All posts in "Avoir des enfants"

Vie à la campagne et maman à la maison

Vie à la campagne et maman à la maison - à lire sur Je Materne

 

Ça fait presqu’un an maintenant que nous habitons à la campagne, en milieu rural. En fait, on habite plutôt en forêt, sur un beau grand terrain boisé, à seulement quelques minutes d’une grande ville.

Tout de même, en arrivant ici, j’ai été sous le choc pendant quelques… mois!

Nous avons quitté une banlieue récente et opté pour ce coin de nature qui nous tentait tant. Pour toutes celles et ceux qui hésitent à faire le saut, ou qui se questionnent à ce sujet, voici les pour et les contre de la vie à la campagne selon une maman à la maison.

 

Les défis de la vie à la campagne

 

  1. On est loin des « activités » de la ville

Musées, piscines, cafés, beaux parcs avec jeux d’eau et centres d’achat ne sont plus au coin de la rue comme avant. Nous sommes à seulement 20 minutes de la plupart de ces belles activités que nous aimons, mais c’est assez pour y penser à deux fois avant de se déplacer, surtout avec de très jeunes enfants ou en hiver, quand la température est moche.

Ce défi a été, et est encore, de taille pour moi. Mon conjoint et moi avons hésité entre déménager en ville ou à la campagne car nous nous sentons à l’aise dans ces deux environnements! J’aime beaucoup les petits cafés où je peux relaxer avec mes enfants et observer la foule.

Un avantage à être plus loin est que nous devons y penser davantage avant de nous déplacer. Lorsqu’on fait une sortie, on est certains que c’est vraiment ce qu’on veut faire et on se prépare bien pour que tout se passe bien (collations, les enfants reposés, la température est belle, etc.)

Ça rend les sorties plus spéciales et ça évite de faire des dépenses inutiles.

 

  1. Il y a un risque d’isolement

Étant maman à la maison déjà, en banlieue, il arrivait que je me sente isolée. Nous fréquentions des parcs déserts et marchions dans des rues où il n’y avait que maisons vides.

À la campagne, je suis tout autant seule dans les parages durant la journée mais au moins j’y vois la nature, les arbres, les oiseaux et parfois, des animaux! Je crois que peu importe où on habite on peut ressentir cet isolement si on ne fait pas les efforts pour sortir de notre « bulle ». Par exemple, il faut organiser des activités avec d’autres familles, inviter des gens chez nous, ou aller à l’épicerie et faire l’effort d’échanger quelques paroles avec les employés et clients.

Ayant aussi toute la flexibilité du monde dans notre horaire (ou presque!), j’ai eu la chance récemment d’accueillir à la maison de la famille et des amies en congé. Ça change de la routine et ça nous permet de passer du temps de qualité avec eux.

 

  1. Moins de choix de commerces et de produits spécialisés

En milieu rural, c’est certain qu’il y a moins de magasins d’alimentation spécialisés tout près. Ça va si vous n’avez aucune restriction alimentaire mais dès qu’on a une alimentation un peu différente (végétalienne ou sans gluten par exemple) il faut toujours se déplacer plus loin et faire des petits détours pour aller chercher nos produits.

De nos jours au moins, il y a possibilité d’acheter beaucoup de choses sur internet, ce qui facilite la vie des familles en milieu rural. En revanche, le milieu rural renferme toujours des perles d’agriculteurs et de producteurs locaux qui nous permettent de nous procurer des produits d’exception pas trop loin de la maison.

 

Les avantages de la vie à la campagne

 

  1. La nature dans sa cour!

VRAIMENT. La nature est dans mes fenêtres, dans toutes les fenêtres de la maison. Quand la ville nous manque il suffit d’y aller, et souvent, après quelques heures seulement on a fait le plein de lattés, de librairies et de magasinage. Ensuite on revient chez-nous et la nature est là pour nous.

Les enfants peuvent courir dehors, entendre le ruisseau et la rivière, observer des animaux sauvages dans notre cour, et l’hiver, on fait de la raquette à partir de notre propre terrain.

 

  1. Diminuer la consommation de matériel

Il est possible que ceci ne soit pas le cas de toutes les familles en milieu rural… mais pour nous, l’éloignement des magasins et des épiceries nous poussent à réfléchir à ce qu’on a besoin d’acheter avec un plus grand soin. Il y a aussi moins de comparaisons entre voisins.

