de votre travail, ainsi que vos difficultés s’il y en a.

Si, au contraire, ça vous brise le cœur de laisser votre enfant à la garderie ou sous les soins d’une autre personne, vous pouvez aussi en parler à votre enfant, dans des mots qu’il comprendra. Et même s’il est trop petit pour comprendre, votre enfant peut saisir l’intention derrière vos mots!

Si le sujet vous intéresse et que vous aimeriez en parler davantage, n’hésitez pas à me contacter!

 

Note de l’éditrice: La ligne directrice du site est de privilégier la relation de proximité parent-enfant aussi longtemps que nécessaire, particulièrement entre 0-3 ans.  Sauf, bien sûr, pour les familles à situation précaire et celles connaissant les enjeux dont tous les membres sont d’accord à utiliser les services de garde. Dans ce cas, on devrait prêter attention à instaurer un lien d’attachement sécurisant parent-enfant.

Marie-Eve Verret
Suivez-la

Marie-Eve Verret

Blogueuse chez Je Materne
Marie-Eve est travailleuse sociale clinicienne, coach parental et prof de yoga. Elle se spécialise en parentalité positive et aime lire sur les sujets de l'enfance libre et de la maternité épanouie. Elle adore son mode de vie "école hors-les-murs" avec ses enfants de 6 ans et 2 ans. Son nouveau blogue, La petite poésie de la vie, porte sur leur expérience.
Marie-Eve Verret
Suivez-la

Les derniers articles par Marie-Eve Verret (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment: