• Home  / 
  • Puériculture  / 

FAIRE CROIRE AU PÈRE NOËL OU NON: pourquoi éviter de forcer à croire au Père Noël (et autres produits dérivés) TOUT en conservant la magie

Faire croire au Père Noël ou non

Faire croire au Père Noël ou non: comment éviter de faire croire aux mises-en-scène Père Noël (et autres produits dérivés) TOUT en conservant la magie

 

Quand on pense à Noël, plusieurs se mettent à penser au Père Noël, aux lutins coquins, et à l’abondance de cadeaux dans une ambiance fraîche et illuminée. Plusieurs se mettent à repenser avec nostalgie aux Fêtes d’antan…

 

Mais si je vous disais de but en blanc que de faire accroire au Père Noël, et tous les autres, alors que ce sont des mises-en-scènes de personnes déguisées, c’est en fait… un mensonge blanc?

 

Et si je vous rappelais peut-être votre brutal réveil quand vous avez appris que ces êtres fabuleux rencontrés étaient en fait des gens déguisés, et qu’on vous avait menti en plein visage?

 

Au passage, je vous mentionnerai aussi dans ce qui suit ce que vous n’avez peut-être pas réalisé mais qui a peut-être été ancré dans votre subconscient…

 

Avant de me lancer, un petit avertissement que je sais bien que c’est un sujet étonnamment sensible et complexe, et j’essaie d’étaler quelques vérités avec douceur. Merci de noter que le but n’est pas de faire sentir coupables les parents qui n’avaient pas encore eu connaissances de ces informations. Il y a plein de choses que je recommencerai comme maman si c’était à refaire. Et à partir du moment qu’on sait mieux, on peut faire mieux, ou disons, en meilleure conscience. On peut toujours essayer de faire mieux, de s’améliorer, d’apprendre, et je m’inclus aussi ici. Je ne veux pas juger, je veux seulement mentionner mes recherches et expériences aux parents intéressés et soutenir les parents dans une quête de parentalité vraie et bienveillante.

Aussi, ces informations concernent les «mises-en-scène» faites par les adultes, du côté de la réalité. Par exemple, habiller notre beau-frère en Père Noël et faire accroire à tous les enfants présents que c’est le «vrai» Père Noël. Si spirituellement, après avoir répondu aux questions de son enfant en toute franchise, l’enfant veut croire, libre à lui, comme toute personne adulte qui croit aux Dieux, Père Noël et compagnie, ou non.

 

Lorsqu’on force à croire aux mises-en-scène de Père Noël, de la Fée des dents, et même, ose-je dire, aux Dieux et autres du même acabit, nous imposons non seulement nos croyances ou pieux mensonges à nos cocos mais nous imposons aussi implicitement ces faits:

 

  • Qu’un parent peut tromper et cacher activement la vérité à son enfant, alors que tout jeune il a confiance qu’on lui dit la vérité, et que c’est ok de briser le précieux lien d’attachement qui est la base de tous les liens sociaux;
  • Qu’il est ok de mentir un petit peu, et même beaucoup. Par exemple en créant un dégât dans la cuisine et en disant que c’est un elfe qui l’a fait, alors que ça a été fait par un papa.
  • Que l’enfant ne doit pas décider lui-même de ses croyances et qu’il devrait faire confiance aveuglément;
  • Que l’enfant doit faire confiance à un étranger envers qui il est méfiant (parce qu’il a des bonbons et cadeaux!); 
  • Qu’il est ok de forcer un enfant à un contact qu’il éviterait de son plein gré. Par exemple, il est contraire à la bienveillance de forcer un bébé qui ne le souhaite pas à s’asseoir sur une personne déguisée en Père Noël dont il a peur. #moncorpscestmoncorps #metoo;
  • Que c’est ok d’utiliser de fonctionner par récompenses pour un bon comportement acceptable (et de faire oublier à l’enfant qu’il serait fondamentalement bon);
  • Que c’est ok de nuire à la construction de la pensée critique de l’enfant, par exemple en lui disant que c’est le vrai Père Noël alors qu’il exprime des doutes.
  • Que c’est ok de faire de l’adultisme, de ne pas traiter l’enfant comme une personne à part entière alors que les plus âgés que lui sont au courant par exemple que c’est un oncle qui fait le Père Noël.
  • Et plus encore, mais abrégeons par soucis de clarté.

 

Faire croire au Père Noël ou non

Faire croire au Père Noël ou non

 

Une idée pour garder la magie de ces coutumes et respecter notre enfant?

 

Expliquer et rester dans la vérité le plus possible. Et aussi, mentionner quand notre vérité pourrait être subjective.

 

On peut expliquer quand vient le temps que le Père Noël et compagnie sont des fictions, jusqu’à preuve du contraire. En tout cas, que dans la réalité que l’on voit, c’est un homme qui a un déguisement au centre d’achat. Que le Père Noël à la maison, c’est par exemple Papy, qu’il aime se déguiser comme ça pour lui faire plaisir. Que votre enfant PEUT choisir ou non d’aller le voir. Vous pouvez vous lancer sur les origines pas si jolies du Père Noël si vous le voulez avec vos plus vieux (Krampus, dans le folklore européen, aux origines pré-chrétiennes, qui punirait les enfants s’étant mal comportés https://en.wikipedia.org/wiki/Krampus).