En banlieue j’avais parfois l’impression que tout ce qu’on avait à regarder était les voitures des voisins, leur aménagement paysager et leur maison car il y avait peu d’arbres dans notre quartier et les maisons étaient très rapprochées. Ici, à la campagne, je sens que mon « look » est moins important et que les standards ne sont pas les mêmes.

 

  1. Un mode de vie plus ralenti

Parce que la nature est dans notre champ de vision, je trouve la vie à la campagne plus zen. La nature est tout ce qu’on voit à chacun des repas, et ça pousse à la contemplation.

Comme je disais plus tôt, depuis qu’on habite ici on fait aussi moins de sorties inutiles donc on se retrouve moins en train de courir partout, chaque jour. On calcule plus nos sorties tout en sachant que si on ressent vraiment le besoin de sortir, on n’est qu’à quelques minutes de la piscine ou de la bibliothèque.

Ça a été long pour moi avant que je puisse m’adapter à ce rythme de vie plus lent. C’est comme si toute la société nous pousse à faire, faire, faire et à planifier plein de sorties et d’activités avec les enfants.

Pourtant, pendant que les enfants sont petits, c’est le temps de profiter de ce temps précieux à la maison pour danser dans le salon, faire des bricolages, des sorties en traîneau, etc. On peut parfaitement faire tout ça de la maison.

Et j’ai réalisé aussi que mes enfants se fatiguent vite et n’ont pas besoin de faire une sortie chaque jour. Pour le moment, ils sont heureux quand ils jouent ensemble et avec maman, et qu’ils ont la liberté de rire et de courir sans contrainte de temps, vêtus de leurs pyjamas!

 

J’aurais pu développer longuement sur le mode de vie à la campagne comparativement à celui en ville ou en banlieue.

J’espère que ce petit résumé de mon expérience de la dernière année aidera certaines familles à continuer leur réflexion sur la vie à la campagne et peut-être à tenter une expérience différente!

Dans notre cas, nous avions besoin d’oser l’expérience de vie à la campagne. Sinon, je pense bien que l’idée aurait continué de nous hanter sans cesse…

Il est possible que lorsque les enfants seront plus vieux nous aurons des besoins différents. Pour le moment, ce mode de vie nous convient très bien… la plupart du temps! 🙂

 

Lire plus >

À toi, mon petit gars

À toi, mon petit gars - À lire absolument sur Je Materne

Il n’y a pas si longtemps, mon petit gars, tu te lançais pour la première fois à la découverte du monde. T’avais le goût de liberté, et quoique tu revenais me voir quelques instants pour te rassurer, déjà, tu redescendais de mes genoux pour y retourner.

Je te regarde maintenant aller, fonceur, taquin, et de plus en plus autonome.

T’as déjà des passions qui t’allument, sur quoi tu peux passer des journées. T’a déjà des préférences, qui te rendent unique. T’as déjà ton propre caractère, petit gars qui m’émerveille.

Je devine déjà le grand homme que tu seras.

Et par cette vision, je sais que le rôle que je dois jouer est super important.

À chaque jour, je veux t’aimer à fond et cultiver ton amour intense pour qu’il grandisse avec toi et se répande autour de toi. Ta sensibilité est là, j’la vois bien. Garde toujours ce précieux trésor pour respecter ceux qui t’entourent à ton tour.

Je dois te protéger. Pour que tu gardes tes passions et conserve avec toi ce qui te rend heureux. Pour que tu te rappelles qu’on peut être vulnérable, que tu saches c’est quoi protéger, et que tu protèges à ton tour.

Je dois être ton leader. Et avec ça, j’apprends en même temps que toi mon coeur. Et t’auras une bonne idée de comment leader avec bonté à ton tour quand ça sera le temps.

Ton papa, c’est le modèle que tu dois suivre en répétant ses plus belles qualités. T’auras autant sa force physique que celle mentale qui te permettront de construire de belles choses dans le monde.

Ta maman, c’est le modèle de ta partenaire de demain que tu devras respecter. Recherche ses qualités dans la partenaire que tu voudras, sa grande beauté surtout intérieure que tu devras aimer de tout ton coeur, traiter en égale et protéger.

