NOUVELLE ÉTUDE: L’allaitement protège contre le virus respiratoire syncytial (VRS)

 

NOUVELLE ÉTUDE: L’allaitement protège contre le virus respiratoire syncytial (VRS)

NOUVELLE ÉTUDE: L’allaitement protège contre le virus respiratoire syncytial (VRS)

 

Des chercheurs ont réalisé une étude systématique d’articles publiés entre 2000 et 2021 pour évaluer si l’allaitement maternel sert de protection contre les infections respiratoires aiguës (IRA) dues au virus respiratoire syncytial (VRS).


Par Marie-Eve Boudreault, ancienne inspectrice de vaccins, B.A. sociologie, M.Ed. en cours

 

 

Les bienfaits de l’allaitement maternel pour les nourrissons sont bien documentés.

Il a déjà été démontré que l’allaitement maternel renforce les défenses naturelles de l’organisme du bébé et l’immunise contre les maladies graves pendant l’enfance.

Le lait maternel se personnalise à la demande, notamment en produisant des anticorps, et s’adapte aux besoins de l’enfant pendant sa petite enfance.

Et une nouvelle étude vient de fournir des preuves supplémentaires sur les avantages de l’allaitement maternel.

 

Nouvelle étude rassurante sur l’allaitement et la santé des nourrissons 


Le VRS est l’une des causes les plus fréquentes d’IRA chez les nourrissons et contribue largement à la morbidité, la mortalité, et la sévérité des séjours hospitaliers.

Dans le cadre de 1368 études évaluées par cette revue, 19 articles ont été retenus et ont inclus 16787 bébés de 12 pays (Mineva GM, Purtill H, Dunne CP, et al., 2022).

Résultats?

Les chercheurs ont constaté que l’allaitement maternel pouvait réduire la fréquence et l’intensité des IRA causées par le VRS. Les chercheurs ont déterminé que les enfants non allaités avaient plus de risques d’IRA.

Les résultats indiquent que le non-allaitement maternel présente un risque significatif d’IRA et d’hospitalisation graves associées au VRS. L’allaitement maternel exclusif pendant plus de 4 à 6 mois a considérablement réduit l’hospitalisation, la durée du séjour, la demande d’oxygène supplémentaire et l’admission dans les unités de soins intensifs.

Il est largement reconnu que l’allaitement maternel exclusif a de nombreux effets positifs sur les nourrissons, et cette recherche démontre une fois de plus l’importance de l’allaitement maternel exclusif dans la protection contre les IRA associées au VRS.

À la vue de cette étude, l’allaitement maternel exclusif devrait donc être recommandé à l’échelle mondiale comme prévention primaire naturelle et saine pour les nourrissons face aux IRA associée au VRS. 

 

Les dangers des vaccins en tant que protection au VRS


La conclusion de cette étude sur l’allaitement s’avère rassurante d’autant plus qu’une autre méthode suggérée actuellement pour contrer le VRS, la vaccination, peut comporter divers composants posant des risques pour la santé. Il est connu que les vaccins comportent par exemple de l’aluminium, du formaldéhyde ou bien encore des cellules de foetus associées à des morbidités, qui une fois dans le corps humain pourraient avoir accès à des organes vitaux.

Les vaccins ont aussi un historique de méfaits pour la santé. 

En 1966, un vaccin contre le VRS testé aux États-Unis a été lié à la mort de deux tout-petits et des symptômes haussés d’infection chez plusieurs enfants.

Récemment, plus de 217 000 morts d’Américains ont été recensées avec les vaccins COVID pendant la première année d’injection, selon une étude revue par les pairs.

De plus, les études sur l’efficacité des vaccins ont souvent des conflits d’intérêts étant financés par l’industrie pharmaceutique. Ce type d’alliance laisse planer des doutes sur leur protocole scientifique (telle qu’un échantillonnage rigoureux), éthique, et véracité des conclusions. Prenons aussi en compte que ces études portent généralement sur quelques semaines seulement, ce qui est bien faible pour évaluer les risques. Il n’y a pas d’études indépendantes faites à long terme, voire sur plusieurs décennies, sur les effets des vaccins reçus pendant l’enfance.

Notons en ce sens qu’une nouvelle étude sur la vaccination VRS a été affiliée à des paiements et royautés de Sanofi. Elle soulève tout de même qu’au moins un vaccin VRS induit des symptômes respiratoires ou de la fièvre (Cunningham et al., 2022).