 

Expliquer qu’il est libre d’aller voir ou non ces «personnages fictifs» en réalité. Qu’il doit toujours écouter son intuition. Qu’il n’a pas à toucher ou se faire toucher par quelqu’un par qui il ne veut pas être touché. Qu’il doit se méfier si un étranger lui offre quelque chose, comme un bonbon ou cadeau, quand vous n’êtes pas là.

 

Expliquer qu’il y a plusieurs croyances qu’on ne peut prouver facilement, par exemple l’existence de Dieu. Que c’est l’enfant qui doit décider lui-même selon ce que son coeur, son intuition, son âme lui dit. Par exemple, je crois en un Dieu, mais petite j’ai refusé les religions auxquelles je voyais plein de choses difficiles à croire pour moi. J’ai par la suite revu mes croyances une à une. Et je n’impose pas l’existence de Dieux ni du Père Noël ou des nains de jardin à mes enfants, c’est eux qui choisissent d’y croire ou non. J’ai confiance en eux, qu’ils trouveront la bonne voie pour eux.

 

Ils ont par contre conscience de ce qui se passe dans la réalité (comme le Père Noël du centre d’achat est un homme déguisé) et qu’il existe une variété de croyances spirituelles.

 

Et oui, j’ai peut-être l’air du Grinch de Noël. Déguisé sous ceci est le fait que je me rappelle avec joie des rituels de Noël, mais ensuite de mon désarroi quand j’ai vu les photos de mon père déguisé en Père Noël pour les enfants de la maternelle. Je n’en revenais pas de l’envergure du mensonge, même si je vois l’amour dessous. Cela m’a certainement lancée sur ma quête de vérités à tous niveaux.

 

Et justement.

 

Il y a moyen de garder tout cet amour, avec vérité et respect. 

 

Et les enfants en conservent quand même la joie et la magie du temps des Fêtes, et la liberté de croire à ce qu’ils veulent, selon mon expérience.

Et on peut aussi conserver nos traditions si nos enfants le veulent – seulement, ils sauront par exemple que c’est «mononcle» le Père Noël et pourront choisir d’aller le voir ou non. Que ce sont les gens qui leur offrent des cadeaux, et pas un Père Noël, et c’est fait par amour. Que c’est maman et papa qui placent l’argent sous l’oreiller, et pas la Fée des dents. Que si papa et maman n’ont véritablement pas mangé le biscuit du Père Noël, c’est qui donc? Dieu, le Père Noël, ou le chien de famille? Et ainsi de suite, on peut présenter la vérité sur les mises-en-scène et parler respectueusement de spiritualité quand le besoin se présente.

 

Choisissons responsablement donc, car les répercussions sont vraies et vérifiables.

 

 

Je vous souhaite un doux temps des Fêtes, à peut-être vous recréer des traditions qui sont respectueuses et qui vous ressemblent,

 

Marie-Eve Boudreault

xx

 

P.S. Suite à cet article, on me demandait si je faisais par exemple accroire que les animaux consommés par notre société avaient de belles conditions d’élevage. Non plus. Je me suis informée sur ce sujet, je suis devenue végane ainsi que mes enfants (sans les forcer, d’eux-mêmes), et je le recommande fortement aussi 🙂 Je fais aussi de mon mieux pour être de plus en plus consciente dans mes choix, comme être le plus possible bienveillante, spirituelle, minimaliste et «straight edge» (je ne consomme pas de boisson). C’est un défi de tous les jours, mais j’adore essayer de vivre en toute conscience avec des choix conséquents. Cliquer sur mon article sur le sujet pour obtenir 10 trucs pour devenir une famille végane.

 

Pour recevoir toutes mes inspirations de ce genre, inscris-toi à la newsletter ici (11 cadeaux Vie épanouie en bonus, mais ils ne viennent pas du Pôle Nord):

 

https://jematerne.com/3-guides-gratuits/

 

Programme Parentalité Naturelle - Marie-Eve Boudreault Je Materne

Le révolutionnaire Programme Parentalité Naturelle de l’auteure et spécialiste en parentalité bienveillante Marie-Eve Boudreault – Je Materne | Je Travaille À Domicile | Je M’Épanouis

 

Pour en savoir plus sur mon programme de parentalité vraie et respectueuse, clique ici:

https://jematerne.com/cours-parental-programme-parentalite-naturelle-jeune-famille-heureuse-et-soutien-privilegie-par-specialiste-en-parentalite-epanouie/

 

XX

  

Marie-Eve Boudreault

 

Accompagnement pour une vie épanouie!

 

Fondatrice de Je Materne | Je Travaille À Domicile | Je M’Épanouis

 

Spécialiste en parentalité naturelle, auteure, et intuitive

 

ÉPINGLE PINTEREST

 

Faire croire au Père Noël ou non

Faire croire au Père Noël ou non, article à lire sur JeMaterne.com! #perenoel #pèrenoël #enfant #bébé

Marie-Eve Boudreault
Suivez-nous!