En tant que tes parents, on fait de notre mieux pour te montrer comment devenir autonome, aimant, et plein de succès dans le monde d’aujourd’hui et de demain. Rappelle-toi bien de ce qu’on te montre, s’il-te-plaît. Oui, nos attentes sont élevées, que tu trouves. C’est qu’on essaie du mieux qu’on peut de te faire apprendre et faire du mieux que tu peux. Parce que le monde en a, en aura, bien besoin d’une grande force qui crée le bien.

Tes frères, soeurs, et amis, c’est la micro-société de ce que sera ta vie de demain. Entends-toi avec tes frères, vis dans la paix malgré que ça ne soit pas toujours facile. Respecte tes soeurs et donne-leur autant de chances qu’un autre. Prends soin de ta fratrie de sang et de compagnie.

Pour le moment, vis heureux et grandis bien, mon petit homme. Tout ce que tu as besoin est là, autour de toi.

On veille sur toi et va cultiver tout ça.

Pour qu’en grandissant tu sois un de ces grands hommes bons dont le monde a tant besoin.

 

* Un plan sérieusement génial d’informations et d’actions inspirées pourrait t’aider à bien accompagner votre petit homme. Mon Académie pour parents sert exactement à ça. Viens la voir ici.

Lire plus >

Mes 6 meilleurs trucs de portage

Mes 6 meilleurs trucs de portage, à lire sur Je Materne!

Je porte en ce moment mon quatrième bébé. Je porte à temps plein, tellement que mon porte-bébé commence à montrer des signes d’usure naturelle. Et je suis fière d’avoir fait ce beau cadeau à mes enfants.

Si tu débutes en portage, ou que t’aimerais savoir mes trucs de portage préférés, les voici.

 

Truc de portage 1: Porte pour l’endormir

Il n’y a rien de mieux pour un petit bébé que de s’endormir contre son parent. Il peut réguler son battement de coeur sur le nôtre, se sentir en sécurité, et être bien réconforté au chaud.

Avec le temps, on vient à connaître leurs habitudes. Si je porte mon petit homme dans mes bras et que je vois que ses yeux se rapetissent, hop, dans le porte-bébé, et pouf, “poudre de dodo”, sans crise.

 

Truc de portage 2: Porte selon votre physiologie

La maman est fait pour porter sur les hanches. Et bel adon, c’est justement la dimension de l’ouverture naturelle des hanches d’un bébé. Avec le temps, l’enfant vient à s’accrocher naturellement à son parent et ça devient facile de porter sur la hanche avec un outil ou non.

Sinon privilégie une position ergonomique, qui supporte bien les hanches et les cuisses. On recommande donc de porter devant, ventre à ventre, les voies respiratoires bien dégagées. Ou au dos, dès qu’il est capable de s’asseoir seul, pour qu’il garde seul ses voies respiratoires dégagées.

On ne recommande pas le port face vers l’avant (son dos contre ta poitrine), car les jambes du bébé ont tendance à pendre, et son dos ne suit pas sa courbe naturelle.

 

Truc de portage 3: Porte dans ton porte-bébé préféré

J’aime le soutien des écharpes, mais en été, ça me donne chaud. J’ai donc investi dans un bon porte-bébé ergonomique pour qu’on soit les deux bien à l’aise, et papa aussi quand il le prend. Bon, on peut finir par se monter une collection de porte-bébés, mais ça va me faire plaisir de les donner. Mes soeurs vont être bien équipées d’avance!

 

Truc de portage 4: Porte selon ton envie

Tous les bébés étant prématurés, il est donc idéal de leur créer un milieu semblable au 4e trimestre de grossesse en les portant à temps plein au moins les 6 premiers mois.

Mais il ne faut pas s’épuiser non plus. Si un jour tu as besoin de moins porter, fais-le en t’assoyant et en le laissant couché sur toi, par exemple.

Il faut s’écouter aussi.

 

Truc de portage 5: Varie les positions de portage

Je prends souvent bébé dans mes bras dans des positions différentes, et mon amoureux trouve ça comique que le bébé semble bien dans des positions disons singulières.

