Sois bien dans ta peau, ma fille

Sois bien dans ta peau, ma fille

Tu t’es levée ce matin en me disant que tu voulais mettre cette robe pour que les gens te trouvent belle. Les deux bras m’ont tombés et la bouche a dû m’ouvrir en même temps. Je ne m’attendais pas à ça. Toi, ma petite, et en même temps ma grande, de 5 ans.

Bien sûr qu’en ayant une maman un peu coquette, qui aime bien mettre de beaux vêtements parfois, quelques bijoux à l’occasion, ainsi qu’un peu de mascara, tu apprends de moi d’accorder une certaine importance à l’apparence physique. Que ce soit pour leur propre bonheur et bien-être, ou pour se trouver belles pour elles-mêmes ou pour les autres, certaines femmes aiment “se faire belles”. Mais que TOI tu te soucies que les AUTRES, les ÉTRANGERS, te trouvent belle, j’avoue que je ne m’attendais pas à ça.

Que comprends-tu exactement du fait de se préparer avant de sortir, se faire “belle”, se mettre de “beaux” vêtements? J’espère tellement passer le “bon” message, afin de t’aider à développer une bonne estime de toi.

Ma fille, je veux que tu saches que tu es toujours belle. Tu es non seulement belle physiquement mais, surtout, tu es une belle personne. Tu as une belle et attachante personnalité et tu rayonnes de par ta façon d’être.

J’aimerais que tu saches que tu n’as pas besoin de porter de beaux vêtements, ni de peigner tes cheveux d’une manière particulière pour être belle. Si tu aimes le faire par contre, pour toi-même, ou parce que c’est quelque chose que tu trouves important en vieillissant, je te soutiendrai là-dedans et te ferai confiance. Mon seul souhait, c’est que tu le fasses pour les “bonnes raisons”.

Oui, je fais tous les efforts possibles pour que tu développes une forte estime de toi, que tu sois confiante, pour que tu t’acceptes comme tu es sans penser que ton apparence fera de toi une personne plus aimable. Même si je n’ai rien contre l’idée de prendre soin de notre apparence et de notre look, mon cœur se tord en deux de penser que tu pourrais t’en faire pour l’opinion des autres.

Du haut de tes 5 ans, je te vois te préoccuper de ce qu’ils pensent de toi et ça me donne la frousse. Sache que tu as le droit de te vêtir comme il te plaît. Si tu aimes être en robe avec des souliers brillants, c’est parfait. Si tu préfères les t-shirts et les espadrilles, c’est parfait. Et si tu aimes alterner entre les deux, ça me va aussi! Tout ce qui compte pour moi, c’est de transmettre le message que tu es belle, et libre.

Et plus tard je voudrai que tu saches qu’en tant que femme, nous avons le droit d’être bien dans notre peau et de s’aimer comme on est. Au naturel, ou non.

Ma petite fille, rappelle-toi que tu es magnifique. Que tu peux tout faire. Que ce n’est pas l’opinion des autres qui comptent, mais bien la tienne. C’est ce que tu as à dire, ta contribution, qui compte et non ton look.

Depuis quelques temps, je suis plus sensible à ma propre relation avec mon apparence.

Je fais attention à comment je parle de moi-même devant toi. Puisque j’ai encore quelques défis par rapport à mon estime de moi, je prends la peine d’écouter le vocabulaire que j’utilise pour me décrire. J’élimine les commentaires négatifs ou dégradants que je pourrais avoir à mon égard, et j’inclus plus de compliments. (Je crois en fait que ça m’aide de faire ça. Je développe graduellement une manière plus douce de me parler et de me percevoir).

J’ai compris que c’est l’opinion que j’ai de moi-même, mon appréciation et mon bien-être, qui seront les meilleurs exemples pour toi. Je le vois, tu es intelligente et tu ressens tout. Ce n’est pas ce que je dis qui compte le plus mais ce que je fais. Si je me sens bien dans ma peau tu grandiras avec cette image positive. Si je te parle sans cesse de ce que tu as l’air avant de sortir à quelque part, ou si j’insiste sans arrêt pour que tu te peignes, tu risques de ressentir que ta valeur dépend de ton apparence.

Ma petite fille, je souhaite du fond de mon cœur que tu grandisses en étant fière de toi, de qui tu es. Que tu sois confortable dans ta peau, à l’aise avec qui tu es, que tu aies une perception positive de ton corps.

Ça passe aussi par le développement d’une relation saine avec la nourriture. Par exemple, on mange quand on a faim et on se gâte parfois avec des desserts ou du fastfood, sans culpabilité. On sait qu’on mange bien la grande majorité du temps et pas pour surveiller notre poids, mais simplement parce qu’on aime être en santé.

J’espère continuer d’être un bon exemple pour toi ma fille. Un exemple qu’être bien dans sa peau et dans sa tête, et de ne pas dépendre de l’opinion des autres, est la voie du bonheur.

 

À lire - Sois bien dans ta peau, ma fille. Clique sur l'image pour lire ou visite: http://jematerne.com/2018/02/19/sois-bien-dans-ta-peau-ma-fille-lettre

Cliquer ici pour enregistrer sur Pinterest

Marie-Eve Verret
Suivre

Marie-Eve Verret

Blogueuse chez Je Materne
Marie-Eve fait de la psychothérapie et est coach en parentalité. Elle offre ses services à distance par téléphone ou appels vidéos. Elle est maman de deux enfants et ils vivent l'école "hors-les-murs". Suivez-la sur sa page Inspire Counselling Marie-Eve Verret !
Marie-Eve Verret
Suivre

Les derniers articles par Marie-Eve Verret (tout voir)

Click here to add a comment

Leave a comment:


x