Il est aussi à savoir qu’une des études indépendantes sur les vaccins révèle que les enfants vaccinés ont plus de troubles de santé, tels que des risques de délais de développement, d’asthme, et d’otites (Hooker, 2020). Une autre étude de 2017 dirigée par le Dr Soren Wengel Mogensen révèle aussi 5 à 10 fois plus de risques de mortalité avec le vaccin le plus commun chez les enfants.

Il a été aussi démontré dans le cas du COVID, chez plus de 123 études, que les vaccins COVID sont moins efficaces que l’immunité naturelle.

 

L’allaitement comme protection primaire des infections respiratoires actuellement


Les résultats de cette nouvelle revue systématique sur l’allaitement peuvent aider les professionnels de la santé et les citoyens à encourager les parents à recourir à l’allaitement maternel ou aux offres de lait maternel pour leurs enfants (tel que par une banque de lait maternel). Cette pratique bienveillante peut contribuer à réduire la morbidité et la mortalité causées par les IRA induisant le VRS, et possiblement d’autres IRA.

L’OMS et l’UNICEF recommandent que l’allaitement commence dans l’heure qui suit l’accouchement et qu’il soit la seule source d’alimentation pendant les six premiers mois. Ensuite, on peut donner des aliments solides à l’enfant tout en maintenant l’allaitement maternel comme option jusqu’à deux ans et au-delà.

Seul bémol, il est à noter que les effets de l’allaitement par les mères ayant reçu une injection COVID sont encore à l’étude. Une étude a révélé que l’injection pourrait causer des effets secondaires dans ce cas étant donné que certaines mères vaccinées COVID ont produit du lait bleu, vert ou bleu-vert (Bertrand et al., 2021) et que, par exemple des protéines de spicule ou des nanolipides suspectées toxiques, affectant des organes vitaux, pourraient être excrétées dans le lait maternel (selon la base de données VAERS, plusieurs docteurs experts à ce sujet et réviseurs des rapports Pfizer, dont Dr Robert Malone et Dr Naomi Wolf). Une étude parue sur Jama Pediatrics ayant utilisé un petit échantillon de mères récemment vaccinées a aussi retrouvé de l’ARN messager dans le lait maternel (Hannah et al., 2022). 



On dénote aussi dans la base VAERS des rapports concernant des troubles de santé et des mortalités suspectées de nourrissons allaités suivant la vaccination de leurs mères.

 

Dans le cas de mères vaccinées COVID intéressées à allaiter, les parents devraient faire de plus amples recherches et comparer les risques. Elles devraient possiblement s’abstenir d’allaiter et plutôt offrir à leurs nourrissons un lait d’une mère non-vaccinée COVID.

 

Remerciements

 

Merci de vos généreux partages et support de notre ressource indépendante, notamment par votre abonnement à l’infolettre Je Materne!

 

Épingle Pinterest

 

NOUVELLE ÉTUDE: L’allaitement protège contre le virus respiratoire syncytial (VRS)

NOUVELLE ÉTUDE: L’allaitement protège contre le virus respiratoire syncytial (VRS). À lire à: https://jematerne.com/2023/02/10/nouvelle-etude-lallaitement-protege-contre-le-virus-respiratoire-syncytial-vrs/

 

 

Références

Aaby et al. Evidence of Increase in Mortality After the Introduction of Diphtheria-Tetanus-Pertussis Vaccine to Children Aged 6-35 Months in Guinea-Bissau: A Time for Reflection?Front Public Health. . Retrouvé le 11 février à https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/29616207/

Alexander, PE. 123 études compilées par 6 docteurs confirment que l’immunité naturelle est supérieure pour le COVID-19, https://jematerne.com/2021/11/11/123-etudes-compilees-par-6-docteurs-confirment-que-limmunite-naturelle-est-superieure-pour-le-covid-19-2/

Bertrand et al. Maternal and Child Outcomes Reported by Breastfeeding Women Following Messenger RNA COVID-19 Vaccination. Retrouvé le 11 février 2023 à https://www.liebertpub.com/doi/full/10.1089/bfm.2021.0169

Boudreault, M. Lait maternel et bienfaits, Je Materne, https://jematerne.com/2017/03/21/bienfaits-de-l-allaitement-5-merveilles-du-lait-maternel/

Cunningham CK, Karron RA, Muresan P, Kelly MS, McFarland EJ, Perlowski C, Libous J, Oliva J, Jean-Philippe P, Moye J, Schappell E, Barr E, Rexroad V, Johnston B, Chadwick EG, Cielo M, Paul M, Deville JG, Aziz M, Yang L, Luongo C, Collins PL, Buchholz UJ. International Maternal Pediatric Adolescent AIDS Clinical Trials (IMPAACT) 2018 Study Team. Evaluation of Recombinant Live-Attenuated Respiratory Syncytial Virus (RSV) Vaccines RSV/ΔNS2/Δ1313/I1314L and RSV/276 in RSV-Seronegative Children. J Infect Dis. 2022 Dec 13;226(12):2069-2078. doi: 10.1093/infdis/jiac253. PMID: 35732186. Retrouvé le 10 février 2023 à https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35732186/