Si tu gardes des principes ergonomiques, varier les positions fait varier les muscles à l’effort et on peut porter plus longtemps.

 

Truc de portage 6: Partage le rôle de portage à ton coparent

Dès le départ confie le bébé au moins quelques minutes chaque jour à ton coparent. Ça leur permet de bien s’attacher de un, mais aussi de deux, quand t’auras besoin de te laver ou d’aller marcher, tu vas être contente que les deux soient bien habitués ensemble.

 

Rappelle-toi de tout ce que t’offres à ton bébé, et porte avec gratitude!

Si t’es comme moi tu n’en reviendras pas que ça passe si vite.

Plus vite que tu ne le penses ton enfant sera trop grand pour le porter, et tu seras heureux, heureuse du trésor que tu lui as donné.

 

P.S. Truc de portage bonus: Prends des photos en masse! 😉 Ça fait tellement des beaux souvenirs. Moi, j’en suis fan et j’en mets souvent sur notre Instagram. Et si tu veux, tu peux venir nous les partager sur Je Materne – Mamans adeptes de maternage.

Lire plus >

Bienfaits de l’allaitement: 5 merveilles du lait maternel

Bienfaits de l'allaitement: 5 merveilles du lait maternel

On appelle le lait maternel “l’or liquide”. À l’ère moderne, on encourage maintenant les mamans à faire un retour à l’allaitement. Même l’Organisation Mondiale de la Santé recommande l’allaitement au-delà du 2 ans de l’enfant.

Tu te demandes peut-être pourquoi le lait maternel est si bon pour les enfants?

Voici 5 des plus beaux bienfaits de l’allaitement.

 

  1. Le lait maternel contient des cellules souches

On a récemment découvert que le lait maternel regorge de cellules souches! Ces cellules jouent un rôle de remplacement et de reconstruction de n’importe quelle cellule du corps. C’est probablement pourquoi les bébés allaités guérissent si vite de leurs blessures, comme des grafignes.

 

  1. Le lait maternel contient une multitude de probiotiques

La maman transmet à son enfant des probiotiques en grande variété. Ces probiotiques servent à créer une flore intestinale saine, qui aide d’ailleurs à diminuer les coliques.

 

  1. Le lait maternel contient des hormones pour le bon développement

Savais-tu que le lait maternel a une hormone qui aide le bébé à dormir? C’est pourquoi j’ai remarqué, surtout quand on fait du cododo, qu’il est si facile de l’endormir pour la nuit ou pendant la nuit. Il contient aussi des hormones qui favorisent le bon développement de l’enfant, comme le bien-être et l’attachement avec l’ocytocine (elle le fait aussi pour la maman, et prévient la dépression post-partum).

 

  1. Le lait maternel s’adapte à l’enfant

Une des merveilles du lait maternel est qu’il change avec le temps! Le lait maternel s’adapte au nouveau-né avec le colostrum, un lait très riche, dont en anticorps, pour que quelques gouttes satisfassent ses besoins. Et le lait pour un bébé ou un enfant est différent, il s’adapte aussi à leurs besoins dans le temps.

Le lait maternel s’adapte aussi en quantité, pour en produire plus avec le temps ou nourrir en tandem plusieurs enfants au besoin.

D’ailleurs, quand l’enfant est malade, le lait change pour lui offrir des anticorps spécifiquement adaptés à sa situation! Plusieurs mamans allaitantes jurent que leurs enfants est toujours en santé, que les petits maux de l’enfance comme les rhumes se tiennent à l’écart.

 

  1. Le lait maternel est une source rapide de réconfort

Dès que l’enfant signale qu’il a faim, on peut le mettre tout de suite au sein sans qu’il n’arrive à une crise parce que c’est trop long. À long terme, répondre aux besoins sur le champ aident à en faire un enfant calme, assuré, qui sait que ses besoins sont répondus à temps en tout temps.

 

Avec toutes ces informations, c’est clair que l’allaitement, quand il peut se faire, est un cadeau aux enfants!

C’est donc pourquoi il est important de parler des bienfaits de l’allaitement. Il est important de recommander l’allaitement aux parents qui attendent un enfant, et de soutenir les mamans allaitantes tout au long de leurs années d’allaitement.

Lire plus >
1 2 3 8
Page 1 of 8