Hooker BS, Miller NZ. Analysis of health outcomes in vaccinated and unvaccinated children: Developmental delays, asthma, ear infections and gastrointestinal disorders. SAGE Open Med. 2020 May 27;8:2050312120925344. doi: 10.1177/2050312120925344. PMID: 32537156; PMCID: PMC7268563. Retrouvé le 10 février 2023 à: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32537156/

Hannah N et al. Detection of Messenger RNA COVID-19 Vaccines in Human Breast Milk. JAMA Pediatrics. 2022. 176(12):1268-1270. doi:10.1001/jamapediatrics.2022.3581. Retrouvé le 11 février 2023 à https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/2796427?guestAccessKey=26b9bd0f-9809-447f-bbbd-23268509df19

Kennedy, R. DTP Vaccine Increases Mortality in Young Infants 5 to 10-Fold Compared to Unvaccinated Infants. Retrouvé le 10 février 2023 à https://childrenshealthdefense.org/news/dtp-vaccine-increases-mortality-in-young-infants-5-to-10-fold-compared-to-unvaccinated-infants/

Kirsch, S. New peer-reviewed study: >217,000 Americans killed by the COVID vaccines in just the first year alone! 2023. Retrouvé le 10 février 2023 à https://stevekirsch.substack.com/p/new-peer-reviewed-study-217000-americans

Mineva GM, Purtill H, Dunne CP, et al. Impact of breastfeeding on the incidence and severity of respiratory syncytial virus (RSV)-associated acute lower respiratory infections in infants: a systematic review highlighting the global relevance of primary prevention. BMJ Global Health 2023;8:e009693. doi:10.1136/ bmjgh-2022-009693 https://gh.bmj.com/content/bmjgh/8/2/e009693.full.pdf

Mullard, Asher. Vaccine failure explained. Nature. 2008. https://www.nature.com/articles/news.2008.1302

Maternal and child outcomes reported by breastfeeding women following mRNA COVID-19 vaccination, Kerri Bertrand, Gordon Honerkamp-Smith, Christina Chambers, medRxiv, 2021.04.21.21255841; doi: https://doi.org/10.1101/2021.04.21.21255841, https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2021.04.21.21255841v1

Project Veritas. Pfizer Execs Warn Staff: Don’t Tell Public About Use of Fetal Cells in Vaccine Testing. The Defender. 2012. Retrouvé le 11 février à https://childrenshealthdefense.org/defender/project-veritas-melissa-strickler-pfizer-covid-vaccine-fetal-cells/

Review of BLUE-GREEN BREAST MILK Reports in VAERS in Light of New Evidence of Presence of mRNA ‘Vaccines’ in Breast Milk. 2022. Retrouvé le 11 février à https://sensereceptornews.com/?p=11799

Skidmore, M. The role of social circle COVID-19 illness and vaccination experiences in COVID-19 vaccination decisions: an online survey of the United States population. BMC. 2023. Retrouvé le 10 février à:https://bmcinfectdis.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12879-023-07998-3

Wengel MS. The Introduction of Diphtheria-Tetanus-Pertussis and Oral Polio Vaccine Among Young Infants in an Urban African Community: A Natural Experiment. The Lancet. 2017. Retrouvé le 10 février à https://doi.org/10.1016/j.ebiom.2017.01.041

Wolf, N. Destroying Women, Poisoning Breast Milk, Murdering Babies; and Hiding the Truth. 2022. Retrouvé le 10 février à https://naomiwolf.substack.com/p/destroying-women-poisoning-breast

Wolf, N. Lipid Nanoparticles: Are They Subtly Changing Human Beings? Retrouvé le 10 février à https://naomiwolf.substack.com/p/lipid-nanoparticles-are-they-subtly

 

 


Permission

 

Permission accordée de partager cet article dans son intégralité (incluant les photos, références et hyperliens) sur un site web, en mentionnant un hyperlien vers l’article original.

 

 

Marie-Eve Boudreault
Suivez-nous!

112035

PARTAGES BIENVEILLANTS

error

Tu aimes ce site? Partage à tes connaissances :)

Facebook107k
YouTube186
Pinterest4k
Pinterest
fb-share-icon
Instagram2k
FbMessenger
Tiktok59